• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dix nouvelles aventures pour un célèbre détective dont le nom apparaît pour la première fois à Paris en 1913.

  • Dickson, Harry Dickson, au nom qui tonne comme un browning ! Dans ce livre, Harry Dickson, l'illustre détective, le Maître de Bakerstreet, nous fait partager une série d'aventures inédites, inouïes, époustouflantes. Sur ses talons, nous sillonnons un Londres d'autrefois où la chiche lueur des réverbères clignote sinistrement dans le brouillard, luttons contre des spectres et vampires, des sectes sataniques, des savants fous... Avec lui nous allons grimper dans les Highlands, descendre en scaphandre dans les profondeurs ténébreuses d'un loch d'Écosse... Avec Tom Wills, l'élève favori, nous allons trembler pour le Grand Vengeur qui heureusement, fini toujours par triompher !

  • Au grand lavoir

    Sophie Daull

    Le roman d'un meurtrier et de la fille de sa victime, liés par une quête de pardon

    Une romancière participe à une émission littéraire télévisée à l'occasion de la publication de son prmeier livre. Elle ne se doute pas qu'au même moment son image à l'écran bouleverse un employé des Espaces verts de la ville de Nogent-le-Rotrou. Repris de justice pour un crime commis il y a trente ans, menant désormais une vie bien rangée, ce dernier est confronté de façon inattendue à son passé, à son geste, à sa faute.

    Car la romancière est la fille de sa victime. Et, dans cinq jours, elle viendra dédicacer son ouvrage dans la librairie de la ville.

    Un compte à rebours se déploie alors pour cet homme solitaire, dans un climat à la fois banal et oppressant, en attendant le face-à-face qu'il redoute mais auquel il ne pourra se dérober.

    Dans ce texte où chaque personnage est en quête d'une réparation intime, Sophie Daull intervient pour affirmer la fidélité qu'elle voue aux fleurs et aux sous-préfectures.

    Un roman brillamment construit sur les ambiguïtés du désir de pardon.

  • Dans les semaines qui ont suivi la mort de sa fille Camille, 16 ans, emportée une veille de Noël après quatre jours d'une fièvre sidérante, Sophie Daull a commencé à écrire.
    Écrire pour ne pas oublier Camille, son regard « franc, droit, lumineux », les moments de complicité, les engueulades, les fous rires ; l'après, le vide, l'organisation des adieux, les ados qu'il faut consoler, les autres dont les gestes apaisent... Écrire pour rester debout, pour vivre quelques heures chaque jour en compagnie de l'enfant disparue, pour endiguer le raz de marée des pensées menaçantes.
    Loin d'être l'épanchement d'une mère endeuillée ou un mausolée - puisque l'humour n'y perd pas ses droits -, ce texte est le roman d'une résistance à l'insupportable, où l'agencement des mots tient lieu de programme de survie : « la fabrication d'un belvédère d'où Camille et moi pouvons encore, radieuses, contempler le monde ».

  • Le côté obscur de l'univers

    Hervé Dole

    • Dunod
    • 2 Septembre 2020

    Les mystères de l'univers ne cessent de questionner l'humanité. L'astrophysique lève le voile sur beaucoup d'entre eux, mais de nombreuses questions demeurent. Grâce au satellite européen Planck, nous avons une première image de l'univers 370  000  ans seulement après sa naissance, livrant de précieuses informations sur l'origine des grandes structures extragalactiques. En 2021, le satellite européen Euclid prendra sa suite, à la poursuite de la matière noire et de l'énergie sombre, moteur de l'expansion de l'univers.L'astrophysicien Hervé Dole nous fait partager ici les espoirs, les joies et les interrogations que ces recherches soulèvent.    «  Hervé Dole nous restitue la puissance évocatrice de l'obscurité, il emporte le lecteur dans un passionnant voyage pour explorer la face obscure de l'univers.  »Pierre Léna

  • Née garçon, Sara se sait être fille depuis la prime enfance. Avant même de pouvoir le formuler, de le comprendre. Mais elle a dû grandir emprisonnée dans un corps subi, moulée dans les lois de la masculinité, à ne pas pouvoir supporter son reflet dans un miroir. Une erreur ? Une anomalie ? Il fallait un changement, un réalignement de ce corps, et c'est à seize ans que Sara débute sa transition pour être celle qu'elle est, se sentir enfin vivante. S'autoriser à être un météore que plus rien n'arrête, même pas les coups et les insultes. Un monologue saisissant et maîtrisé sur un sujet trop longtemps tabou. Un plaidoyer pour la tolérance.

