• En 1347, une maladie inconnue frappe l'Europe... Un mal aux origines mystérieuses Baldus, jeune membre de l'ordre des chevaliers hospitaliers, navigue en mer Méditerranée au large de Rhodes lorsque son navire croise le chemin d'une galère byzantine à la dérive. Les Hospitaliers l'abordent et ne trouvent à son bord que des cadavres rongés par un mystérieux mal : la pestilence. Alors qu'ils s'apprêtent à rejoindre leur navire pour fuir la maladie, un cavalier émerge sur le pont de la galère et décime ses frères d'armes. De son bataillon, seul Baldus survit miraculeusement à l'attaque. Des côtes calabraises aux montagnes du Vercors, s'engage alors une coursepoursuite effrénée à travers une Europe ravagée par ce mal inconnu. Au fil de sa fuite, Baldus s'enfonce dans sa propre folie et découvre celle des hommes.

  • Années 60. Alex, un espion russe, remonte la mythique route 66 qui traverse les États-Unis afin de rejoindre son contact, un dénommé Sacha, situé sur la côte ouest. Mais la route est longue et périlleuse pour un agent du KGB au coeur d'une Amérique marquée par le maccarthysme... Le voici cette fois dans le Kansas, troisième étape de son périple...

    Un polar particulièrement prenant signé Éric Stalner.

  • L'Illinois : ses vertes prairies, ses lacs paisibles, Chicago et sa pègre ? grâce à laquelle John Fitzgerald Kennedy vient d'accéder à son job de président.

    Le 25 avril 1961, Alex Poliac enterre sa jeune femme, morte dans un accident de la route assez louche. Par ailleurs, un tueur baptisé "le clown" vient de faire quatre victimes, apparemment choisies au hasard.

    Mais Poliac, ingénieur et espion du KGB, sait ce qui les relie entre elles : toutes figurent sur "la liste" que lui a laissée son père, aussi compromettante pour le FBI que pour le KGB. Et c'est un homme traqué qui s'enfuit avec son fils Rob et prend la route 66 ? la route légendaire construite dans les années 20, jadis évoquée par Kerouac et Steinbeck, qui traverse l'Amérique d'est en ouest.

    Si Poliac s'enfuit, c'est pour rejoindre son contact basé en Californie ? un certain Sacha ? et tenter de sauver les agents dormants qui vivent au bord de la route 66.

    Dans un décor de cinoche (vieux garage perdu au bord du désert, nuits sans lune, Cadillac des sixties) et une passionnante ambiance de road movie, Stalner nous décortique avec brio le délicat métier d'espion et le jeu trompeur des apparences. Entre autres, le double visage de l'Amérique ? sa vitrine proprette, ses arrière-cuisines maffieuses ? et les complexités de son héros : un homme attachant, censé être "le méchant" dans le contexte de l'époque, qui, de plus, joue un double rôle : le rôle "ordinaire" de papa affectueux ? et l'autre, qui l'conduit à risquer sa peau à chaque carrefour, dans la plus grande solitude.

    L'épopée de La Liste 66 se déroulera sur huit albums, à raison d'un épisode par état traversé. Ce premier tome ayant généré un suspense à vous nouer les tripes, le lecteur a de beaux jours devant lui : il lui reste le Missouri le Kansas, l'Oklahoma, le Texas, le Nouveau Mexique, l'Arizona et la Californie.

  • Quatre années se sont écoulées depuis le précédent épisode. Rob a fui après avoir vu son père se faire abattre par le « clown », ce tueur implacable. Réfugié à Oklahoma City, Rob est étudiant et tente de se faire oublier mais le passé ressurgit vite : il « hérite » de la fameuse liste 66 sur laquelle apparaissent des noms d'espions soviétiques. A son tour, il devient une cible... Un récit d'espionnage et d'aventure passionnant qui met en exergue les années 60 aux Etats-Unis dans un contexte politique de guerre froide.

  • États-Unis, 1960. Après leur départ précipité de l'Illinois, Alex et son fils trouvent refuge dans la petite ville de Newton, dans l'Etat du Missouri. C'est là qu'Alex a décidé de prendre une nouvelle identité et d'attendre patiemment son heure.

