• Lors d'un vide-grenier auquel il participe pour pouvoir s'acheter la Gibson de ses rêves, Swann a un coup de foudre pour Joanna. Mais un détail lui a échappé : Joanna est en fauteuil roulant. Malgré les doutes et les difficultés que cela implique, les deux adolescents vivent une belle histoire d'amour. Cependant, un jour, Joanna se met à broyer du noir : elle a appris que sa cousine, avec qui elle partage la même passion intense pour la danse, a été acceptée à l'Opéra de Paris. Brutalement, cet événement lui rappelle ses limites : malgré toute sa volonté et son appétit de vivre, certains rêves resteront inaccessibles.
    Swann emploie alors toute son énergie pour que Joanna n'abandonne pas son envie de danser, pour de vrai.

  • Rentrée 1957. Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neuf à tenter l'aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.

  • Qu'est-ce qui fait qu'une adolescente sportive, a priori bien dans sa peau, va basculer dans l'anorexie ? Il peut y avoir mille déclencheurs : la mort d'une grand-mère adorée, la réserve d'une mère, le regard des autres, ou de soi-même sur son propre corps, la naissance du désir, de l'amour, le dictat de la mode, des sites internet... Petit à petit, Mathilde va tomber puis s'enfermer dans sa maladie... Démunie, son amie Louison refuse de la voir se détruire. Mathilde devra trouver en elle la solution pour résister et s'en sortir.

  • Une fois encore très inspirée, Annelise Heurtier signe un roman puissant, qui parvient à donner du drame des immigrants clandestins une vision intime et profondément humaine.

  • Au lycée ou même chez soi, quand on vit au Japon on n'étale pas ses problèmes. Pourtant, Emi aurait beaucoup à dire : le harcèlement qu'elle subit, sa passion pour les mangas, et surtout la culpabilité qu'elle essaie d'enfouir depuis plusieurs mois... Emi ne se confie jamais. Jusqu'à ce qu'une rencontre l'incite à tout raconter. Mais peut-on se fier à n'importe qui, dans une société où les apparences priment souvent sur la vérité ?

  • Mon pre m'a attrape par les paules. - Viens avec moi. Un voyage humanitaire, c'est le genre d'exprience qui marque une vie entire. Putain, il me faisait chier, avec sa Mongolie. Une voix a retenti, une voix de petite fille qui veut plaire son pre qui veut se prouver qu'elle n'est pas si nulle qu'elle ressemble un peu sa mre un peu un tout petit peu : - Pourquoi pas. Je ne pouvais pas y croire. Et pourtant si. C'est moi qui avais parl.

  • Je m'appelle Marie et j'ai 16 ans.
    Si on s'était rencontrés la semaine dernière, je me serais présentée comme une lycéenne ordinaire, vivant avec sa mère dans la banlieue de Lille. Vous m'auriez alors demandé d'où me venaient ces cheveux et ces yeux si sombres. Je vous aurais répondu que j'avais du sang népalais. Vous auriez attendu la suite. Mais je ne sais rien de mes origines, ma mère a toujours refusé d'en parler. Aujourd'hui, tout a changé.
    Entre les pages d'un mystérieux carnet rouge, je viens de découvrir une vérité que je n'aurais jamais pu imaginer.

  • Ma grand-mère c'est une véritable tornade !

    Dans les livres d´enfants, les grand-mères sont toujours d´adorables vieilles dames qui sentent la lavande et le caramel mou, qui font des confitures délicieuses ou qui tricotent des écharpes multicolores.
    La mienne n´est pas du tout comme ça. Elle est géniale, mais elle serait bien incapable de s´occuper de fleurs dans son jardin. De faire des gâteaux à la cannelle ou de me coudre une mini-robe pour l´été. Non, ma grand-mère, c´est une véritable tornade. Elle ne tient pas en place : gymnastique, voyages en tout genre, guitare, théâtre ou cours de massages chinois, rien ne lui résiste. Et même si je suis la seule de mes copines à ne pas avoir une mamie, une mémé ou une maminouche, j´ai une Marie-Jo que je n´échangerais contre rien au monde.
    Ma grand-mère a un amoureux! met en scène Noémie et son frère Romain, deux enfants fous de leur grand-mère Marie-Jo, un personnage loufoque et haut en couleur.
    Tout bascule dans le quotidien de la famille quand, un dimanche, Marie-Jo annonce à ses petits-enfants et à leur père qu´elle a l´intention de se remarier. Si les enfants sont ravis, Philippe, le père, est loin de réagir aussi favorablement à cette annonce... Il s´y oppose même totalement.
    Les enfants vont alors tout tenter pour réconcilier leur grand-mère et leur père et tenter de lui faire accepter ce mariage...

empty