• La paternité de ce roman d'inspiration saphique, publié à Bruxelles en 1883 vraisemblablement par l'éditeur Jules Gray, a été attribuée à Alexandre Dumas père.

    Il n'existe aucune certitude, mais qu'importe ; « Le Roman de Violette », oeuvre posthume d'une célébrité masquée, est une des compositions les plus séduisantes de ce genre. La petite fille, échappée d'une boutique de modes pour tomber dans les bras d'un jeune viveur délicat, a de gracieuses naïvetés tout d'abord pour s'initier, ensuite pour apprendre. Elle met, à cette école, une bonne volonté du meilleur aloi ; elle y apporte un corps potelé à plaisir, et ne trouve rien de répugnant dans un lesbianisme compliqué de vigoureuses amours mâles.

    Cet érotique est l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature clandestine du XIXe siècle, et ce n'est pas sans raison qu'il est réputé. On peut dire que c'est à la fois un régal littéraire et un remède certain contre la frigidité. En effet, dans un style toujours décent, les tableaux lascifs se succèdent et croissent en intensité de chapitre en chapitre. Les scènes de saphisme, en particulier, sont idéalisées avec grâce, tout en étant dépeintes avec la plus minutieuse exactitude. C'est un livre qui a sa place dans la bibliothèque secrète de tous les voluptueux des deux sexes.

    Que « Le Roman de Violette » reste un grand « best-seller » de la littérature érotique tient d'avantage à sa modernité qu'à la célébrité de son auteur supposé. Car l'héroïne a décidé d'être une femme libre et choisit de se révolter contre les règles de la société bourgeoise de son époque.

    Collection l'Enfer de la Bibliothèque Nationale de France. (Enfer de la BNF, cote n° 161).



    Roman illustré numérique, 148 pages, orné de 10 illustrations anonymes, couverture en couleurs et en noir et blanc.

  • Alexandre Dumas's novels are notable for their suspense and excitement, their foul deeds, hairsbreadth escapes, and glorious victories. In The Black Tulip (1850), the shortest of Dumas's most famous tales, the real hero is no Musketeer, but a flower. The novel - a deceptively simple story - is set in Holland in 1672, and weaves the historical events surrounding the brutal murder of John de Witte and his brother Cornelius into a tale of romantic love. The novel is also a timeless political allegory in which Dumas, drawing on the violence and crimes of history, makes his case against tyranny and puts all his energies into creating a symbol of justice and tolerance: the fateful tulipa negra.

    This new edition reprints the first, classic English translation. David Coward sets the novel in the context of its author's life, the turbulent history of the Dutch Republic, and the amazing `tulipmania' of the seventeenth century which brought wealth to some and ruin to many. - ;Alexandre Dumas's novels are notable for their suspense and excitement, their foul deeds, hairsbreadth escapes, and glorious victories. In The Black Tulip (1850), the shortest of Dumas's most famous tales, the real hero is no Musketeer, but a flower. The novel - a deceptively simple story - is set in Holland in 1672, and weaves the historical events surrounding the brutal murder of John de Witte and his brother Cornelius into a tale of romantic love. The novel is also a timeless political allegory in which Dumas, drawing on the violence and crimes of history, makes his case against tyranny and puts all his energies into creating a symbol of justice and tolerance: the fateful tulipa negra.

    This new edition reprints the first, classic English translation. David Coward sets the novel in the context of its author's life, the turbulent history of the Dutch Republic, and the amazing `tulipmania' of the seventeenth century which brought wealth to some and ruin to many. -

empty