• Extrait
    — J’adore les histoires de cul. Raconte-moi comment ça s’est passé !
    La requête prit Léone de court. Elle savait pourtant que l’oncle Gratien était porté sur le sexe, et que son divorce, quelques années plus tôt, n’avait rien arrangé, au contraire. Le premier réflexe de Léone fut de se dérober, mais quelque chose la fit céder. Après tout, même si la demande de son parrain était vicieuse, raconter comment elle avait perdu sa virginité ne l’engageait à rien, et ça s’était passé dans des circonstances si banales que cela ne valait pas le coup d’en faire mystère.
    C’était arrivé dans la bibliothèque du lycée, deux ans plus tôt. Installée au rez-de-chaussée d’un vieux bâtiment, la grande salle, éclairée par une étroite fenêtre, était encombrée de rayonnages qui ménageaient des recoins discrets. Comme elle était à la recherche d’un livre, Marc, un élève de terminale qui faisait partie du bureau des prêts, l’avait rejointe. Sous prétexte de l’aider, il s’était collé à elle. Evidemment, elle avait tout de suite compris ce qu’il avait en tête. D’ailleurs, ses copines l’avaient prévenue : mine de rien, la bibliothèque était un véritable baisodrome pour les filles et les garçons qui voulaient s’envoyer en l’air. L’administration ne l’ignorait pas, mais fermait les yeux du moment qu’il n’y avait pas d’histoire. Cet après-midi-là, Léone était dans une période de déprime. Moitié par curiosité – elle était la seule de sa classe à ne pas être encore « passée à la casserole » – moitié par lassitude, elle s’était laissé faire…

  • Simon est " videur " dans une petite boîte de nuit provinciale. C'est une brute assez sadique et il aime maltraiter les dames qui lui accordent leurs faveurs. Un jour, arrive une touriste perverse qui lui promet beaucoup d'argent s'il accepte de lui obéir... Cette femme a été autrefois victime d'un viol qui l'a traumatisée. Depuis, elle cherche à exercer sa vengeance sur les machos... Et elle ne manque pas d'invention ! J'oubliais : cette dame a une soeur... et Simon, lui, a une petite amie très docile... Je ne vous en dis pas plus !

  • Jeune provinciale montée à Paris, Sarah, après avoir trouvé un premier boulot guère passionnant, fait la connaissance d'une étrange coiffeuse, Lucille. Celle-ci a tôt fait de flairer en elle une des succulentes poulardes dont elle régale quelques connaisseurs. Elle propose donc à la jeune fille de venir s'installer chez elle. Et de s'en " mettre plein la lampe. " Les femmes minces, prétend-elle, ne plaisent pas aux hommes. Ils aiment en avoir plein les mains. Assez passive de tempérament, et gourmande, ce qui ne gâche rien, Sarah se laisse tenter. Et bientôt ses généreux appas vont faire le bonheur des ogres sexuels délicats (attention, il ne s'agit pas du tout de cannibalisme : on mordille, à la rigueur, on ne mange que de baisers... ou de suçons !) dont Lucille se charge de soigner le menu. Commence alors pour notre poularde sexuelle une vie bien remplie... sous tous les rapports !

  • Une belle antiquaire, dans une petite ville de province, s'ennuyait à mourir, entre son mari, ses enfants et le train-train quotidien. Un jour, arrive une étrange cliente, "Mme Bauvon". Et tout sera changé... La vertueuse bourgeoise va sombrer dans la plus crapuleuse des débauches. "Ce roman sulfureux est le premier que publia Christian Defort. Quinze ans ont passé, et il n'a pas pris une ride ! Au contraire, il se serait plutôt bonifié, comme un bon vin. Il faut dire qu'on n'était pas timide, à l'époque !"

  • Abandonnée par son mari, Arlette débarque un triste soir dans une petite ville de province et propose ses services à un très pervers couple d'hôteliers... C'est quoi, ça, vous demandez-vous, Cosette qui arrive chez les Thénardier ? Un remake des Misérables ? Mais non, voyons, ce n'est pas Victor Hugo, l'auteur, mais Christian Defort. Aussi, vous avez déjà deviné que si Cosette, pardon, Arlette, va se faire " punir " plus souvent qu'à son tour (et très injustement), ma foi, elle en prendra vite son parti. Et même... qu'elle en redemandera ! Pourquoi ça ? Je ne peux vraiment pas vous le raconter sur la couverture. Faut casquer, mes amis, pour enlever l'emballage plastique. Comme pour le jambon !