  • Ueno park, immense étendue de verdure en plein coeur de Tokyo. On y découvre Ayumi, une hikikomori, qui sort pour la première fois de chez elle après plus de deux ans de réclusion. Haruto, un jeune lycéen qui tente de reconstruire sa vie après l'expérience traumatisante du tsunami de 2011 ; Nozomu, un adolescent SDF qui a dû abandonner le domicile familial. Sora, qui affiche son look extrême et asexué de genderless kei et doit résister aux insultes ; Airi, fan obsessionnelle, qui s'égare dans son fantasme avec son idole. Ces adolescents ne se connaissent pas mais ont en commun de ne pas se conformer, de rejeter les codes traditionnels de la société japonaise et d'affirmer un style de vie, un furieux désir de liberté. A Ueno park, ils vont se trouver réunis pour le Hanami, le spectacle de l'éclosion des cerisiers. Ce moment de renaissance va permettre à chacun d'explorer sa propre solitude.

  • Alors qu'elle vient de perdre Camille, sa fille de seize ans, Sophie Daull se penche sur le passé de sa mère, Nicole, une femme mystérieuse, disparue elle aussi, il y a trente ans. Munie de maigres indices - quelques lettres et photos tenant dans une boîte à chaussures -, elle entreprend de déchiffrer les lieux et paysages où Nicole a vécu, les visages qu'elle a connus, et tente de reconstituer ainsi une existence troublante. À larges aiguillées joyeuses, poétiques ou bancales, l'auteure va coudre passé et présent, fiction et réalité, grand-mère et petite-fille, dans ce roman en forme d'enquête généalogique, qui vagabonde dans la France de l'après-guerre jusqu'aux années 80. Se dessine ainsi la figure de Nicole, dont la frêle beauté et la timidité intriguent, porteuse d'une énigme qu'elle semble elle-même ignorer, chahutée depuis l'enfance par les rudesses d'une vie sans ménagement. Nicole, que le lecteur débusquera avec émotion derrière ses larges lunettes et la fumée de ses Gitanes...

  • Marina est une sirène, mais pas n'importe laquelle ! Fille de la reine des mers, elle est la princesse du monde sous-marin... Sauf que, selon la tradition, elle doit passer un an sur terre incognito. Pas de souci, elle se déguise en vraie petite fille et envoute une famille chez qui elle s'installe. Eh oui, elle a un ocarina magique autour du cou ! Mais il ne fonctionne pas sur le fils, Sacha, un petit binoclard de son âge. Et, surtout, si Marina rencontre la moindre goutte d'eau... Patatras ! Elle se retransforme aussitôt en sirène ! Et, justement, dans une ville construite sur l'eau, le danger est partout... Bref, entre son ennemie jurée Olly, la découverte d'Halloween et les problèmes que lui pose la neige, Marina ne risque pas de s'ennuyer ! Et vous non plus... Découvrez la nouvelle BD de Mr Tan, le scénariste de "Mortelle Adèle" ! Le dessin énergique et très vivant de Stan Silas donne joliment corps à des personnages bien campés, emportés dans des histoires à l'humour communicatif...

  • Il a presque vingt ans. Il vit loin. Loin de sa famille, loin de lui. Mais il revient parfois : les repas de famille, Noël, il ne peut pas y échapper... Alors, en silence, il assiste à son show : celui du père parfait, celui qui ne rentre pas dans la chambre de son petit garçon, la nuit, pour le forcer à faire ce qu'aucun enfant ne devrait être obligé de faire avec quiconque, encore moins avec son père.
    Cette fois, il va parler, il le doit, il le faut. Pour lui et pour les autres enfants. Tant pis pour le vide, le malheur, pour ce réveillon de Noël gâché, pour la photo de la famille parfaite en mille morceaux. Il ne peut plus se taire. Mais ce n'est pas si simple de parler, de se libérer d'années de silence et de honte, de transmettre sa douleur.
    Peut-il y parvenir ?

    Auteur de fictions, Antoine Dole esquisse à chaque nouvel opus un portrait cru de sa génération. Il trace sa route d'écriture offensive en explorant dans ses romans cette société faite d'incommunicabilité et de solitude.Sous le pseudonyme Mr Tan, il est également le créateur et le scénariste de la série Mortelle Adèle (Tourbillon, un million d'exemplaires écoulés).

