• 42 km 195

    Bernard Thomasson

    « Courir est mon plaisir. Une échappée belle à portée de jambes. Courir est un besoin. Une bulle qui suspend la vie. Courir offre une liberté insolente. Une ligne de fuite. Mais courir peut rendre prisonnier. Moi, courir m'a sauvé. »
    Pendant 42 km 195, le héros emmène le lecteur sur le parcours mythique du marathon de Paris, kilomètre après kilomètre. Voyage historique depuis la bataille de Marathon, tour du monde de quarante-deux courses parmi les plus réputées de la planète, promenade philosophique dans la tête d'un sportif, et aventure humaine faite des élans, des doutes, des joies et des douleurs d'un coureur pas comme les autres, ce roman singulier emporte sans jamais s'essoufler.

  • À Miami, un présentateur télé vedette, Jack Rocher, est plongé dans une solitude inattendue depuis qu'il a perdu sa femme Anna. Il n'a jamais entretenu d'amitié sincère et partagée. Venu visiter, pour l'acheter, une hacienda dans laquelle il a vécu des heures heureuses avec Anna, il est accueilli par une jeune femme envoyée par l'agence immobilière, Mel Wilson. Entre eux deux, le courant passe à tel point que la visite va durer la journée entière. Dans ce huis clos inédit, chacun se dévoile peu à peu et, par de judicieux flash-backs, se dessinent des secrets qui concernent Jack, Mel, mais aussi l'ancien propriétaire de la maison. Les fils se dénoueront dans un final émouvant. Bernard Thomasson est romancier et journaliste. Auteur au Seuil de Ma petite Française et d'Un été sans alcool (roman sur la Résistance plusieurs fois primé), il a aussi publié chez d'autres éditeurs 42 km 195 et L'Histoire à la Carte. Il traite ici de l'amitié, point d'ancrage dans l'écume d'une société où tout s'accélère et qui préfère la norme du superficiel à la vertu de la profondeur.

  • Le fil du temps

    Bernard Thomasson

    • Bookelis
    • 12 Janvier 2019

    Ariana va-t-elle briser son rêve d'enfance et accepter de voir sa mère vieillir ? Jonas a-t-il vraiment rencontré le même jour la même femme avec 60 ans d'écart ? Qui est ce tueur en série qui s'intéresse tant à la vitesse ? Qu'est-ce qui pousse Tyler à rester dans l'immobilisme de Cuba, pays qu'il découvre à peine ? En séjour à la villa Médicis, cette romancière affirmée va-t-elle tomber dans les bras du jeune historien d'art qui lui sert de guide ? Comment gagner du temps en parlant avec son chat ?

    En 13 nouvelles - dont un mini-polar de 50 pages - Bernard Thomasson s'empare du temps, pourtant insaisissable, et le conjugue dans des récits de vie troublants et touchants.
    Entre le temps absolu régi par les lois physiques et celui que nous ressentons, parfois trop court ou parfois très ennuyant, il créé ce qu'Étienne Klein appelle dans sa préface un « tiers-temps » où la fiction entraîne le lecteur à la recherche de son propre temps.

    Auteur de plusieurs romans au Seuil ou chez Flammarion ('Un été sans alcool' sur la Résistance, plusieurs fois primé, 'Ma petite Française' qui raconte Berlin, ou '42 km 195' véritable plongée au coeur du marathon), Bernard Thomasson dévoile ici une nouvelle face de son talent.

  • Charles est un homme vieillissant. Orphelin de mère dès la naissance, ses grands-parents lui ont fait croire qu'il était leur fils jusqu'à sa majorité. Héritier de leur importante distillerie de liqueurs à Brive, marié sans amour, il a tout vendu et s'est installé à Paris. Il mène une vie d'homme riche et solitaire, désenchanté et alcoolique.Qui était son père ? Il ne l'a jamais su. Il l'imagine résistant, mort en martyr. Mais est-ce sûr ?Agressé dans un parc, il rencontre un jeune de banlieue, sportif, musicien et passionné d'histoire. Il l'engage, enfin décidé à savoir la vérité sur son père, quelle qu'elle soit.Accompagné de Matt et de la petite amie de ce dernier, il va entreprendre une enquête sur les maquis de Corrèze. De rencontre en rencontre, de fausse piste en récits qui font comprendre la complexité de l'Histoire vécue à hauteur d'homme, il va accomplir un itinéraire qui lui permettra de se détacher de ses illusions mais de retrouver auprès de ses jeunes compagnons, sa dignité.Le livre est servi par une écriture fluide, des personnages secondaires pittoresques et la très attachante amitié qui, non sans crises entre eux, finit par se nouer entre le vieux Charles, prisonnier du passé et Matt tourné vers l'avenir.

  • « Je voulais vous donner des nouvelles, vous parler de journalisme en vous racontant des histoires parfois étranges ! Quête personnelle sur fond de 11 Septembre, une envoyée spéciale au passage d'un ouragan en Louisiane, une tornade médiatique qui bouleverse la vie d'une jeune fille, ce qu'inspire la chute du mur de Berlin, le dérisoire d'un sans-abri...Petites ou grandes, ces histoires font le monde. Elles se croisent et s'entremêlent dans l'actualité. Rien n'est réel, mais tout pourrait être vrai... Rien n'est véridique, mais tout devient irréel. Je vous invite à plonger au coeur d'un journalisme de fiction... »B. T. Bernard Thomasson est journaliste, rédacteur en chef adjoint à France Info. Vous pouvez le retrouver tous les jours sur cette antenne de radio.

