• ' C'était une nuit merveilleuse, une de ces nuits comme il n'en peut exister que quand nous sommes jeunes, ami lecteur. Le ciel était si étoilé, un ciel si lumineux, qu'à lever les yeux vers lui on devait malgré soi se demander : se peut-il que sous un pareil ciel vivent toutes sortes d'hommes irrités et capricieux ? Cela aussi, c'est une question jeune, ami lecteur, très jeune, mais puisse le Seigneur vous l'inspirer souvent !... '

    Le ' roman sentimental ' du maître russe, magistralement adapté au cinéma par Luchino Visconti en 1957.

  • Il y a le père, Fiodor Pavlovitch, riche, malhonnête et debauché, et ses trois fils légitimes: Mitia, impulsif, orgueilleux, sauvage; Yvan, intellectuel, raffiné, intransigeant; Alliocha, sincère, pieux, naïf. Et puis il y a le fils illégitime, Smerdiakov, ilbertin cynique vivant en serviteur chez son père. Roman complet et flamboyant, les frères Karamazov rassemble une intrigue policière, plusieurs histoires d'amour, des exposés théologiques et métaphysiques éblouissants et des personnages inoubliables. Sans doute le chef-d'oeuvre de Dostoïevki. ©2002 Actes Sud. (P) Traduction du russe par André Markowicz 

  • C'est une belle et solide amitié qui unit Arkadi et Vassia et c'est également un bel amour qui s'épanouit entre Lizanka et Vassia. Trop beau peut-être. Par culpabilité face à tant de bonheur et par angoisse de ne pas être à la hauteur, Vassia va glisser doucement vers la folie...

  • Crime et châtiment

    Fedor Dostoievski

    • Bookelis
    • 28 Février 2017

    Crime et Châtiment (en russe : ) est un roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski publié en 1867.
    Le roman dépeint l'assassinat d'une vieille prêteuse sur gage et de sa soeur par un étudiant de Saint-Pétersbourg, et ses conséquences émotionnelles, mentales et physiques sur le meurtrier. Cette oeuvre est l'une des plus connues du romancier.
    |Wikipedia|

  • Ce livre numérique présente "Les Annales de Pétersbourg (L'édition intégrale)" avec une table des matières dynamique et détaillée. Notre édition a été spécialement conçue pour votre tablette/liseuse et le texte a été relu et corrigé soigneusement.
    Les Annales de Pétersbourg est une chronique de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski.
    Extrait:
    « On dit que c'est le printemps à Pétersbourg. Est-ce vrai ? C'est possible. Nous avons, en effet, tous les indices du printemps : une moitié de la ville a la grippe, l'autre au moins un rhume. De pareils cadeaux de la nature nous convainquent complètement de sa renaissance. Ainsi c'est le printemps. L'époque classique de l'amour ! Mais l'époque de l'amour et celle de la poésie ne viennent pas en même temps, dit le poète : et Dieu soit loué ! Adieu les poèmes, adieu la prose, adieu les grands périodiques avec ou sans programmes, adieu les journaux.»
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski (1821-1881) est un écrivain russe. Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes. Dostoïevski mène d'abord une vie d'errance en Europe, au cours de laquelle il devient un fervent libéral pour son pays et surtout un patriote convaincu, avant d'être reconnu à son retour en Russie en 1871 après la publication de Crime et Châtiment (1866) et de L'Idiot (1869) qui ouvrent la période de la maturité où l'auteur écrit ses oeuvres les plus abouties : L'Éternel Mari (1870), Les Démons (1871) et Les Frères Karamazov (1880)

  • Ce livre numérique présente " Dostoïevski: Journal + Souvenirs + Correspondance + Romans autobiographiques (L'édition intégrale)" avec une table des matières dynamique et détaillée. Notre édition a été spécialement conçue pour votre tablette/liseuse et le texte a été relu et corrigé soigneusement.
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski (1821-1881) est un écrivain russe. Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes. Dostoïevski mène d'abord une vie d'errance en Europe, au cours de laquelle il devient un fervent libéral pour son pays et surtout un patriote convaincu, avant d'être reconnu à son retour en Russie en 1871 après la publication de Crime et Châtiment (1866) et de L'Idiot (1869) qui ouvrent la période de la maturité où l'auteur écrit ses oeuvres les plus abouties: L'Éternel Mari (1870), Les Démons (1871) et Les Frères Karamazov (1880).
    Table des matières:
    Récits autobiographiques :
    Journal d'un écrivain (1873-1881)
    Les Annales de Pétersbourg
    Correspondance
    Romans autobiographiques :
    Souvenirs de la maison des morts
    Le Joueur