  • Dans quelques jours, Jeb va entrer dans le Programme. C'est la loi du Nouveau Monde : à douze ans, chaque enfant de la communauté doit commencer un traitement qui annihile toutes les émotions, dans le but de préserver l'équilibre de la société. Mais Jeb ne peut s'y résoudre, quitte à se mettre en grand danger... Nouvelle au lycée, Aude subit tous les jours de nouvelles moqueries et insultes de la part des autres élèves et trouve refuge dans les bras de Mathieu, un surveillant du lycée. Un premier amour qui va faire naître en elle des sentiments aussi intenses que dévastateurs. Deux destins qui vont mystérieusement se croiser, deux personnages brutalement arrachés au monde de l'enfance et de la douceur.

  • Sous la meme étoile

    ,

    lu par Rachel Arditi

    Lucie a un secret. La nuit, ses peurs s'envolent et elle devient Lune, une héroïne qui ne craint plus rien. Lune pourra-t-elle l'aider à affronter les difficultés du quotidien ? À croire enfin à sa force intérieure ?

    Texte lu par Rachel Arditi pour la fonction audio de l'ebook.

    Pour en savoir plus sur les différentes modalités de lecture des livres numériques Colibri, rendez-vous sur le site colibri.belin-education.com

  • Ce manuel s'adresse à tous ceux qui ont besoin d'apprendre le latin de manière systématique et progressive (étudiants de lettres classiques, de lettres modernes, d'histoire, de philosophie, d'espagnol, d'italien...) et à ceux qui ont envie d'apprendre cette langue par eux-mêmes ou de consolider leurs connaissances.
    Il allie une présentation synthétique de la langue latine, réellement accessible au public d'aujourd'hui, à un éclairage stimulant des multiples aspects de la littérature et de la civilisation latines qui ont nourri notre culture. Une attention particulière est apportée aux genres littéraires fondateurs des littératures modernes : épopée, élégie, histoire, comédie... ainsi qu'à quelques auteurs majeurs de cette littérature. Réalisé par une équipe de cinq latinistes de l'Université Toulouse - Jean Jaurès, cet ouvrage est le fruit d'une
    longue pratique pédagogique, guidée par la passion... mais aussi par le pragmatisme. Les différents chapitres peuvent servir de support à un cours universitaire ou être travaillés de manière autonome. Ils offrent une approche graduée de la grammaire, allant à l'essentiel, assortie d'exercices corrigés, et permettent aux lecteurs de découvrir « la lumière des Lettres latines » (lumen litterarum Latinarum), selon l'expression de Cicéron.
    Ce manuel a été médaillé en 2017 par l'Académie pontificale de la latinité.

  • Avec les Nuls, ayez l'air d'un Alsacien "pure souche" !Ich lehr Elsässisch, kennte ihr mit mir Elsässisch redde ? ("J'apprends l'alsacien, pouvez-vous parler alsacien avec moi ?")
    Demander son chemin, saluer et se présenter à quelqu'un, parler de la pluie et du beau temps ou tenir une conversation avec un Alsacien "pure souche". Quelle que soit votre motivation,
    L'alsacien pour les Nuls vous donne toutes les clés pour apprendre les expressions courantes, le vocabulaire et la conjugaison en un clin d'oeil. Vous trouverez dans cet ouvrage des éléments de communication comme les salutations et la commande d'un repas mais aussi les expressions utilisées au téléphone ou dans un e-mail. Pour prononcer correctement, un système de notation clair et simple est inscrit entre parenthèses pour tous les mots en alsacien !
    Avec les Nuls, l'alsacien, c'est dans la poche !

  • Enfilez vos cosplays et préparez-vous au combat, c'est une question de survie ! Alors qu'elles étaient tranquillement installées dans le bus en direction d'un concours de cosplays, quatre amies sont victimes d'un accident de la route. À leur réveil à l'hôpital, plus rien n'est pareil ; elles développent des pouvoirs liés aux tenues qu'elles portaient au moment de l'accident.Quand les jeunes filles commencent à découvrir l'étendue de leurs nouvelles capacités, de mystérieuses créatures envahissent la ville et semblent attirées par les adolescentes et leurs costumes. Ces dernières doivent alors s'organiser pour faire face à deux grandes menaces : les ombres qui les traquent et avalent la ville, mais aussi leurs costumes qui semblent prendre peu à peu possession d'elles. Désormais, les quatre amies doivent lutter ensemble pour comprendre l'origine de cette transformation, et pour ne pas disparaître...4Life raconte la (sur)vie de 4 jeunes filles devenues des Magical Girls malgré elles...