    Pour Alex le problème est double : d'une part échapper au KGB et au FBI qui le traquent, inquiets de savoir la fameuse liste 66 en sa possession, une liste sur laquelle figurent des noms d'espions. D'autre part de mettre la main sur le "clown", un tueur mystérieux qui se fait passer pour un serial killer ? qui porte un nez de clown dont il affuble également ses victimes ? mais qui est en fait chargé d'éliminer des espions disséminés sur la fameuse route 66. Ce tueur est un danger pour Alex, lequel décide donc de surveiller un espion, Holowitz, qui a été en contact avec Sacha, le chef du réseau. Alex est ainsi persuadé que Holowitz va recevoir la "visite" du clown et qu'il pourra à son tour se débarrasser de ce tueur. Mais au jeu du chat et de la souris, l'issue est parfois incertaine....

  • During the 1961 floods in Kansas, the Clown is searching a house,
    looking for important documents. When the police arrive, though, a
    shoot-out ensues that ends in the killer's apparent death. And yet ...
    By the time the owner of the house returns, along with Alex Poliac,
    the documents have disappeared, and Alex is convinced his old enemy
    is still alive. Meanwhile, FBI Agent Laura Kensington is arrested for
    treason ...

  • Années 1960, Etats-Unis. Traqués par le FBI et le KGB, Alex - qui détient une liste explosive contenant les noms d'agents infiltrés - et son fils Rob empruntent la mythique route 66 afin de rejoindre l'énigmatique Sacha, leur contact basé sur la côte Ouest, en Californie. Mais Sacha n'est pas celui que l'on croit et le "clown", qui est en fait un tueur à la solde du KGB, a la ferme intention d'empêcher cette rencontre... Ce véritable road-movie sur fond d'espionnage et de guerre froide s'achève avec cet épisode qui offre aux lecteurs une révélation de taille !

  • Four years have passed since Rob Poliac fled the house where two FBI
    agents died and his father Alex was shot by the Clown - and his real
    boss, Laura Kensington. He now lives under an assumed name with Carl,
    an old friend of Alex's. But when his guardian dies, the young man
    finds himself the owner of the infamous List 66. Little by little,
    against his better judgement, he begins to investigate the names on
    it ...

  • Alex Poliac and his son are still on the run, having evaded both the
    FBI and the Clown - the supposed serial killer who's actually a KGB
    hatchet man. Because Alex is in fact a Soviet sleeper agent, part of
    a network run by legendary spy Sasha, a shadowy figure among the US's
    most wanted list. He is also the only holder of the Route 66 List,
    which contains the names of every agent implanted in the States along
    the celebrated road - the same agents Sasha is now having killed.

  • Rob's found his father, alive and moderately well after four years of
    physical and mental torture. But the happy reunion is cut short when
    the Clown makes contact with them. Unexpectedly, it's to offer them a
    deal: Alex will do one last job for him, then father and son can go,
    free and with the assurance of never being bothered by the KGB again.
    Inevitably, no one really believes the offer, and the last round of a
    deadly game begins ...

  • In JFK's America, halfway between spy thriller and noir novel, the
    tragic road-movie of a father and his son, revolving around a
    mysterious list that everyone's willing to kill for. 1961, Illinois.
    Alex Poliac buries his wife Alice. That evening, he and his son flee
    their home. Not because he is a suspect in Alice's death, but because
    a serial killer - The Clown - is prowling the state, and Alex knows
    how he picks his victims. A rough meeting with Laura, a friend of his
    wife, brings more questions: was Alice hiding something, with her
    mysterious phone calls and unexplained absences? Was her death really
    an accident?

  • Ils sont prêts à toutes les combines pour atteindre leur rêve. Dans
    ce bidonville parisien, au milieu du petit peuple chassé par la
    spéculation immobilière, vit Eugénie et sa bande : le vieil Arthur,
    Tibor, l'ancien dompteur hongrois et les deux frères, Constantin et
    Lucien. Le ciment de cette famille, c'est Eugénie qui les entraîne
    dans son rêve fou de reconstruire L'Oiseau rare, le cabaret de son
    grand-père. Pour cela, chanter dans les rues ne suffit pas. C'est un
    prétexte pour attirer les bourgeois aux bourses pleines. Vols et
    filouteries sont leurs véritables activités. Mais les combines de
    plus en plus risquées, les problèmes avec les apaches et la police
    vont précipiter le petit groupe dans une spirale dangereuse.

