• Ce manuel d'introduction au droit fiscal est accompagné de différentes rubriques pour parfaire ses connaissances :- des rappels des notions essentielles,- les références bibliographiques indispensables pour aller plus loin.

  • La loi 1905

    Alain Boyer

    Sécularisation, baisse des pratiques, apparition de cultes « nouveaux » (islam, bouddhisme, hindouisme), nouvelles formes de religiosité : notre paysage religieux a été ces dernières années profondément bouleversé. La loi de séparation des Églises et de l'État, vaillante centenaire, continue de régir les relations Églises-État sur la majeure partie du territoire national. Elle a su s'adapter aux changements de notre société : elle reste pourtant mal connue. Ce petit livre est destiné à toutes celles et ceux qui veulent en savoir un peu plus, connaître le domaine d'application de la loi et ses limites, dans la perspective du monde de demain. On trouvera en outre quelques informations pratiques (créer une association cultuelle, quid des édifices du culte...) et en annexe le texte de la loi en vigueur aujourd'hui, ainsi que la reproduction d'un texte du président de la Fédération protestante de France « Un siècle plus tard, améliorons la loi », rendu public au début de l'année 2005. Alain Boyer, agrégé d'histoire, spécialiste du droit des religions, Alain Boyer est un excellent connaisseur de la loi 1905. Il a toujours placé la défense de la laïcité et de la liberté religieuse au centre de ses préoccupations et de ses engagements personnels.

  • Âme déchirée, hantée par le spectre d'un trésor perdu, chantant la complainte des amants qui ne sont plus. Réminiscences d'un bonheur révolu, qu'effacent les brûlures du néant présent...

  • Qu'est-ce qui a pu pousser un jeune bourgeois juif assimilé de l'empire austro-hongrois, auteur de pièces à succès et collaborateur du plus grand journal de Vienne, à redécouvrir l'aspiration millénaire du retour à Sion et à y consacrer toutes ses énergies jusqu'à mourir d'épuisement ?
    En se fondant sur le Journal et la correspondance de Théodore Herzl (1860-1904), l'inventeur du sionisme politique, auteur de L'État juif (1896), Alain Boyer retrace son évolution intime, sa quête d'une solution de dignité pour défier l'antisémitisme ambiant et sa lutte pour un rêve utopique qu'il n'eut pas le temps de voir se réaliser.
    Alain Boyer, ancien élève de l'ENS et de l'ENA, est agrégé d'histoire. Il est l'auteur d'un Que sais-je ? sur les origines du sionisme.

  • Il s'agit du traitement philosophique de thèmes suggérés par les professionnels à partir de leur pratique quotidienne. Au-delà des approches sociologiques et psychologiques dont ils ont l'habitude, l'objectif est de montrer que bien des façons de penser et d'agir qui paraissent aller de soi sont lourdes de présupposés insoupçonnés. En prendre conscience libère la réflexion pour envisager d'autres façons possibles d'agir, d'éduquer et de soigner.

  • Il s'agit du traitement philosophique de thèmes suggérés par les professionnels à partir de leur pratique quotidienne. Au-delà des approches sociologiques et psychologiques dont ils ont l'habitude, l'objectif est de montrer que bien des façons de penser et d'agir qui paraissent aller de soi sont lourdes de présupposés insoupçonnés. En prendre conscience libère la réflexion pour envisager d'autres façons possibles d'agir, d'éduquer et de soigner.

  • Faute que son appel à être reconnu soit entendu, le désir du sujet insiste à travers parfois, des comportements aberrants. Comment y être attentif et lui ouvrir le champ ? Comme les deux tomes précédents, celui-ci est la rédaction, après mise à l'épreuve, des cours professés devant des praticiens du travail éducatif et médico-social au cours de sessions de formation, de séminaires et d'interventions dans diverses institutions. Les thèmes traités sont ceux proposés par les professionnels eux-mêmes à partir de leur pratique : le plaisir, le désir, le respect, la beauté, l'image, l'écriture, le projet, le mal et le bien, la morale ou la loi ? L'éclairage sous lequel sont analysées nos façons de faire et sont élaborés les outils qui permettent de réfléchir ensemble est le souci du bien commun et le rappel que nous sommes des vivants politiques et citoyens. Alain Boyer, philosophe et écrivain, intervient comme formateur auprès de professionnels du travail éducatif et médico-social.

