• Une exception française : l'histoire des ordres, des honneurs et de l'honneur.Avec la Légion d'honneur, créée en 1802 par Bonaparte, un État disposait pour la première fois d'un système de récompenses honorifiques ouvert à tous, civils comme militaires. Son histoire vient de loin. Il y eut d'abord les ordres militaires et religieux, au statut particulier, puis les ordres de chevalerie des princes et souverains, encore réservés à des groupes restreints. C'est seulement avec Louis XIV, en 1693, qu'apparut pour la première fois un ordre de mérite, celui de Saint-Louis, destiné aux officiers nobles et roturiers catholiques. On attendra encore plus d'un siècle, après la Révolution qui fit table rase des ordres de chevalerie, pour créer un ordre de récompense universelle.
    /> Pour la première fois, Bertrand Galimard Flavigny raconte comment, étape après étape, s'est mis peu à peu en place le système des récompenses honorifiques et ses évolutions jusqu'à nos jours.

  • "La volonté d'indépendance de la Kabylie n'est pas le fait d'un éveil accidentel ou passager de son peuple à un rêve de liberté. Elle constitue une donnée permanente et irréductible de sa personnalité et de sa culture depuis la nuit des temps. La Kabylie ne renoncera jamais à son existence, quel qu'en soit le prix, quel qu'en soit le contexte historique, et quelle que puisse être la puissance militaire de son négateur ou de son agresseur." F. M.
    Ce livre qui accompagne le Mémorandum d'autodétermination que la Kabylie a déposé le 28 septembre 2017 à l'ONU, nous apprend que pour le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, le temps ne fait que commencer, n'en déplaise aux géostratèges chagrins qui, jusqu'ici, pensent qu'il est révolu.
    Il en va des bouleversements géopolitiques comme des phénomènes météorologiques : assez prévisibles mais inévitables. Pour en finir avec la violence qui abime l'Afrique et l'Asie, une reconfiguration du monde issu de la colonisation est un impératif. Les frontières qui divisent un même peuple ou qui forcent des peuples à l'intérieur d'un même État à se haïr sont à réajuster au plus près des réalités identitaires.

  • Henri IV, Diderot, Napoléon Bonaparte, Marie Curie, Édith Piaf ou encore Jean-Paul Sartre... Tous ces noms célèbres ont marqué notre histoire par des actes mais aussi une pensée visionnaire. Dans cet ouvrage étonnant, militaires et religieux côtoient ainsi rois, écrivains et scientifiques en un panorama aussi prestigieux qu'instructif pour vous faire revivre les victoires et les innovations mais aussi les échecs et les crises qui ont jalonné l'histoire de France.

  • Los santos forman parte de nuestra vida. Están en todos los sitios: en las ciudades, en los pueblos, en los museos, en las esquinas de las calles, en las casas, en los nombres... En esta obra para reconocer los santos se presenta un repertorio de más de 600 con sus atributos -más o menos numerosos, dependiendo del santo- y las historias que se les atribuyen. Gracias al doble listado (de santos y de atributos), tanto los amantes del arte como los curiosos, los religiosos o los simples paseantes podrán identificar al instante a quién representa una estatua, o quién protagoniza un cuadro o una vidriera. Luego, cada uno será libre de profundizar en el conocimiento de ese santo, si lo desea...

empty