• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • The diabolical Sir Charles Warren is dead, but Spring-Heeled Jack, the demon awoken by his Hellfire Club, is still roaming the streets of London, engulfing the city in darkness and blood. It can mean only one thing: the border with the underworld is fading, and Scrubby, the changeling child, is going to have to rid the mortal world of this demon. To do this, he will need to discover the truth behind his origins and enter limbo, between fantasy and reality...

  • The mysterious red-eyed man's plan succeeded: the dragon woke from its slumber and the mine collapsed, leaving but a few protected survivors. Following the trial of fire, Scrubby has now passed the trial of earth, and the trial of water is on the horizon. But Scrubby is not the only one whose life is in danger... With the police discovering a string of bloody murders, it seems a new killer is in town. But is he a man, or a demon?

  • After leaving their beloved Dartmoor to find work in the capital, it's not long before the Johnsons realize that London is not the promised land after all. The lower classes are worked to the bone and struggle to survive, and their dreams of equality are brutally shattered. Scrubby's father is fatally injured during the Bloody Sunday catastrophe, and further tragedy is not far behind. But Scrubby and his sister, Sheela, keep moving forward and find work to survive. And in his new job down in the mines, Scrubby will find friendship, love... and chaos

  • In the forests of Dartmoor, creatures of legend hide in the treetops, swim in the rivers, and roam the hills... but they're invisible to those who don't know how to look properly. Scrubby, a child of the fairies swapped at birth with a human infant, has inherited this wonderful gift. With a little help from the Wise Man of Wistman's Wood, his eyes are opened to the secrets of the moors. And even when he is forced to leave his forest for Victorian London, his forest never leaves him...

  • Sykes - Sykes

    Dubois

    From the very first moment he meets "Sentence" Sykes, young Jim Starret instantly recognizes a legend of the Old West, just like in the comic books he learned to read with. But his new hero is nowhere to be seen when the fearsome Clayton gang murders his mother before his very eyes. From that moment on, the now-orphaned Jim becomes obsessed with a sole objective: joining Sykes to track down his mother's killers. But what he doesn't yet realize is that legends of the Old West are forged by their demons.

  • Cette collection s'ouvre à la prose et à la poésie pour réunir des textes contemporains de littérature de jeunesse. Parallèlement à des recueils purement anthologiques, révélant des écrivains français et étrangers, elle propose à un large public quelques profils d'une poésie d'aujourd'hui.

  • L'auteur nous convie au cercle des souvenirs, un univers fantastique et poétique.

  • Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.
    Retour en arrière: Hansen est superintendant à L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n'est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit.
    Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert, les méandres d'un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.
    Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est l'un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu'animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d'injustice.

  • Paul Katrakilis vit à Miami depuis quelques années. Jamais il n'a connu un tel bonheur. Pourtant, il se sent toujours inadapté au monde. Même la cesta punta, ce sport dont la beauté le transporte et qu'il pratique en professionnel, ne parvient plus à chasserle poids qui pèse sur ses épaules.
    Quand le consulat de France l'appelle pour lui annoncer la mort de son père, il se décide enfin à affronter le souvenir d'une famille qu'il a tenté en vain de laisser derrière lui.
    Car les Katrakilis n'ont rien de banal: le grand-père, Spyridon, médecin de Staline, a fui autrefois l'URSS avec dans ses bagages une lamelle du cerveau du dictateur; le père, Adrian, médecin lui aussi, est un homme étrange, apparemment insensible; la mère, Anna, et son propre frère ont vécu comme mari et femme dans la grande maison commune. C'est toute une dynastie qui semble, d'une manière ou d'une autre, vouée passionnément à sa propre extinction.
    Paul doit maintenant rentrer en France pour vider la demeure. Lorsqu'il tombe sur deux carnets noirs tenus secrètement par son père, il comprend enfin quel sens donner à son héritage.
    Avec La Succession, Jean-Paul Dubois nous livre une histoire déchirante où l'évocation nostalgique du bonheur se mêle à la tristesse de la perte. On y retrouve intacts son élégance, son goût pour l'absurde et quelques-unes de ses obsessions.