  • Ce livre numérique présente "Les chefs-d'oeuvre de Fédor Dostoïevski (L'édition intégrale - 9 titres)" avec une table des matières dynamique et détaillée. Notre édition a été spécialement conçue pour votre tablette/liseuse et le texte a été relu et corrigé soigneusement.
    Fédor Dostoïevski (1821-1881) est un écrivain russe. Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes. Dostoïevski mène d'abord une vie d'errance en Europe, au cours de laquelle il devient un fervent libéral pour son pays et surtout un patriote convaincu, avant d'être reconnu à son retour en Russie en 1871 après la publication de Crime et Châtiment (1866) et de L'Idiot (1869) qui ouvrent la période de la maturité où l'auteur écrit ses oeuvres les plus abouties : L'Éternel Mari (1870), Les Démons (1871) et Les Frères Karamazov (1880).
    Table des matières:
    Le joueur
    L'idiot (Tome 1 et 2 )
    Crime et Châtiment (Tome 1 et 2)
    Les frères Karamazov
    L'éternel mari
    Les possédés
    Les Nuits blanches
    Les Pauvres Gens
    L'esprit souterrain



  • Ce livre numérique présente " Fédor Dostoïevski: Oeuvres Majeures - 32 titres (L'édition intégrale)" avec une table des matières dynamique et détaillée. Notre édition a été spécialement conçue pour votre tablette/liseuse et le texte a été relu et corrigé soigneusement.
    Fédor Dostoïevski (1821-1881) est un écrivain russe. Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes. Dostoïevski mène d'abord une vie d'errance en Europe, au cours de laquelle il devient un fervent libéral pour son pays et surtout un patriote convaincu, avant d'être reconnu à son retour en Russie en 1871 après la publication de Crime et Châtiment (1866) et de L'Idiot (1869) qui ouvrent la période de la maturité où l'auteur écrit ses oeuvres les plus abouties : L'Éternel Mari (1870), Les Démons (1871) et Les Frères Karamazov (1880).
    Table des matières:
    Romans
    Les Pauvres Gens
    Niétotchka Nezvanova
    Le Bourg de Stépantchikovo et sa population:
    Carnet d'un inconnu
    Humiliés et offensés
    Souvenirs de la maison des morts
    L'esprit souterrain (Les Carnets du sous-sol)
    Crime et châtiment - Tome 1 et 2
    Le Joueur
    L'Idiot - Tome 1 et 2
    L'éternel mari
    Les possédés
    La Confession de Stavroguine
    Les Frères Karamazov
    Nouvelles
    Monsieur Prokhartchine
    Roman en neuf lettres
    La logeuse
    La Femme d'un autre
    L'Arbre de Noël et le Mariage :
    L'Arbre de Noël et le Mariage
    Calcul exact
    Les Nuits blanches
    Un coeur faible
    Un voleur honnête (Récits d'un homme d'expérience)
    Le Petit Héros
    Le Crocodile
    Le Bouffon (Polzounkov)
    Une fâcheuse histoire
    Récits autobiographiques :
    Journal d'un écrivain (1873, 1876, 1877, 1880 et 1881)
    Les Annales de Pétersbourg :
    Un printemps à Pétersbourg
    Correspondance
    Voir aussi
    L'oeuvre de Dostoïevski
    Dostoïevski dans Le Roman Russe
    La Vie d'un grand Pécheur projet de roman
    De Dostoïevsky et de l'insondable




  • Ce livre numérique présente " Les Carnets du sous-sol (L'édition intégrale)" avec une table des matières dynamique et détaillée. Notre édition a été spécialement conçue pour votre tablette/liseuse et le texte a été relu et corrigé soigneusement.
    Les Carnets du sous-sol, connu aussi en fran çais sous les titres Le Sous-sol, Mémoires écrites dans un souterrain, Notes d'un souterrain ou Le Souterrain, est un roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski . C'est le monologue d'un homme rempli de haine. Il a quarante ans, c'est un ancien fonctionnaire malade du foie depuis une vingtaine d'années. Il ne se soigne par méchanceté envers lui-même ; il avait démissionné et vit depuis grâce à un petit héritage. L'homme se complaît dans sa déchéance. « Il y a de la volupté dans le mal de dents ». Il revendique sa supériorité sur l'homme simple et spontané qu'il nomme l'« homme normal », pourtant il a essayé d'être comme eux, sans succès. Il place le fait de souffrir comme un signe de plaisir, voire une volupté......