  • Fin XIXème, un immense bidonville entoure Paris : La zone. Là, vivent
    Eugénie et la bande qui lui tient lieu de famille. Cinq personnes
    unis par des liens très forts au milieu des déshérités de tous bords
    chassés de la ville par la spéculation immobilière. Pour réaliser son
    rêve, reconstruire « L'Oiseau rare », le cabaret de son grand-père,
    Eugénie est prête à tout. Vols, filouteries, chantages sont leurs
    activités quotidiennes. Mais les combines de plus en plus risquées
    mettent en péril le petit groupe. C'est alors qu'Eugénie fait une
    rencontre déterminante : la grande Sarah Bernhardt...

  • À la fin d'une chasse à courre, pendant la curée, les chiens dévorent les entrailles de la bête tuée. « De l'or et de la chair », Émile Zola résumait ainsi La Curée. L'or, c'est Aristide Saccard. Ce bourgeois affairiste vorace veut saigner Paris et se repaître de l'argent qui coule dans les veines d'une capitale bouleversée par les travaux haussmanniens. Sans scrupules, il triche, vole, ment et manipule... même ses proches. La chair, c'est Renée, la seconde épouse de Saccard. Jeune femme comblée et courtisée, elle cherche à tromper son ennui en dilapidant sa fortune et en goûtant la jouissance de l'interdit. Or qu'y a-t-il de plus immoral que d'entretenir une relation fiévreuse avec un beau-fils que l'on a élevé ? À travers des dessins somptueux, Éric Stalner et Cédric Simon nous offrent une version sublimée et moderne de l'oeuvre de Zola. La Curée, c'est l'argent tout-puissant qui nourrit le vice et la débauche. Une critique sociale corrosive d'une incroyable actualité.

  • Les guerres de Religion gangrènent la France dans sa totalité. Le fanatisme s'instille patiemment, incontrôlable, dévastateur, aveugle. En 1562, Elie de Sauveterre, un jeune protestant, rejoint l'armée du prince de Condé pour retrouver son frère et sa sueur enlevés par les papistes. Des premières escarmouches au déchaînement ultime de la Saint-Barthélemy, emporté comme les autres par cette vague de violence frénétique, il sera bien malgré lui le héros de cette histoire-là.

  • PARIS, 24 AOÛT 1572, CINQ HEURES DU MATIN
    Le tocsin de la cloche de l'horloge du Palais donne le signal du massacre. Aucun huguenot, homme, femme ou enfant, ne doit survivre à cette journée placée sous le signe de la colère de Dieu.
    Les catholiques deviennent fous et tuent sans répit pour honorer un créateur auquel les hérétiques ne rendent pas correctement grâce.
    À travers les rues pavées de Paris, Élie Sauveterre, jeune protestant, évite la mort qui le guette à chaque coin de rue et tente de rejoindre son roi, Henri de Navarre, reclus au Louvre. Son chemin croise à nouveau celui de son jeune frère Clément, devenu catholique fanatique à la solde du
    duc de Guise.
    Pendant ce temps, Charles IX, tente de reprendre la main sur une situation qu'il a luimême provoquée mais assiste, impuissant, au carnage.

  • Lundi, 25 août 1572.
    Au lendemain de la SaintBarthélemy, malgré les injonctions du roi Charles IX de mettre fin à la chasse aux huguenots, les massacres continuent dans Paris.

    Scipio, qui détient entre ses mains Elie blessé, se rappelle alors d'un drame qui a eu lieu vingt ans plus tôt et qui, aujourd'hui, a de funestes répercussions : à l'époque, il se battait aux côtés de François de Sauveterre, le père d'Élie, dans l'armée du roi Henri II. Lorsqu'en revenant de la campagne d'Allemagne de 1552, François le présenta à son épouse, Aude, la mère d'Élie, ce fut le coup de foudre...

    Une fois remis sur pied, Élie n'a qu'un objectif : aider Navarre à s'évader du Louvre afin de rejoindre l'armée protestante. Pour cela, il devra affronter son frère, Clément, catholique fanatisé, et déjouer les complots ourdis par Scipio pour faire de lui son espion auprès de Navarre, futur Henri IV !

    Dans le dénouement de cette folie meurtrière, les secrets de famille se mêlent, plus que jamais, aux secrets de l'Histoire.