  • Lola est en colère. Contre ses parents qui se disputent sans cesse, contre les profs, contre ses amis, contre tous. Alors Lola fait la dure, cogne, et finalement met les voiles. Dans sa fuite, elle trouve refuge par hasard auprès de Simone. Chez la vieille dame qui a pour seule compagnie les fantômes de ses souvenirs, le temps s'est arrêté. Des liens de confiance se tissent lentement et Lola apprend à combler les trous de mémoire de Simone par de belles histoires. Surtout, elle fait l'apprentissage de la douceur, la voie dont elle avait besoin pour trouver l'apaisement. Cette douceur-là qui ne nous tue pas mais au contraire nous rend fort.

  • Arthur est amoureux de Fiona, la copine de sa soeur. Seul petit souci : Arthur a 9 ans, et Fiona en a 15 ! Résultat : personne, à commencer par Fiona, ne veut prendre les sentiments d'Arthur au sérieux. Alors, le jour où il découvre qu'on a retrouvé des mammouths intacts, congelés dans la glace depuis trente mille ans, Arthur a une idée : il n'a qu'à congeler Fiona jusqu'à ce qu'il ait 15 ans... et finis les soucis, ils auront enfin le même âge ! Il ne lui reste plus qu'un petit détail à régler : comment procéder discrètement ?

  • Alors que le monde entier semble avoir basculé dans le chaos, et que les humains ont été remplacés par une armée de créatures cauchemardesques, Sara et Mina cherchent par tous les moyens à survivre. Ensemble, elles décident de se mettre à la recherche de Cali et utilisent leurs pouvoirs pour se frayer un chemin à travers les ombres qui recouvrent la ville. Tandis que leurs pouvoirs se déchainent contre des créatures toujours plus fortes, leur amitié pourrait bien devenir le dernier rempart contre la fin du monde. À moins que celle-ci n'ait déjà eu lieu...Sara trouvera-t-elle, au fond de son coeur, une raison de revenir du bon côté ? 