  • Le petit Emmi n'a vraiment pas de chance. Personne ne l'aime, il n'a pas d'amis, il est maltraité par sa tante et brutalisé par le fermier, et il déteste les cochons que la misère l'oblige à garder. Mais, un jour que ces vilaines bêtes tentent de le dévorer, Emmi trouve refuge dans un arbre de la forêt, un vieux chêne effrayant dont on prétend qu'il parle. Et cette rencontre extraordinaire va transformer sa vie à jamais.
    Figure intellectuelle du xixe siècle, George Sand célèbre, sous la forme d'un conte merveilleux initiatique, la communion essentielle de l'homme avec cette nature qu'il a trop longtemps négligée.
     
    o  Le texte intégral annoté
    o  Des questionnaires au fil du texte
    o  Des documents iconographiques exploités
    o  Un dossier Lecture d'images et histoire des Arts
    o  Une présentation de George Sand et de son époque
    o  Un aperçu du genre du conte
    o Un groupement de textes  : «  Paroles enchantées de la forêt  »

  • 10 célèbres tableaux et sculptures du musée d'Orsay présentés en deux doubles pages  :Sur la première double, une présentation générale à gauche (histoire de sa création et de sa réalisation, le descriptif de l'oeuvre et un résumé de la vie de son créateur, etc.) et une photo grand format du tableau/de la sculpture  à droite, accompagnée de repères et d'anecdotes.Sur la seconde double, un approfondissement de la description de l'oeuvre  pour une visite guidée à distance  ! Plusieurs zooms sur les détails importants, drôles ou étonnants à ne pas manquer et des infos complémentaires sur les techniques utilisées, des anecdotes, une BD sur un détail historique concernant cette oeuvre.Les 10 chefs-d'oeuvres sont :
    L'Angélus de Jean-François Millet
    Le Déjeuner sur l'herbe d'Édouard Manet
    La Petite danseuse de 14 ans d'Edgar Degas
    Les Coquelicots de Claude Monet 
    Le Bal du moulin de la Galette d'Auguste Renoir
    La Chambre de Van Gogh à Arles de Vincent Van Gogh
    Les Joueurs de cartes de Paul Cézanne
    Le Cirque de Georges Seurat
    L'Ours blanc de François Pompon

  • L'homéopathie est une méthode thérapeutique à la fois préventive et curative. Elle est apparue au XVIIIe siècle, lorsque un médecin allemand, du nom de Samuel Hahnemann, a mis en évidence qu'une maladie pouvait être traitée par des dilutions de substances végétales, minérales ou animales susceptibles de provoquer chez un individu en bonne santé des symptômes semblables à ceux de la maladie à traiter.L'homéopathie repose sur l'idée holistique que l'être humain forme un tout et qu'il doit être soigné dans sa globalité et non dans les limites d'une pathologie spécifique. En tenant compte de toutes nos composantes physique, physiologique, psychique, héréditaire  , chacun d'entre nous présente un « terrain » qu'il s'agit d'identifier pour mieux prévenir les maladies.Reconnue par l'Ordre des médecins et enseignée à l'université, l'homéopathie constitue une médecine complémentaire à l'efficacité reconnue, dépourvue d'effets secondaires. Elle est ainsi très appréciée du grand public. Cet ouvrage est la référence absolue dans cette discipline depuis plus de trente ans grâce à l'expertise du Dr Alain Horvilleur. Cette édition entièrement mis à jour par le Dr Ronald Boyer, homéopathe clinicien et enseignant aux États-Unis, vous propose de :
    o découvrir les principes théoriques de l'homéopathie et connaître les maladies qui sont de son domaine,
    o déterminer, grâce à un test approfondi, votre profil homéopathique. 
    o préparer la consultation chez le médecin et comprendre l'ordonnance,
    o consulter la liste complète, par ordre alphabétique, des différents maux et des 200 principaux remèdes.