  • Délaissée par son mari, Lucienne s'ennuie comme un rat mort à Paris. Pour se changer les idées, elle rend visite à sa cousine Catherine qui vit en province avec son fils Alexandre. Laissez-moi vous dire qu'elle ne va plus s'ennuyer, notre morose Lucienne. Elle qui se croyait coincée va vite se décoincer. Catherine, au chômage, a pris l'habitude de joindre l'utile à l'agréable en monnayant (très discrètement) ses charmes à de pervers amateurs. Tout d'abord elle invite sa cousine à assister en spectatrice à ses prestations. Mais comment rester de bois devant ces épisodes immoraux ? Ah, la fibre morale de Lucienne ne résiste pas longtemps, et la voici qui " entre en scène " à son tour. Vous raconterai-je tout ce qu'on lui fait subir ? Ce serait vache ! Alors qu'il vous suffit d'acheter ce petit bouquin pour découvrir vous-même toutes les surprises qu'on réserve à notre ancienne femme coincée. Ceux qui connaissent les romans de Christian Defort doivent déjà s'en faire une idée... Quant aux autres, laissons-leur les plaisirs de la découverte.

  • Maîtresse Roxane partage son activité de dominatrice entre des visites au domicile de ses clients et la cave luxueusement aménagée de son pavillon de la banlieue lyonnaise. Il se trouve que les amateurs de punitions qui font appel à ses services sont souvent des notables riches - et même autoritaires (hommes d'affaires, chirurgiens, avocats, officiers de parachutistes, grandes bourgeoises nymphomanes, etc.). Pour répondre à la demande de ces clients très spéciaux, Roxane sait faire preuve du plus grand raffinement, ce qui ne diminue en rien son implacable cruauté... Jusqu'au jour où notre Maîtresse va tomber sur... un Maître, qui va la faire jouir en sachant la dominer plus durement encore qu'elle soumet les autres... Comblée, Roxane ne donnerait pas sa place pour un empire.
    Ainsi vont les surprises du sexe...
    15 illustrations par Chris

  • De retour dans sa ville natale, Paul fait d'étranges rencontres. Au chômage, il s'ennui, et n'a que le sexe en tête. Deux femmes, dont l'une est " l'esclave " de l'autre, vont l'entraîner dans les profondeurs malsaines de la sexualité interdite... Une infirmière exhibitionniste et masochiste... une fausse petite fille épilée et pourrie jusqu'à la moelle... ce serait assez pour un seul homme. Mais voici une nécrophile qui pointe son blême visage... Comment s'en sortira-t-il ?

  • La nuit, toutes les chattes sont noires. Mathilda, obsédée sexuelle, a fait deux parts de sa vie. Le jour, elle mène sa petite vie normale de jeune bourgeoise dans le vent. La nuit, elle se métamorphose en folle du sexe assoiffée des plus étranges expériences. Rien ne la rebute, plus c'est dégradant, et plus cela l'attire. Qui se ressemble s'assemble : autour de cette insolite chasseresse gravitent des hommes et des femmes aussi détraqués qu'elle. Leurs noces démoniaques s'entrecroisent. Qu'y a-t-il à découvrir dans cet avilissant voyage au bout de la nuit ? Quel est le noir secret de Mathilda ?

  • Embauchée comme répétitrice privée par un couple d'aristocrates anglais, Josiane arrive dans un château du Yorkshire, afin de donner des cours de français et d'allemand au neveu et à la nièce des châtelains. Etranges châtelains. Lady Shirley n'hésite pas à user de la cravache quand Cynthia, la femme de chambre, commet une peccadille. Quant aux rapports conjugaux des maîtres de céans, ils sont si insolites que Josiane, fascinée, ne tarde pas à perdre pied. Et voilà qu'on l'incite à user des châtiments corporels avec ses deux élèves. En quelque sorte, c'est d'un stage de formation qu'il va s'agir. On va faire de Josiane une dominatrice. Mais les choses sont encore plus compliquées. Car l'ombre de Rose, la gouvernante française du châtelain, hante toujours la mémoire de ce dernier...

  • Vendeuse n'est pas un métier de tout repos et à " Beauprix ", moins qu'ailleurs. Désireuse d'écrire une thèse sur la vie sexuelle dans les grands magasins, Albertine, professeur d'université, se fait engager comme simple employée. Mais de voyeuse, cédant à la contagion, elle va vite entrer dans la ronde infernale. De l'odieux directeur général, aux vigiles amateurs de fouilles corporelles, sans oublier les secrétaires, les adjointes, les sous-chefs des deux sexes qui punissent ou se laissent punir... tout le monde ne pense qu'à ça. Et plus c'est tordu, pervers, vicieux... plus on en redemande. Ne disons rien des clientes qui se livrent à des essayages coquins à deux dans les cabines du rayon lingerie...

  • Jeune infirmière, Yoyo revient dans le château familial pour servir de garde-malade à son cousin Gaëtan. En l'attendant, il s'amuse à tourmenter une jeune institutrice anglaise, Janet, pudibonde et vicieuse à la fois, ce qui est toujours un mélange intéressant. Avec l'arrivée de Yoyo, qui prend les choses en main, Janet va en voir de toutes les couleurs. Quant aux soins diligents qu'elle donne à son cousin, ils ont de quoi ravigoter un mort. Pendant ce temps, tout autour du malade, la vie continue. Un récital des plus délicieuses cochonneries comme seul Christian Defort sait nous en mijoter. A lire de préférence à deux.

empty