  • Le mythe du vampire au féminin Dixie Horror Palace renoue avec la tradition victorienne de la femme vampire et propose une nouvelle détective des Ténèbres, Arabella Kenealy. Cette jeune femme médecin, féministe avouée, est bien décidée à faire ses armes parmi les enquêteurs chevronnés de la police criminelle londonienne. L'excentrique Lord Syfret l'a chaudement recommandée à Sir John Fox, chef de Scotland Yard, qui après hésitation décide de lui accorder sa confiance. Dans la première aventure, « Dixie Horror Palace », Miss Arabella se lance sur la piste des Rôdeuses du crépuscule auxquelles l'on prête les pires intentions. L'impitoyable traque conduit la nouvelle détective des ruelles sordides de l'East End aux rives du Loch Ness où le surnaturel l'attend de pied ferme. Sous un ciel de plomb, la lande infinie devient le fantastique théâtre d'un affrontement sans précédent. Arabella Kenealy devra élucider le mystère de la maison hantée qui sanglote, et celui de la créature ailée égorgeant des promeneuses solitaires. Elle revient ensuite dans une seconde enquête tout aussi extraordinaire où « La Vampire de cire » menace Londres. Le lecteur trouvera en complément « L'Enfant hanté » (« The Haunted Child », 1896), une aventure de Lord Syfret par Arabella Kenealy (1859-1938), inédite en français, ainsi qu'un historique des femmes vampires par François Ducos. Gérard Dôle nous présente un roman qui reprend la tradition du vampire sous forme d'enquêtes. EXTRAIT Le crépuscule s'avançait, inquiétant, indistinct. Des massifs violâtres fermaient l'horizon, et, à cette heure tardive, derrière leurs silhouettes fuligineuses, un soleil couchant à demi éteint n'éclairait plus que les hauteurs confuses de Hampstead. L'austère coupole de Saint-Paul gonflait son dôme sombre. Un remorqueur siffla tristement sur la Tamise. C'était vraiment un personnage excentrique que Lord Syfret, l'un des plus dignes mais aussi l'un des plus singuliers membres de la gentry britannique. Son extravagance ne se révélait toutefois pas immédiatement, tant elle était parée d'un épais vernis mondain. Au physique, il avait le teint pâle, les cheveux gris, les yeux bleu-vert, les sourcils très accusés, le nez romain. Sa moustache et sa barbiche, de la même teinte que sa chevelure, cachaient une bouche dont les lèvres minces couvraient des dents aiguës. Sa mise était élégante : il portait invariablement un habit noir de la plus belle étoffe, un pantalon étroit de même nuance, et un gilet mauve à fleurs d'or brochant sur le tout. Lord Syfret vivait de façon solitaire dans une grande demeure du Victoria Embankment, sise en amont de Hungerford Bridge, à trois pas de l'Aiguille de Cléopâtre. À quoi s'y occupait-il ? Seule Mrs Hogskin, sa gouvernante, eût su le dire, mais elle gardait les lèvres scellées quand on la questionnait sur son maître. A PROPOS DE L'AUTEUR Gérard Dôle est à la fois journaliste, historien, musicien, chanteur, auteur-compositeur et, bien entendu, écrivain. En 1967, il s'essaie à la chanson à texte dans des cabarets de la Rive gauche tels que L'École Buissonnière de René-Louis Laforgue, L'Écluse ou L'Échelle de Jacob. Il passe même à Bobino en 1968, en première partie du récital de Catherine Sauvage et de Guy Béart. Retenons une série de disques qui font de lui un spécialiste de la musique acadienne de Louisiane et un grand amoureux des orgues de Barbarie, mêlant parfois musique et littérature populaire comme dans La Chanson de Nestor Burma (1982) en collaboration avec Tardi et Léo Malet, et La Complainte de Harry Dickson (1984). Gérard Dôle est aussi l'auteur d'une étude savante sur L'Histoire musicale des Acadiens (L'Harmattan, Paris, 1995), et de nombreuses nouvelles fantastiques publiées tant en France qu'aux États-Unis.

  • Selon le principe de l'unité de lieu, d'action et de temps, ce roman raconte, en mêlant histoire et fiction, l'entêtement d'une véritable héroïne de tragédie, femme des plus modernes néanmoins.

    Athènes. Socrate vient d'être condamné à boire la ciguë après un singulier procès. L'aube se lève sur sa dernière journée. Ses amis affluent de tous les coins de l'Attique pour faire leur adieu au penseur. Seule la voix pleine de colère de Xanthippe – sa femme au mauvais caractère légendaire – s'élève : " Les Athéniens comprendront, les Athéniens se réveilleront ! Mais ce n'est pas demain qu'il faut les réveiller, c'est aujourd'hui. " Pour tenter de réhabiliter et de sauver son mari de quarante ans son aîné, père par ailleurs de ses trois enfants, elle se lance donc dans une course effrénée dans les rues d'Athènes – et dans ses souvenirs.

    Selon le principe de l'unité de lieu, d'action et de temps, ce roman raconte, en mêlant histoire et fiction, l'entêtement d'une véritable héroïne de tragédie, femme des plus moder-

    nes néanmoins.

  • Supporter du PSG, Damien Dole entretient avec son club de coeur une relation particulière.
    Ancien membre du virage Auteuil dans les années 2000, il est désormais journaliste en charge du sport à Libération.
    S'arrachant à la neutralité journalistique, il a assumé lors de l'été 2017 - un été fou pour le PSG - son attachement au club parisien.
    Inventant au moment des tractations du contrat de Neymar une nouvelle forme de narration journalistique, dans laquelle de nombreux supporters parisiens se sont complétement retrouvés, il nous livre un récit auquel ils se sont identifiés.

    Dans ce livre innovant, l'auteur poursuit donc son récit, racontant au jour le jour le quotidien d'un fan acharné du club (il n'a pas manqué une minute de match en direct depuis 10 ans), racontant les soubresauts du club parisien, donnant la parole à d'autres supporters, expliquant ce que signifie vraiment vibrer à 100 % pour son club de coeur.

