• 'La Nuit myope est un roman noir, mais sans morts et avec beaucoup de style. Ça compense. C'est explicitement placé sous le signe d'Antoine Blondin, Marcel Aymé et Jacques Perret, dans la grande tradition des traversées de Paris. L'histoire est simple. C'est l'Odyssée à l'envers d'un Ulysse ivre qui quitterait Pénélope pour retrouver Calypso mais qui en sera empêché parce qu'il est myope et qu'il a cassé ses lunettes en repassant de nuit au domicile conjugal.
    On est au tout début des années 80 et le monde d'avant est encore là dans le Paris du petit matin où l'on croise des jeunes giscardiens en goguette, des gardiens de nuit qui dorment, des cabines téléphoniques, où l'on peut fumer dans les boîtes de nuit en dansant sur du disco, où les cadres sup rêvent de partir sur les traces de Stevenson dans les Cévennes après avoir insulté leur patron.
    C'est ironique, tendre, élégant, poétique : c'est ADG.'
    Jérôme Leroy.

  • J'ai déjà donné

    A.D.G.

    L'ultime roman d'A.D.G, une voix singulière dans le polar français, qui remet en scène tous les personnages de la Série Noire dans le cadre de la Touraine et de la Nouvelle-Calédonie. Ce livre-testament a été écrit en 1984 et terminé quelques mois avant la disparition de l'auteur en 2004.

  • Il y a une couple d'années, la Nouvelle Calédonie était à feu et à sang. Pas uniquement à cause de l'arrivée de l'avocat tourangeau Delcroix, venu défendre son vieux copain le journaliste Machin, qui s'est retrouvé un beau matin avec une trentaine de gendarmes dans son petit-déjeuner, mais il faut avouer qu'ils y ont mis du leur pour ajouter à la pagaille ambiante. Et si tout ça, la garde à vue de Machin, les barrages, les incendies, bref "l'île la plus proche du paradis" plongée en plein enfer, n'était dû qu'aux manigances du "vieux Nick" ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty