• Chaque année en France, la consommation de compléments alimentaires augmente de près de 5%. Les produits santé (contre les allergies, les migraines, les insomnies ou le stress), l'emportent sur les compléments beauté ou minceur.
    Allergies saisonnières, arthrose, ostéoporose, constipation, insuffisance veineuse, hypertension artérielle, diabète de type 2, migraines, insomnie, spasmophilie, psoriasis, maux de dents, ménopause, fibromyalgie, polyarthrite rhumatoïde, cystite, chimiothérapies... Et si vous aussi vous vous tourniez vers les compléments alimentaires ?
    Cet ouvrage, éminemment pratique, balaie un large spectre d'affections et de troubles de santé, indiquant, pour chacun d'entre eux, les cures à entreprendre à l'aide de produits soigneusement sélectionnés par le spécialiste des compléments alimentaires.Formé à la naturopathie à la Faculté libre de médecines naturelles et d'éthnomédecine (FLMNE), Didier Le Bail est connu pour ses nombreux articles dans le magazine "Rebelle-Santé", où il s'occupe de la rubrique Nutrithérapie.

  • Et si une exposition raisonnée au soleil et une supplé­mentation adéquate en vitamine D pouvait vous éviter non seulement de tomber malade chaque hiver, mais aussi vous aider à prévenir ou à guérir quantité d'affections, jusqu'aux maladies les plus graves : asthme, diabète, hypertension, ostéoporose, psoriasis, stérilité, dépression, cancer, sclérose en plaques, maladies d'Alzheimer et de Parkinson ?

    Et si la seule raison pour laquelle l'incroyable pouvoir de la vitamine D restait sous-estimé, et ses dosages sous-évalués, c'était son faible potentiel économique, parce qu'en plus d'être efficace, la vitamine D ne coûte pas cher ?
    Ce serait trop beau pour être vrai ? Didier Le Bail, naturopathe et journaliste, spécialiste de la vitamine D, vous prouve le contraire dans cet ouvrage aux bases scientifiques solides, et vous apprend à utiliser au mieux les bienfaits de la vitamine D, qui demeure encore et toujours - et même plus que jamais - le nutriment dont nous manquons le plus !

  • Dans le cas de la maladie d'Alzheimer, le cerveau semble incapable d'utiliser son principal « carburant », le glucose, et les neurones ne sont plus « nourris ». Or, le cerveau est capable de « brûler » une autre source d'énergie : les corps cétoniques, des substances fabriquées par l'organisme à partir de graisse. L'huile de noix de coco est une aide très efficace pour la production de ce « carburant » de secours. L'huile de noix de coco contient des acides gras à chaîne moyenne (en particulier de l'acide laurique) qui ont la capacité de favoriser la production de corps cétoniques, d'où son intérêt en prévention de la maladie d'Alzheimer, mais aussi quand elle est déclarée. Les acides gras à chaîne moyenne sont très assimilables, très facilement digérés, et fournissent des corps cétoniques au cerveau sans qu'il soit besoin de suivre un régime particulier. Dans la mesure où elle ne présente pas d'effets secondaires ennuyeux aux doses préconisées (2 à 3 cuillerées à soupe par jour) et qu'elle est 100 % naturelle, l'huile de noix de coco mérite sans doute d'être souvent mise au menu. Dans cet ouvrage, Didier Le Bail nous explique ses vertus en détail et Évelyne nous donne de nombreuses recettes pour la cuisiner en se régalant !

empty