Langue française

  • Dans La Fuite immobile, par le plus heureux des tours de force, le personnage central est chacun de nous. Sa réflexion, fût-ce la plus singulière, ne cesse pas de nous concerner. [...] C'est un livre étonnant, d'une imprégnante sincérité. Alain Pontaut, Le Jour. La Fuite immobile est un roman grave et beau, où le je domine totalement. Un roman qui, du même souffle, fait réfléchir et émeut. Un roman qui, à un autre niveau, est aussi une tentative de réhabilitation de l'individu, autrement dit : un coup bien porté au gauchisme petit-bourgeois. Réginald Martel, La Presse

empty