  • Le présent ouvrage est le fruit de la rencontre entre une femme russe, Lioudmila Dole, et un historien français passionné par l'histoire et la culture russes, Romain Thomas. De cette rencontre est née une amitié qui a débouché sur l'écriture conjointe de cet ouvrage. Une histoire russe est un récit de vie, celui d'une femme ordinaire née en avril 1938, durant la Terreur stalinienne, et qui a mené une brillante carrière en URSS sans jamais déroger à son éthique et aux valeurs humanistes transmises par sa famille. Au cours d'une vie riche et mouvementée, Lioudmila a progressivement ouvert les yeux sur les incohérences et les mensonges d'un système politique, le communisme soviétique, auquel elle a longtemps cru. A travers ce témoignage poignant, c'est une plongée dans le quotidien d'une famille ordinaire qui est ici proposée.

  • Quand Musidora et Sherlock se rencontrent Dans le duel séculaire Angleterre-France, il fallait bien un jour confronter Sherlock Holmes et la fantasmatique souris d'hôtel qui choisit, pour la circonstance, le visage de Musidora, l'inoubliable interprète du feuilleton cinématographique "Les Vampires". Nous avons d'un côté le grand détective victorien à la mine sévère, de l'autre une séduisante cambrioleuse, véritable type de Parisienne friponne, effrontée, délicieusement indécente. Pendant que l'un arpente d'un pas décidé les ruelles d'un Londres chapeauté de brouillard, l'autre, serrée dans un collant noir où seuls affleurent des yeux charbonneux débordant de vaines promesses, trotte menu sur les toits glissants de Paname, d'une cheminée à l'autre, éclairée d'un rayon de lune, jusqu'au Palace où sommeille la proie convoitée. Sous l'égide de Gérard Dôle, Sherlock Holmes et Musidora incognito, tantôt fille, tantôt garçon, vont s'approcher, s'apprécier, et résoudre ensemble de bien singulières énigmes, étranges et fantastiques. Une image du roi des détectives et de son curieux élève Harry Taxon nous renvoyant avec un zeste d'humour à la saga allemande des Welt-Detektiv, ces « Dossiers secrets » apocryphes des années 1900 qui furent à l'origine de la série Harry Dickson. EXTRAIT Saviez-vous, mon cher, me confia Musidora, un soir que nous sortions de l'Ambigu où se donnaient Les Triomphes de Sherlock Holmes, que je l'ai connu? Je veux parler, bien sûr, de l'être de chair et de sang, de l'homme qui a réellement existé et vécu à Londres jadis. Car je me moque bien du limier de fantaisie que William Gillette 1 rendit célèbre en le campant au théâtre avec brio. Saviez-vous aussi que chez M. Sherlock Holmes, le vrai, qui n'a jamais connu de docteur Watson, se succédèrent plusieurs grooms ou chasseurs dont certains sont devenus ses élèves ? Le premier en date fut un cockney couvert de taches de rousseur qui se prénommait Billy. C'est ce petit frispoulet de Charles qui le remplaça, un loustic pas plus haut que trois pommes qui ne quitta Baker Street que pour grimper sur les planches et se tailler ensuite la part du lion au cinématographe sous le nom de Charlot. On m'a parlé aussi d'un jeune freluquet que je n'ai pas connu, qui resta longtemps au service du détective, et qui, lui, n'hésita pas à prendre le pseudonyme de Harry Dickson vers la fin des années vingt quand, à son tour, il embrassa la profession. En ce qui me concerne, j'ai modestement assuré l'intérim entre Billy et Charlie pendant toute une saison. Je crois me souvenir que c'était en 1900. A PROPOS DE L'AUTEUR Gérard Dôle est à la fois journaliste, historien, musicien, chanteur, auteur-compositeur et, bien entendu, écrivain. En 1967, il s'essaie à la chanson à texte dans des cabarets de la Rive gauche tels que L'École Buissonnière de René-Louis Laforgue, L'Écluse ou L'Échelle de Jacob. Il passe même à Bobino en 1968, en première partie du récital de Catherine Sauvage et de Guy Béart. Retenons une série de disques qui font de lui un spécialiste de la musique acadienne de Louisiane et un grand amoureux des orgues de Barbarie, mêlant parfois musique et littérature populaire comme dans La Chanson de Nestor Burma (1982) en collaboration avec Tardi et Léo Malet, et La Complainte de Harry Dickson (1984). Gérard Dôle est aussi l'auteur d'une étude savante sur L'Histoire musicale des Acadiens (L'Harmattan, Paris, 1995), et de nombreuses nouvelles fantastiques publiées tant en France qu'aux États-Unis.

empty