  • Le financement participatif est devenu une réalité mondiale de la " finance positive ", en forte croissance grâce à Internet. Est-ce une mode fugitive ou une alternative durable aux autres formes de financement ? Quels sont les acteurs et le cadre réglementaire en France et ailleurs ? Porteurs de projet, investisseurs et plateformes ont-ils les mêmes intérêts ? Le crowdfunding peut-il tout financer ? etc. Telles sont les questions auxquelles souhaite répondre cet ouvrage.
    Le
    crowdfunding est le moyen de financement de projets par la " foule ", particuliers et entreprises. Le financement participatif est devenu une réalité mondiale de la " finance positive ", en forte croissance grâce à Internet.
    Est-ce une mode fugitive ou une alternative durable aux autres formes de financement ? Quels sont les acteurs et le cadre réglementaire en France et ailleurs ? Porteurs de projets, investisseurs et plateformes ont-ils les mêmes intérêts ? Le
    crowdfunding peut-il tout financer ? Quelles sont les règles à respecter et les opportunités à saisir ? Comment réussir le financement d'un projet ?
    Cet ouvrage aborde concrètement toutes ces questions, grâce à une analyse des textes réglementaires, des témoignages d'acteurs du secteur, la présentation d'exemples concrets et une mise en perspective de ce nouveau mode de financement des entrepreneurs.

  • Science-fiction, fantastique, fantasy, utopie, roman policier d'espionnage, sentimental, érotique, pornographique, bande dessinée, roman-photo, roman historique, etc. : ces genres réputés mineurs, et en même temps de diffusion massive, constituent la "paralittérature". Quels en sont les dénominateurs communs ? Qu'est-ce que leur approche nous révèle sur la littérature en général, et sur la critique littéraire ? Au-delà d'une meilleure connaissance de pans entiers de la production littéraire, ce livre aide à comprendre les mécanismes d'institutionnalisation des écrivains, des uvres et des genres.

  • Vivre et créer « sur la pointe de l'épée », faire feu et flèche de tout bois : ce qui frappe, face à l'oeuvre de Pasolini, c'est son incomparable diversité. La notoriété du cinéaste a occulté, en dehors de l'Italie, les autres champs d'activités d'un créateur qui fut en premier lieu poète et journaliste, et le resta jusqu'à sa mort, mais également peintre, romancier, dramaturge, scénariste, essayiste, traducteur, acteur. Treize films, vingt et un scénarios, quarante-deux volumes publiés attestent l'ampleur d'une oeuvre qui s'accomplit en trois décennies et qui se clôt par un assassinat sordide sur un terrain vague proche de Rome. Pasolini, que l'on trahit quand on l'enferme dans une vérité solitaire, a surtout voulu transgresser ce qu'une époque se donne comme limites : langages, techniques et disciplines artistiques, idéologies, morales. A ce titre, il n'est peut-être que la forme qu'a prise un certain visage de l'Italie - visage, aussi, de l'Europe occidentale tout entière - depuis l'effondrement du fascisme et les illusions de la Libération jusqu'aux désenchantements des années soixante-dix. « Pasolini » est peut-être le nom du désarroi, de l'incertitude et des espoirs qu'éprouvèrent plusieurs générations venues à l'âge d'homme entre 1945 et 1975.

  • Du surréalisme - auquel il participe dès 1924 - à l'ethnologie qu'il découvre lors de la mission Dakar-Djibouti, du Collège de sociologie - qu'il fonde aux côtés de Bataille et de Caillois - aux voyages récents en Chine et à Cuba, une même recherche gouverne la vie et l'oeuvre de Michel Leiris. Échos multiples de la poésie et de la science, des jeux surréalistes sur le langage, et des études sur la langue secrète des Dogons ; convergence des essais sur le cubisme et des réflexions sur la statuaire africaine ; accord profond de l'ethnologue et de l'écrivain dans l'investigation d'un sacré de la vie quotidienne. L'oeuvre dite « autobiographique » n'accepte plus que l'écriture soit le simple instrument d'une introspection : il s'agit moins, comme le souligne Leiris lui-même, d'une littérature « engagée », que d'une littérature dans laquelle l'homme « essaye de s'engager tout entier ». Ethnologie, poésie : non point deux activités parallèles, ou deux démarches qui s'expliqueraient réciproquement, ni surtout une quelconque « littérature ethnologique », mais les deux versants d'une même exigence, d'une anthropologie généralisée, qui préside aussi à la naissance d'une autre littérature.