    Fédor Dostoïevski (1821-1881) est un écrivain russe. Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.




  • Fédor Dostoïevski

    Fedor Dostoievski

    Ce volume 19 contient 31 oeuvres de Fédor (Fiodor) Dostoïevski
    Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski (en russe : ) est un écrivain russe, né à Moscou le 11 novembre (30 octobre) 1821 et mort à Saint-Pétersbourg le 9 février (28 janvier) 1881. Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes. (Wikip.)
    Mise à jour version 3 : Insertion de "Un adolescent"
    On consultera les instructions pour mettre à jour ce volume sur le site lci-eBooks, rubrique "Mettre à jour les livres"
    CONTENU DU VOLUME :
    ROMANS : 1846 : LES PAUVRES GENS 1849 : NIÉTOTCHKA NEZVANOVA 1859 : CARNET D'UN INCONNU 1861 : HUMILIÉS ET OFFENSÉS 1862 : SOUVENIRS DE LA MAISON DES MORTS 1866 : CRIME ET CHÂTIMENT 1868 : L'IDIOT 1870 : L'ÉTERNEL MARI 1871 : LES POSSÉDÉS 1876 : UN ADOLESCENT 1880 : LES FRÈRES KARAMAZOV
    NOUVELLES : 1846 : Roman en neuf lettres 1846 : Prokhartchine 1847 : La logeuse 1847 : Un printemps à Pétersbourg 1848 : Polzounkov 1848 : La Femme d'un autre 1848 : Un voleur honnête 1848 : L'Arbre de Noël et le Mariage 1848 : Les Nuits blanches 1849 : Le Petit Héros 1862 : Une fâcheuse histoire 1864 : L'Esprit souterrain 1865 : Le crocodile 1866 : LE JOUEUR 1873-1877 : Journal d'un écrivain : 1873 : Bobok 1873 : Petits tableaux 1756 : Le petit pauvre chez le Christ 1876 : Le moujik Marei. 1876 : La timide 1876 : La centenaire 1877 : Le Rêve d'un drôle d'homme
    AUTRES : 1876-1881 : JOURNAL D'UN ÉCRIVAIN
    CORRESPONDANCE : Lettre de Dostoïevski à son frère Mikhaïl 22 février (1854)
    VOIR AUSSI : Souvenirs de Madame A. G. Dostoïevski 1886 : Le Roman russe/Chapitre 5 1922 : La Vie d'un grand Pécheur 1922 : De Dostoïevsky et de l'insondable
    Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d'oeuvres appartenant au domaine public : les textes d'un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

  • L'IDIOT

    Fedor Dostoievski

    • Bookelis
    • 28 Février 2017

    L'Idiot est un roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski publié en 1874.
    Le prince Mychkine est un être fondamentalement bon, mais sa bonté confine à la naïveté et à l'idiotie, même s'il est capable d'analyses psychologiques très fines. Après avoir passé sa jeunesse en Suisse dans un sanatorium pour soigner son épilepsie, il retourne en Russie pour pénétrer les cercles fermés de la société russe, sans sou ni attache, mais avec son titre de noblesse et un certificat de recommandation en poche. Il se retrouve par hasard mêlé à un projet de mariage concernant Nastassia Filippovna, jeune femme très belle, adulée par un grand nombre de soupirants, mais dont le seul amant est Totzky, son tuteur de 55 ans qui l'a élevée et en a fait sa maîtresse dès la petite adolescence...
    | Source Wikipédia|

  • Les Frères Karamazov (en russe : ) est le dernier roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski.
    Le roman explore des thèmes philosophiques et existentiels tels que Dieu, le libre arbitre ou la moralité. Il s'agit d'un drame spirituel où s'affrontent différentes visions morales concernant la foi, le doute, la raison et la Russie moderne.
    Depuis sa publication, le livre est considéré comme un chef-d'oeuvre de la littérature et a été acclamé par des personnalités comme Sigmund Freud4, Albert Einstein5 ou encore le pape Benoît XVI6.
    Thème
    |L'intrigue principale tourne autour des trois fils de Fiodor Pavlovitch Karamazov, un homme impudique, vulgaire et sans principes, et du parricide commis par l'un d'entre eux. En réalité, les enfants sont au nombre de quatre puisque le père donne naissance à un bâtard qu'il nommera Smerdiakov. Chacun des trois fils représente un idéal-type de la société russe de la fin du XIXe siècle : Alexeï, le benjamin, est un homme de foi , Ivan, le deuxième fils, est un intellectuel matérialiste qui cherche à savoir si tout est permis, dans la mesure où Dieu n'existe pas , Dmitri, leur très exalté demi-frère aîné, est un homme impétueux en qui le vice et la vertu se livrent une grande bataille : ce dernier incarne, selon l'auteur lui-même, « l'homme russe ».|
    |Wikipédia|

