• On dit que pour apprendre bien, il faut laisser ses soucis aux grilles de l'école. Mais voilà, comme les escargots qui portent leur maison sur le dos, on transporte tous nos maux dans nos cartables, avec les livres et les cahiers. Ils sont devant moi. Ils se livrent, se délivrent ou se laissent deviner. Itinéraires au coeur de l'institution d'une maitresse, de filles, de garçons, de familles

  • Il ne reste souvent pas grand-chose des lieux et des histoires qui firent la vie de nos parents et grands-parents. « Se souvenir de toits » est un témoin : à travers les différentes adresses où vécut l'auteur, nous voyons défiler toute une époque. « Se souvenir de toits » est un relais du passé vers le futur pour nos descendants, pour qu'ils connaissent les existences d'où ils sont issus avec leurs espoirs, leurs joies, leurs drames aussi, pour qu'ils sachent sur quel terreau leur lignée s'est construite. « Se souvenir de toits » est une trace. Comme les gènes, le livre donne à son auteure l'espoir touchant de rester « immortelle ».

  • La tentation du meurtre, du suicide et la folie aussi... L'Autrement Que Prévu qui bouleverse les existences... Les fantômes dans les placards de familles ordinaires... Le sang, le sexe et le secret constituent le terreau d'où sont issus les personnages singuliers des nouvelles de ce recueil.

empty