• Cycle de la brume t.3 ; les lumières de septembre Nouv.

    1937, Normandie. Au coeur du bois de Cravenmoore niche une résidence majestueuse habitée par un concepteur de génie, fou des automates. À la nuit tombée, une ombre semble prendre vie et s'emparer des corps inanimés. Au large, une île voit ses lumières se rallumer dès que vient la fin de l'été. Serait-elle le refuge d'une âme esseulée ?
    Carlos Ruiz Zafón conclut, avec ce troisième volet, le plus sombre, sa trilogie des temps de guerre et de leurs brumes qui recouvrent tout, marquent les corps, et fabriquent des fantômes.

  • 1943, sur la côte atlantique de l'Angleterre, la famille Carver vient trouver refuge loin de la guerre dans un charmant village de pêcheurs où le temps s'est arrêté. Les deux aînés, Alicia et Max se lient très vite d'amitié avec Roland, un adolescent du coin, qui les entraîne à la découverte de l'épave d'un étrange vieux cargo. Derrière la demeure familiale, un mystérieux jardin statuaire semble quant à lui reprendre vie. Une terrible histoire hante les lieux, et un pacte passé jadis avec le Prince de la brume - être aux mille visages, pire que le Diable - est en train de refaire surface.
    Le premier roman - qui ouvre la Trilogie de la brume - de l'auteur de L'Ombre du vent et de son Cimetière des Livres oubliés.

  • Après la côte anglaise disparaissant sous la brume, Carlos Ruiz Zafón nous entraîne cette fois dans la moiteur des nuits de Calcutta, sur les pas de deux adolescents que la vie menace et prêts à tout pour découvrir le grand secret resté enfermé dans les ruines d'une gare majestueuse, partie en cendres avant même d'avoir existé.

  • Fermín se voit, un jour de décembre 1957, offrir un exemplaire du Comte de Monte Cristo par un mystérieux inconnu. Ce cadeau n'en est pas un, il est porteur d'une terrible menace. La vie de Fermín sombre alors dans les abîmes d'un passé qu'il aurait préféré oublier : l'antichambre de l'enfer que fut la prison de Montjuïc dans laquelle il faillit trouver la mort en 1939, les mensonges qu'il fallut inventer, les ombres auxquelles il crut échapper. Mais dix-huit ans plus tard, les fantômes oubliés crient vengeance...
    Parution en Babel du volume 3 de la saga Le Cimetière des Livres oubliés, qui a fait la notoriété de Carlos Ruiz Zafón.

  • Dans la Barcelone des années 1920, un jeune écrivain éperdument amoureux accepte un mystérieux contrat avec un éditeur parisien, sans se douter que cela va le conduire à mettre en danger la vie des personnes qui lui sont chères. Paru cinq ans après L'Ombre du vent, ce deuxième volume de la saga ne constitue pas la suite du premier volume, mais ce qui le précède, vingt ans plus tôt.

  • Le 1er opus de la célèbre tétralogie "Le Cimetière des livres oubliés", la saga aux 50 millions de lecteurs. 

  • "Cette nuit j'ai rêvé que je retournais au Cimetière des Livres Oubliés. J'avais de nouveau dix ans et je me réveillais dans mon ancienne chambre pour sentir que le souvenir du visage de ma mère m'avait abandonné. Et je savais, comme on sait les choses dans les rêves, que c'était ma faute, seulement la mienne, parce que je ne méritais pas de m'en souvenir et je n'avais pas été capable de la venger". Le dernier volume tant attendu de la saga aux 50 millions de lecteurs, commencée avec L'Ombre du vent. Magistral final du Cimetière des livres oubliés

  • Barcelone, Noël 1957. À la librairie Sempere, un inquiétant personnage achète un exemplaire du Comte de Monte Cristo. Puis il l´offre à Fermín, accompagné d´une menaçante dédicace. La vie de Fermín vole alors en éclats. Qui est cet inconnu ? De quels abîmes du passé surgit-il ? Interrogé par Daniel, Fermín révèle ce qu´il a toujours caché.

    La terrible prison de Montjuïc en 1939. Une poignée d´hommes condamnés à mourir lentement dans cette antichambre de l´enfer. Parmi eux Fermín et David Martín, l´auteur de La Ville des maudits. Une évasion prodigieuse et un objet volé...

    Dix-huit ans plus tard, quelqu´un crie vengeance. Des mensonges enfouis refont surface, des ombres oubliées se mettent en mouvement, la peur et la haine rôdent.



    Foisonnant de suspense et d´émotion, Le Prisonnier du ciel nous rapproche pas à pas de l´énigme cachée au coeur du Cimetière des Livres oubliés.

  • Un amanecer de 1945, un muchacho es conducido por su padre a un misterioso lugar oculto en el corazyes'>#243;n de la ciudad vieja: el Cementerio de los Libros Olvidados. Allyes'>#237; encuentra La Sombra del Viento, un libro maldito que cambiaryes'>#225; el rumbo de su vida y le arrastraryes'>#225; a un laberinto de intrigas y secretos enterrados en el alma oscura de la ciudad. Ambientada en la enigmyes'>#225;tica Barcelona de principios del siglo XX, este misterio literario mezcla tyes'>#233;cnicas de relato de intriga, de novela histyes'>#243;rica y de comedia de costumbres, pero es, sobre todo, una tragedia histyes'>#243;rica de amor cuyo eco se proyecta a travyes'>#233;s del tiempo. Con gran fuerza narrativa, el autor entrelaza tramas y enigmas a modo de muyes'>#241;ecas rusas en un inolvidable relato sobre los secretos del corazyes'>#243;n y el embrujo de los libros, manteniendo la intriga hasta la yes'>#250;ltima pyes'>#225;gina.
    From the Trade Paperback edition.

  • "Gabriel García Márquez meets Umberto Eco meets Jorge Luis Borges for a sprawling magic show." --The New York Times Book Review A New York Times Bestseller Barcelona, 1945: A city slowly heals in the aftermath of the Spanish Civil War, and Daniel, an antiquarian book dealers son who mourns the loss of his mother, finds solace in a mysterious book entitled The Shadow of the Wind, by one Julián Carax. But when he sets out to find the authors other works, he makes a shocking discovery: someone has been systematically destroying every copy of every book Carax has written. In fact, Daniel may have the last of Caraxs books in existence. Soon Daniels seemingly innocent quest opens a door into one of Barcelonas darkest secrets--an epic story of murder, madness, and doomed love.
    Anyone who enjoys novels that are scary, erotic, touching, tragic and thrilling should rush right out to the nearest bookstore and pick up The Shadow of the Wind. Really, you should. --Michael Dirda, The Washington Post "Wonderous... masterful... The Shadow of the Wind is ultimately a love letter to literature, intended for readers as passionate about storytelling as its young hero." --Entertainment Weekly (Editor's Choice) "One gorgeous read." --Stephen King

empty