• Alors qu'il prépare un film sur Bab el-Oued, le quartier d'Alger où il est né, Abderrahmane Djelfaoui consigne sur des cahiers d'écolier une multitude de détails, de dialogues, d'évocations d'atmosphère. Ce quartier qu'il croyait bien connaître, il le découvre au gré de ses rencontres avec ceux qui y vivent - des hommes, des femmes, beaucoup de jeunes - et qui expriment leurs craintes, leurs déceptions, leur résignation ou leur volonté de s'en sortir. Au-delà de la vie d'un quartier d'Alger, ce journal d'un « film impossible » constitue un témoignage vivant et riche sur la réalité quotidienne de l'Algérie d'aujourd'hui. L'implication de son auteur et son style incisif en font aussi une oeuvre littéraire.

empty