  • « C'est à ce moment-là, je crois, que je décidai de partir pour un voyage dont j'ignorais la destination et la durée. J'étais désargenté, désenchanté. Mais je voulais me replonger dans le courant de la vie, me battre pour ou contre quelque chose, retrouver l'envie du bonheur et le goût de la peur, lutter contre la force des vents, éprouver la chaleur, le froid, casser des cailloux et, s'il le fallait, creuser les flancs de la terre. »

    Paul Peremülter est écrivain. À la fin de son treizième livre, déçu par son travail et toute une vie d'homme assis, il entreprend un périple aux États-Unis puis au Québec. Mais ce voyage, qu'il voudrait simplement excentrique, va le conduire au plus profond de lui-même. C'est dans ce monde magique et étouffant qu'il découvrira ce qu'il n'aurait jamais dû savoir.

  • " Eh bien moi, vous me verrez tous les jours de la semaine.

    – Vous plaisantez, monsieur Tanner. En tout cas, il faut qu'on se mette d'accord : qui est-ce qui va commander ? "

    Paul Tanner, documentariste animalier, menait une existence paisible avant d'hériter de la maison familiale. Décidé à la restaurer de fond en comble, il entreprend des travaux. Tandis qu'il s'échine sur les sols, les corps de métier défilent. Maçons déments, couvreurs délinquants, électriciens fous... tous semblent s'être donné le mot pour lui rendre la vie impossible.

    Récit véridique d'un chantier, chronique d'un douloureux combat, galerie de portraits terriblement humains, Vous plaisantez, monsieur Tanner se lit comme une comédie. Une comédie menée par un narrateur qui ressemble fort à son auteur.

  • Petit-fils de berger pyrénéen, fils d'une correctrice de presse et d'un concessionnaire Simca à Toulouse, Paul Blick est d'abord un enfant de la Ve République. L'histoire de sa vie se confond avec celle d'une France qui crut à de Gaulle après 58 et à Pompidou après 68, s'offrit à Giscard avant de porter Mitterrand au pouvoir, pour se jeter finalement dans les bras de Chirac.

    Et Paul, dans tout ça ? Après avoir découvert, comme il se doit, les joies de la différence dans le lit d'une petite Anglaise, il fait de vagues études, devient journaliste sportif et épouse Anna, la fille de son patron. Brillante chef d'entreprise, adepte d'Adam Smith et de la croissance à deux chiffres, celle-ci lui abandonne le terrain domestique. Devenu papa poule, Paul n'en mène pas moins une vie érotique aussi intense que secrète et se passionne pour les arbres, qu'il sait photographier comme personne.

    Une vraie série noire – krach boursier, faillite, accident mortel, folie – se chargera d'apporter à cette comédie française un dénouement digne d'une tragédie antique. Jardinier mélancolique, Paul Blick prend discrètement congé, entre son petit-fils bien-aimé et sa fille schizophrène.

    Si l'on retrouve ici la plupart des " fondamentaux " de Jean-Paul Dubois – dentistes sadiques, femmes dominatrices, mésalliances et trahisons conjugales, sans parler des indispensables tondeuses à gazon –, on y découvre une construction romanesque dont l'ampleur tranche avec le laconisme de ses autres livres. Cet admirateur de Philip Roth et de John Updike est de retour avec ce roman dont le souffle n'a rien à envier aux grandes sagas familiales, dans une traversée du siècle menée au pas de charge.

  • Paul Stern – toulousain, la cinquantaine – hésite. Entre une épouse (Anna) qui s'enfonce dans une profonde dépression et s'éloigne de lui chaque jour davantage et un père (Alexandre) dont le remariage scandaleux lui révèle soudain la vraie nature, il est tenté de tout abandonner. La proposition d'un studio de cinéma tombe à pic : quoi de plus providentiel qu'une année à Hollywood pour réécrire le scénario d'un film français afin d'en tirer un remake ?
    Embauché par la Paramount, Paul découvre un univers entièrement factice qui le renvoie à ses propres contradictions. Jusqu'au moment où, dans un couloir des studios, il rencontre Selma Chantz. Et sa vie bascule. Car Selma est le sosie parfait d'Anna, avec trente ans de moins...
    Après un détour par le comique ( Vous plaisantez, monsieur Tanner ) et l'inquiétante étrangeté ( Hommes entre eux ), Jean-Paul Dubois a écrit un grand roman sur l'illusion dont chacun de nous est la proie, jetant sur son époque un regard lucide. On y retrouve le souffle romanesque d' Une vie française, et le charme de ses héros, éternels adolescents écartelés entre leur amour de la vie et leur sens aigu de la culpabilité.

