• Les objets communiquent-ils et s'ils le font comment font-ils ? Une trentaine de chercheurs internationaux spécialistes des études du design, de la sémiotique, de l'anthropologie et de la philosophie de la culture matérielle, ont répondu à ces questions. Le monde des objets ne bénéficiait pas encore d'un tel panorama théorique, aussi les théories elles-mêmes ont été mises à jour pour l'occasion. Cet ouvrage rédigé en français et en anglais, propose de nouvelles perspectives sur le monde des objets et du design produit.

  • La question de l'historicité du regard, et des dynamiques socio-politiques multiples qui participent de son façonnage, a longtemps été l'objet d'intérêt exclusif de l'histoire de l'art. L'émergence des Cultural Studies à partir des années 1960, s'appuyant notamment sur la sémiotique critique de Roland Barthes, des études féministes au tournant des années 1970, avec la conceptualisation du « male gaze », et enfin des "Visual Studie"s dans les années 1980 a largement participé du renouvellement de la problématique de la construction sociale du regard et élargi le spectre des méthodes employées pour l'étudier. Ces approches ont mis l'accent sur la dimension sensible et intériorisée des rapports sociaux. Elles ont tracé les contours d'une politique de la perception par laquelle la visibilité sociale se trouve inégalement distribuée.

  • L'acte de design étant considéré comme un acte de communication, les designers de tous les secteurs sont de plus en plus conscients de la nécessité de renforcer leur pratique par une bonne connaissance des grands principes de la communication. Ce numéro de MEI étudie la relation complexe qu'entretiennent la communication et le design et se demande comment les théories de la communication ont un impact sur la pratique du design. Les domaines de recherche étudiés concernent notamment le design graphique, le design interactif et numérique, le design de produits, le design architectural, paysager, urbain, l'éco-design, le co-design, le design textile, le design de mode, le design management mais aussi le design stratégique et le design social et de services...

  • Dans la continuité des questions posées et imposées par la numérisation. Ces articles explorent l'impact des changements de support, de média, d'outils et de mode de communication dans les territoires du design. Les auteurs traitent de l'architecture et de ses données en circulation ; de la ville, de ses signes et de ses signalétiques ; des interactions entre les humains et les machines ; de la culture comme données visualisables ; des robots comme univers narratifs ; de la mode et du corps communiquant, et du design lui-même comme producteur de mythes, de mémoire, de participation et de démocratie.

  • Dans cet ouvrage , les auteurs se sont essentiellement préoccupés des nouvelles ingénieries éducatives et de l'impact des technologies multimédias sur les systèmes éducatifs. De Belgique, du Canada, de France et de Suisse, ils observent et analysent les pratiques émergeantes, ils étudient les transformations à l'oeuvre et ils examinent des voies encore peu fréquentées.

  • Les designers articulent en permanence des phases de réflexion, de recherche, de conception et de création à des phases de réalisation, de production, d'évaluation, de diffusion et de communication.
    Ils sont donc en permanence confrontés aux relations entre Savoir, Faire et Savoir-faire. En ce domaine, la croyance la plus répandue est dualiste et séquentielle et consiste à se représenter pensée et pratique comme deux facettes distinctes de la connaissance, de l'expérience et de l'action : on pense avant d'agir.
    Il existe d'autres façons de concevoir cette relation, c'est le cas des approches holiste, empiriste, matérialiste, et pragmatique, qui proposent une économie plus globale et dynamique dominée par l'expérience et l'action : on agit en pensant et on pense en agissant.
    Sous la Direction de Bernard Darras et Alain Findeli, cet ouvrage rassemble 14 contributions de designers et chercheurs en design qui interrogent leurs recherches et leurs pratiques en exposant et questionnant leurs relations au savoir et au faire.

empty