• Visionnaire et prophétesse, Hildegarde de Bingen (1098-1179) jouit d'une extraordinaire réputation. Sans doute parce que, faisant écho aux aspirations et questionnements de nos contemporains, elle accorde un sens hautement spirituel à la vie. De son oeuvre foisonnante, ce passionnant essai montre qu'elle s'organise autour de la conviction que le monde et l'homme, le corps et l'âme, la nature et le salut, sont interdépendants - qu'une unité divine régit tout le cosmos. Ce sens de l'harmonie, indispensable à l'équilibre du monde, a conduit la sainte à entrevoir la relation entre le désordre de l'univers et celui de notre santé, et à proposer une conception holistique de la médecine. L'enjeu de sa pensée est le rôle de l'homme. Créature préférée de Dieu, il occupe une place centrale et déterminante. Ce qui n'est pas sans conséquence sur le sens de sa destinée : parachever l'oeuvre divine, en participant à sa création.Audrey Fella est journaliste et essayiste. Elle a dirigé et coécrit Les Femmes mystiques. Histoire et dictionnaire (« Bouquins », Robert Laffont, 2013).

  • Y a-t-il une spiritualité spécifiquement féminine ? Dans la mesure où l'expérience mystique est souvent décrite comme des « noces » avec le divin, on est tenté de dire que la féminité représente la voie religieuse par excellence. De fait, les femmes mystiques des grandes traditions religieuses, qu'elles aient été des figures marginales vis-à-vis des institutions ou qu'elles aient joué au contraire un rôle fort dans l'Église de leur temps, ont livré à l'humanité un trésor sans pareil à travers leurs écrits. Leurs récits d'expériences extatiques ou visionnaires, où s'unissent l'intime et le sublime, ont peu d'équivalents du côté masculin. La présente anthologie, composée par l'une des grandes spécialistes françaises de la question, nous invite à découvrir par les textes la richesse et la diversité de cette écriture au féminin. Si l'Occident, d'Hildegarde de Bingen à Christiane Singer, a vu cette écriture s'y épanouir d'une manière particulièrement féconde, les autres traditions ne sont pas en reste : Râbi'a al-'Adawiyya, Cao Daochong, Akhâ Mahâdevî ou encore Mâ Ananda Moyî côtoient ainsi Marguerite Porete, Emily Dickinson, Gitta Mallasz ou encore Etty Hillesum, dans une traversée des siècles qui part de la Grèce antique jusqu'à notre époque.

empty