  • Berlin, la ville la plus fascinante d'Europe par son histoire et par ce qu'elle est devenue depuis la chute du Mur, est au coeur de ce roman. Hélène - " la petite Française " - y a séjourné dans les années 70 quand elle était jeune fille. Elle y avait de nombreux amis : le couple qui l'a hébergée, une fille délurée du monde " alternatif ", un garçon de l'Est contraint de renseigner la Stasi. Devenue professeur d'université aux États-Unis, elle est invitée en 2009 dans la capitale allemande pour fêter les vingt ans de la chute du Mur. Elle rencontre David, un journaliste envoyé pour couvrir l'événement. Tous deux remontent alors sur les traces de leur passé berlinois : elle, durant son séjour d'adolescente, y a vécu un terrible drame ; lui est à la recherche de sa famille juive victime du nazisme. Leurs destins finiront par se confondre de manière inattendue et émouvante.
    Au delà de l'intrigue, le livre interroge sur le passé, sur les questions d'identité, et sur certaines barrières invisibles (mais tout aussi insupportables qu'un mur) qui s'érigent tout au long d'une vie.

  • Ils sont une trentaine de chefs disparus, d'Escoffier à Senderens, de Gouffé à Vergé, de Pellaprat à Lenôtre, de Montagné à Loiseau, à avoir marqué de leur sceau le patrimoine culinaire français. Thierry Marx et Bernad Thomasson retracent ici les destins - nourris d'anecdotes et de rencontres - de ces créateurs hors du commun. Pour chacun d'eux, trois recettes emblématiques sont proposées à l'amateur de cuisine, puis une quatrième revue par Thierry Marx. Les illustrations sont signées Patrick Pleutin.
    Thierry Marx, l'un de nos chefs étoilés les plus médiatiques, et Bernard Thomasson, journaliste et romancier aux Editions du Seuil, animent depuis quatre ans sur franceinfo l'émission hebdomadaire L'Histoire à la carte, dont ce livre est l'un des prolongements. Patrick Pleutin, illustrateur, est spécialisé dans le dessin autour de la gastronomie.

  • Ce SHORT ! # 5 est celui de l´Eté. Du soleil, de la plage, de la montagne... de vos vacances.
    Avec une nouvelle nouveauté pour fêter ce moment agréable : l´ouverture de la revue par une personnalité qui écrit, qui aime les histoires courtes (celles que l´on peut lire d´un seul trait) et qui soutient la démarche de révélation de talents portée par shortEdition.
    C´est Bernard Thomasson, journaliste à France Info, rédacteur en Chef du 12/14, amoureux de culture, qui inaugure l´exercice. Il a la plume du reporter mais aussi celle de l´écrivain. Après des années à ignorer sa tentation secrète pour la littérature, il a fini par céder ! Publié chez Odile Jacob et au Seuil, il a goûté - avec un égal plaisir - à la nouvelle, au roman... et au succès de librairie !
    Bernard Thomasson a rédigé pour ce SHORT ! # 5 une nouvelle inédite, A trois jours près, que nous sommes heureux de publier et qui introduit nos 30 créateurs de la Collection Eté 2013.
    SHORT ! # 5 présente en effet les histoires courtes choisies par les internautes. Le petit sac rose (Marie Lauzeral, Nouvelle), Le vieil homme solitaire (Nicolas Bonin, Très très court), Space Dementia (Guillaume Guedre, Strip), Le monstre de foire (Yannick Pagnoux, Poétik).
    Et les histoires courtes choisies par l´éditeur à travers notre Comité éditorial. On vous conseille de voyager sur les Routes de soie (Olivier Delage, Poétik) ou à Bruxelles avec Libres errances : une perruche sous la neige, le Très très court d´André Perchet. Pour rire et sourire, on a envie de vous signaler Mon chat est Mon Chien (TTC, Mathieu Jaegert) et Le moustique, qui trouvera son écho en chacun (Poétik, Hélène Juillié).
    En images, jetez un oeil à Fais un voeu (Jokoko) et Violence gratuite (Tom As) ou encore La tête dans... de Mademoiselle Sheena. Ou faîtes donc connaissance avec Anton et Cyrille (Dnab), ils sont attachants.
    Un air de révolution souffle sur Léon et Mon mai 68 (Nouvelle de Michèle Thibaudin et Très très court d´Henri Girard), et un petit vent de séduction dans les Nouvelles Regards croisés et Mary (Elodie Torrente et Søkswen).
    Enfin, si vous pensiez avoir fait le tour des collectionneurs, vous serez surpris avec la Nouvelle de Philippe Ribaud, La vie de Vincent.
    Que vous le commenciez par le début, par la fin, ou que vous picoriez une oeuvre par-ci par-là, laissez-vous surprendre. Dans le désordre !
    Encore 31 occasions de vivre des aventures, courtes mais denses.

empty