  • La solastalgie est un mal d'époque. Elle désigne ce chagrin qui nous affecte lorsque nous ne reconnaissons plus l'environnement dans lequel nous avons vécu : un petit bois qui a été rasé, des hirondelles qui ont déserté le village, mais aussi une ville qui ne ressemble plus à celle de notre enfance. Nous nous sentons dépossédés de notre relation à la nature et aux paysages que nous avons connus. Ce lien s'est défait au fil du temps, parfois très vite, sans même que nous y prêtions attention. Comment avons-nous pu laisser faire ? Comment retrouver ce qui semble perdu ?

    Philippe J. Dubois livre ici un vibrant plaidoyer : et si la solastalgie était une chance, la source d'un élan vers un autre avenir possible, vers un autre rapport au Vivant ? Sur ce chemin, de l'abattement à l'action et à la résilience, un peu partout, des citoyens - écopaysans, scientifiques et naturalistes, éducateurs - prennent leur destin en main et se réapproprient leur environnement. Ils sèment des graines qui commencent à porter leurs fruits. L'auteur nous invite à les ramasser et à en semer de nouvelles.

  • Paul Hasseelbank et Floyd Paterson n'ont aucune raison de se rencontrer. L'un vit à Toulouse. Il est gravement malade. L'autre habite Northy Bay (Ontario). Il sillonne les grands espaces et chasse à l'arc en solitaire.
    Pourtant, à leur insu, quelque chose relie ces deux hommes. Quelque chose, ou plutôt quelqu'un. L'un et l'autre ont aimé la même femme, Anna, qui les a quittés. Dès lors, leur rencontre devient inévitable. Entre Hasselbank, le Français au bout du rouleau, et Paterson, l'homme des bois, une relation violente et subtile se noue. Dans le huis clos d'une maison rouge isolé par le blizzard, au bord d'un lac gelé, ils vont connaître, enfin, leur heure de vérité.
    Ces hommes entre eux peuvent-ils survivre dans un monde transformé en désert par la disparition d'une femme ? Hantés par les archers invisibles d' Aguirre ou la Colère de Dieu, ils tentent d'échapper aux flèches que leur réserve le destin.
    Porté par la beauté des paysages glacés du Grand Nord canadien, ce roman étincelant nous conduit jusqu'à cette part animale qui gît au fond de chacun d'entre nous, faisant de l'un une proie et de l'autre un chasseur.

  • Trois cents ans d'institution raciste partent en poussière quand Washington se désagrège, balayé par une catastrophe naturelle d'un genre nouveau.

    Soudain, les dominations basculent, les minorités s'inversent, les Noirs prennent le pouvoir. Deuxième roman de l'auteur, Paradis Année Zéro, écrit avant l'ère Trump et les violences policières récentes, s'est imposé à lui comme une prophétie.

  • S'il achète un revolver, rend visite à l'amant de sa femme, et finit par mordre sauvagement son dentiste, c'est que Samuel Polaris va mal. Très mal.A moins que les autres, les gens «normaux» - avec leurs plans de carrière, leurs adultères, leur incompétence arrogante - n'aient basculé dans une sorte de folie collective.Allez savoir.Parce qu'il n'a pas le choix, parce qu'il est amoureux de sa femme et qu'il refuse de se résigner au pire. Samuel Polaris décide de reconquérir sa dignité. Même s'il doit, pour cela, voler à son psychiatre la montre que portait Kennedy le jour où il a été assassiné.Nerveux, caustique, érotique, Kennedy et moi est le miroir où vient se refléter la «contre-vie» contemporaine.