  • Etienne arrive au bout de son périple et découvre le secret qui entoure sa famille, les Cazenac. Ultime épisode de cette saga familiale, sur fond d'espionnage, qui offre un final qui tient toutes ses promesses. Une famille, une croix, un destin : la boucle est bouclée. En beauté !

  • Etienne et Imélovitch tentent d'échapper aux griffes des Anglais dans les rues du Caire pendant que Henri, Louise et Etienne ont déjà été faits prisonniers et emmenés au QG anglais. Le deal est clair : Henri livre le nom des espions français qui opèrent au Moyen-Orient, échappant ainsi à la torture...

    Ce huitième épisode conclut le cycle du Tigre qui met en lumière une réalité géopolitique plus actuelle que jamais dans cette région du monde que les grandes puissances tentent de se partager !

  • Sur les routes du sud-ouest de la France, Guéric "promène" sa DS coupée dans laquelle il transporte des livres anciens en écoutant du jazz. Guéric vit de ce petit commerce qui peut rapporter gros surtout lorsqu'il déniche une édition rare recherchée des collectionneurs.

    Une vie presque de bohême qui lui convient tout à fait : pas de patron, pas de comptes à rendre. Un jour, dans le Lot, il est à deux doigts d'écraser un jeune garçon qui fait du stop. C'est l'automne, il pleut, et Guéric accepte finalement de conduire son passager - Alain, au caractère effronté - chez "sa tante", malgré la présence d'un animal encombrant - un furet - qui suit son jeune maître.
    />
    Arrivé sur place, Guéric se croit enfin tranquille, avant de découvrir que la maison est occupée par deux tueurs que l'on croirait tout droit échappés des Tontons flingueurs !

    Et c'est au môme qu'ils en veulent : obligés de fuir, Guéric et son compagnon d'infortune prennent la route en catastrophe et apprennent à mieux se connaître. Mais quel secret cache Alain ?..

  • Guéric achète et revend des livres, des éditions rares à de riches collectionneurs. Sa rencontre avec Alain ? qui est en fait une fille ? sur les bords d'une route dans la région de Cahors va changer son existence.

    Ce second titre clôt ce road-movie, polar savoureux aux ambiances façon Audiard.

  • En plein conflit mondial, le destin des hommes se croise parfois. Henri Cazenac et le Baron von Straufenberg sont de la même race, ils sont devenus de véritables prédateurs d'une guerre qui, pourtant, les oppose. C'est à cet ultime combat que ce nouvel épisode de La Croix de Cazenac nous invite.

    En laissant derrière lui Louise et Etienne, Henri sait qu'il va devoir affronter von Straufenberg. Mais il sait surtout qu'il va devoir s'affronter lui-même, surmonter ses propres démons. Le "loup? contre "l'ours?, le bien contre le mal ? Mais pendant ce temps la guerre fait toujours rage et les grandes puissances européennes (et américaines) se livrent à une féroce bataille sur le front et sur des champs de bataille plus sournois.

  • La première guerre mondiale était bien un conflit international où les grandes puissances de ce monde se livraient bataille bien au-delà des frontières de la France. La preuve avec ce nouveau titre ? qui débute le troisième cycle ? dont l'action démarre en Egypte. Au Caire plus précisément où nous retrouvons les frères Cazenac, Fabien et Louis.

    Cette région du nord de l'Afrique touche le Proche Orient, Israël, la Syrie et l'Irak. Autant dire des régions "sensibles" où chacune des grandes puissances a tout intérêt à jouer de son influence pour des raisons stratégiques... La France et l'Angleterre, alliées de la première guerre, s'affrontent ici sur un terrain plus diplomatique: bref, l'espionnage est monnaie courante ! Une région du monde qui deviendra plus tard - on le sait plus que jamais aujourd'hui - au coeur d'une zone d'influence internationale.

  • Avant de mourir Nicolas Imélovitch, alias le Tigre, a apporté une double révélation à Etienne. Il est un chaman comme lui et sa soeur est en fait la mère d'Etienne. Elle vit en Amérique et elle serait liée à la dernière croix, la croix de l'Aigle !

    Séparé de Fabien, Louise et de son frère Henri, Etienne se rend en Amérique, plus proche que jamais de son destin. En route pour ce qui sera l'ultime voyage...

empty