  • Les Frères Karamazov (en russe : ) est le dernier roman de l'écrivain russe Fédor Dostoïevski.
    Le roman explore des thèmes philosophiques et existentiels tels que Dieu, le libre arbitre ou la moralité. Il s'agit d'un drame spirituel où s'affrontent différentes visions morales concernant la foi, le doute, la raison et la Russie moderne.
    Depuis sa publication, le livre est considéré comme un chef-d'oeuvre de la littérature et a été acclamé par des personnalités comme Sigmund Freud4, Albert Einstein5 ou encore le pape Benoît XVI6.
    Thème
    |L'intrigue principale tourne autour des trois fils de Fiodor Pavlovitch Karamazov, un homme impudique, vulgaire et sans principes, et du parricide commis par l'un d'entre eux. En réalité, les enfants sont au nombre de quatre puisque le père donne naissance à un bâtard qu'il nommera Smerdiakov. Chacun des trois fils représente un idéal-type de la société russe de la fin du XIXe siècle : Alexeï, le benjamin, est un homme de foi , Ivan, le deuxième fils, est un intellectuel matérialiste qui cherche à savoir si tout est permis, dans la mesure où Dieu n'existe pas , Dmitri, leur très exalté demi-frère aîné, est un homme impétueux en qui le vice et la vertu se livrent une grande bataille : ce dernier incarne, selon l'auteur lui-même, « l'homme russe ».|
    |Wikipédia|

  • LES POSSÉDÉS

    Fedor Dostoievski

    Les Démons ou Les Possédés (titre original russe : ) est un roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski. Il raconte l'histoire de jeunes révolutionnaires voulant renverser l'ordre établi, et dont le chef, Piotr Stépanovitch Verkhovensky, souhaite que Nicolaï Vsévolodovitch Stavroguine, aristocrate fascinant toutes les personnes qu'il rencontre, prenne sa place à la tête du groupe.
    Résumé
    | Le roman est divisé en trois parties. La première présente les personnages, notamment le bel esprit aux idéaux classiques de Stépan Trophimovitch Verkhovenski qui vit chez la veuve Barbara Pétrovna Stavroguine en tant qu'ancien précepteur de son fils et en tant qu'ami. Dans la deuxième partie se développent entre les protagonistes les conflits qui éclateront enfin dans la troisième partie.
    L'action se déroule dans une province anonyme proche de Saint-Pétersbourg , elle est racontée par le fonctionnaire Anton Lavrentievitch, un ami de Stépan qui a lui-même suivi certains événements et certains échanges, quoique indirectement informé, pour la plupart, par les témoignages de témoins oculaires. Dans de nombreux chapitres, cette construction formelle cache une perspective plurielle...|
    |Wikipédia|

  • La Logeuse

    Fedor Dostoievski

    • Bookelis
    • 9 Novembre 2017

    La Logeuse () est une nouvelle de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski écrite en 1847 et parue dans Les Annales de la Patrie en octobre et décembre 1847.
    Présentation
    | Vassili Mikhaïlovitch Ordynov est un jeune homme pauvre de Saint-Pétersbourg. Sa logeuse quittant la ville, il doit se mettre en quête d'un nouveau « coin|1| ». Il sort en ville, ce qui n'est pas dans ses habitudes. En effet, depuis la fin de ses études, trois ans plus tôt, il vit reclus, ne côtoyant personne, consacrant son temps à la lecture, vivant d'un petit pécule, derniers restes de la fortune familiale. Il avait calculé qu'en ne dépensant que le strict minimum et en ne mangeant pas toujours à sa faim, il pouvait tenir quatre ans au maximum.
    Sa recherche d'un nouveau logement l'emmène dans les faubourgs de Saint-Pétersbourg. Il entre dans une église et est le témoin d'une scène, peut être un mariage, entre une jeune fille et un homme d'âge mur. Il suit le couple jusqu'à un petit immeuble. Le lendemain, il retourne dans l'église et se place à côté de la jeune fille lors de la messe. Le surlendemain, il frappe à la porte du couple, qui l'accepte comme sous-locataire. Il emménage immédiatement ses maigres effets personnels. Ordynov a à peine le temps de sympathiser avec Catherine qu'il est victime de fièvre et de délires. Il rentre de force dans la chambre de Catherine et Mourine, ce dernier lui tire dessus et le rate...|
    |1| Une pièce ou une simple partie d'un appartement séparée par un paravent. (Gustave Aucouturier, Note p. 1664, bibliothèque de la Pléiade.)
    |Source Wikipédia|