  • Trente-trois mille pieds, c'est l'altitude idale pour rflchir sa vie. Dans l'avion qui l'emporte vers Miami, Paul Siegelman s'efforce de retrouver le fil conducteur et remet les chapitres dans l'ordre : la mort de sa mre, les acrobaties financires de son pre, ses propres errances d'Ibiza panama City, ses relations tumultueuses avec les femmes. Je suis tout petit. Je peux vivre dans un verre dents , dira-t-il un jour. Et si c'tait vrai ?Avec ce livre limpide et mystrieux, Jean-Paul Dubois explore nos angoisses les plus familires et fait l'inventaire de quelques passions simples, comme autant de consolations. Dans les parages de Philip Roth et de John Updike, il est l'un des romanciers franais les plus singuliers d'aujourd'hui.

  • Paul Sneijder est l'unique survivant d'un accident d'ascenseur. Sa fille y a perdu la vie. Depuis ce jour, sa perception de la réalité s'est affinée, comme si quelqu'un avait monté le son du vacarme du monde. Comment continuer à vivre, avec une épouse tyrannique qui ramène un poulet rôti les jours où elle voit son amant ? En changeant de métier : promener des chiens, voilà une activité attrayante.

  • - 33%

    Décembre 1941, Pearl Harbor vient d'être attaqué par l'aviation japonaise. Le monde s'enfonce un peu plus dans une guerre mondiale. Georges Colin a disparu depuis plusieurs mois, tué par l'armée allemande ? Marie-Jeanne n'y croit pas... Mais résignée, elle s'est mariée à Jean-Claude, sympathisant actif de l'occupant, afin de faire cesser les ennuis pour son père. Pendant ce temps, le transport doit continuer et les entreprises Colin et Leduc survivent tant bien que mal... Et quelques part, un certain Merlu s'active dans le maquis...

  • Thermomix : recettes végétariennes Nouv.

    Star de la cuisine, votre robot Thermomix® est le parfait allié pour cuisiner au quotidien !
    Vous êtes végétarien convaincu et vous avez besoin d'un peu d'inspiration ? Ou bien juste curieux d'une alimentation végétarienne et vous avez envie d'essayer ? Partez à la découverte de 120 recettes 100 % veggies conçues sur-mesure pour votre machine : apéritifs, soupes, salades, petits plats mijotés et même desserts surprenants aux légumes... Il y en a pour tous les goûts !
     
    Recettes compatibles avec les Thermomix TM31, TM5 et TM6.

  • L'histoire met les voiles : 30 événements historiques en pleine mer ! Nouv.

    Bienvenue à bord ! L'Histoire met les voiles !
    - Quand l'histoire s'écrit au milieu des océans, à bord de navires légendaires

    La mer fascine. Indomptable, imprévisible, dangereuse, essentielle. Des voyages les plus confidentiels aux départs en grande pompe, plongez-vous dans les récits palpitants qui se sont déroulés en pleine mer ou à quai, sur les plus beaux navires que l'Histoire ait connus.

    Vous saurez tout sur l'expédition de l'Endeavour, du voyage d'André Gide au Congo, des cinq vies du très réputé Belem, et explorerez de nouveau la tragique fin du Titanic... Que vous soyez fan de maritime ou amoureux d'aventures extraordinaires, ce livre est fait pour vous, et nous vous invitons à embarquer car il est l'heure ; l'histoire met les voiles !

  • PMA, FIV : un parcours de combattante raconté en bande dessinée.
    En co-édition avec la Revue XXI.
    C'est un pays dont on tait le nom. Une jungle de sigles et de termes scientifiques. On pensait ne jamais y échouer. On s'y sent seul, incompris. Parfois même honteux. On y éprouve sa féminité, sa masculinité, son estime de soi, sa libido.
    Ce pays, c'est l'infertilité. 20 % de la population le traverse, un couple sur cinq. Marie Dubois y a passé sept ans. Sept longues années de montagnes russes émotionnelles pour tenter d'avoir un bébé. " C'est dans ta tête ! ", lui disait-on. L'auteure démonte cette idée reçue qui culpabilise, et révèle avec intelligence et humour comment l'infertilité est devenue un problème de santé publique.
    Cette bande dessinée est un voyage intime. C'est aussi une enquête journalistique nécessaire pour briser un tabou.

empty