  • Du surréalisme - auquel il participe dès 1924 - à l'ethnologie qu'il découvre lors de la mission Dakar-Djibouti, du Collège de sociologie - qu'il fonde aux côtés de Bataille et de Caillois - aux voyages récents en Chine et à Cuba, une même recherche gouverne la vie et l'oeuvre de Michel Leiris. Échos multiples de la poésie et de la science, des jeux surréalistes sur le langage, et des études sur la langue secrète des Dogons ; convergence des essais sur le cubisme et des réflexions sur la statuaire africaine ; accord profond de l'ethnologue et de l'écrivain dans l'investigation d'un sacré de la vie quotidienne. L'oeuvre dite « autobiographique » n'accepte plus que l'écriture soit le simple instrument d'une introspection : il s'agit moins, comme le souligne Leiris lui-même, d'une littérature « engagée », que d'une littérature dans laquelle l'homme « essaye de s'engager tout entier ». Ethnologie, poésie : non point deux activités parallèles, ou deux démarches qui s'expliqueraient réciproquement, ni surtout une quelconque « littérature ethnologique », mais les deux versants d'une même exigence, d'une anthropologie généralisée, qui préside aussi à la naissance d'une autre littérature.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • On prétend volontiers que la consommation des médicaments anti-dépresseurs est très élevée dans nos sociétés où les individus sont soumis à la solitude et à l'isolement. De là à faire de la dépression un « phénomène de société », il n'y qu'un pas que franchissent aisément ceux qui sont prêts à banaliser la plainte dépressive. Les interrogations qu'entraîne la question ouverte par ce Forum vont bien au-delà. Dans notre culture, c'est à l'individu souverain que renvoient les changements idéologiques portés par la notion de dépression. Mais comment passer de la dépression à la société ? La dépression est-elle une affection de l'esprit ? Et comment la tenir pour un affect archaïque comportant tout le phénomène humain de la vie psychique ? Quel est le rapport de la dépression à la vérité du mélancolique ? Autant d'interrogations argumentées dans ce volume.

  • Pourquoi certains enfants désobéissent-ils à leurs parents systématiquement ? Rien n'y fait : ni les injonctions, ni les punitions, ni les tentatives de séduction. Et que peuvent faire les parents quand ils sont confrontés à un tel casse-tête ? Ce livre, écrit de façon vivante et claire, s'efforce de répondre à ces questions. Derrière la figure familière du gamin qui n'en fait qu'à sa tête se dévoile un paysage beaucoup plus complexe. Obéissance n'est pas soumission, autorité n'est pas pouvoir, et désobéir revient parfois à obéir à une injonction cachée... On n'obtient rien en insistant : il faut comprendre les sources du mal, c'est-à-dire la place de l'enfant dans la configuration familiale à laquelle il appartient et qu'il contribue à maintenir.
    Éric Trappeniers, psychothérapeute de couple et de famille, est aussi directeur des instituts d'études de la famille de Toulouse et de Lille. Il forme également à l'approche systémique et à la thérapie familiale auprès du groupe d'études des systèmes humaines de Montréal. Il est co-auteur avec Alain Boyer de plusieurs ouvrages dont S'épanouir en couple et en famille (Dunod, InterEditions, 2003) et La psychothérapie du lien couple, famille, institution (Érès, 2005).
    Alain Boyer est enseignant et écrivain, Il est auteur du Guide philosophique pour penser le travail éducatif et médico-social (Érès, 2001). et co-auteur de plusieurs ouvrages avec Éric Trappeniers.

empty