  • Il y a le père, Fiodor Pavlovitch, riche, malhonnête et débauché, et ses trois fils légitimes: Mitia, impulsif, orgueilleux, sauvage; Yvan, intellectuel, raffiné, intransigeant; Alliocha, sincère, pieux, naïf. Et puis il y a le fils illégitime, Smerdiakov, ilbertin cynique vivant en serviteur chez son père. Roman complet et flamboyant, les frères Karamazov rassemble une intrigue policière, plusieurs histoires d'amour, des exposés théologiques et métaphysiques éblouissants et des personnages inoubliables. Sans doute le chef-d'oeuvre de Dostoïevki. ©2002 Actes Sud. (P) Traduction du russe par André Markowicz

  • Un Voleur honnête

    Fedor Dostoievski

    • Bookelis
    • 9 Novembre 2017

    Le Voleur honnête ( ) est une nouvelle de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski parue une première fois en 1848.
    Présentation
    | Le narrateur est un célibataire qui vit seul depuis dix ans avec comme seule compagnie sa cuisinière Agrafièna. Cette dernière lui suggère de sous louer une pièce dans l'appartement. Il accepte pour lui faire plaisir, arrive Eustache Ivanovitch, ancien soldat qui fait le tailleur. Le narrateur et Eustache sont témoin d'un vol dans l'appartement, l'incident rappelle à Eustache sa rencontre avec un honnête voleur
    Deux années auparavant, il avait rencontré dans une gargote Emélia Ilyitch, ivrogne notoire à qui Eustache offre le couvert et le coucher par pitié. Ne pouvant pas se défaire de lui, il essaie de le ramener dans le droit chemin, peine perdue, il se saoule dès qu'il en a l'occasion. Un soir de retour chez lui Eustache constate la disparition d'une culotte de cheval qui avait fait pour un Monsieur. Il soupçonne Emélia, ce dernier nie et quitte le domicile...|
    |Source Wikipédia|

  • Une sale affaire a été publiée en 1862 après que Dostoïevski fut revenu de son bagne en Sibérie. L'auteur cherche alors à montrer l'homme russe à travers de courts récits où se mêlent l'orgueil faussement humaniste des libre-penseurs, et les grotesques vanités des petites gens. Au coeur de la noce où l'alcool coule abondamment, les personnages deviennent la caricature d'eux-mêmes, pour ne pas décevoir leur amour-propre et pour donner le change.

  • Crime et châtiment
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Crime et Châtiment est un roman publié en 1866.
    Cette oeuvre est une des plus connues du romancier russe et exprime les vues religieuses et existentialistes de Dostoïevski, en insistant sur le thème du salut par la souffrance. Le roman dépeint l'assassinat d'une vieille prêteuse sur gage et de sa soeur cadette par Raskolnikov, un ancien étudiant de Saint-Pétersbourg, et ses conséquences émotionnelles, mentales et physiques sur le meurtrier. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Les Carnets du sous-sol (Mémoires écrits dans un souterrain), publiés en 1864 et présentés comme deux fragments des mémoires d'un homme reclus, coupé d'un monde qu'il hait et qui l'humilie, dans lesquels il expose sa conception du monde et quelques épisodes de sa vie, sont en quelque sorte le prélude et la matrice des grands romans de Dostoïevski. 
    « Je suis malade... Je suis méchant. [...] J'avais alors vingt-quatre ans. Ma vie était déjà morne, déréglée, farouchement solitaire. Je ne fréquentais personne, évitais même les conversations et me blottissais toujours davantage dans mon coin. »
    Traduction intégrale d'Henri Mongault, 1926.
    EXTRAIT
    Je suis malade... Je suis méchant. Je n'ai rien d'attrayant. Je crois avoir une maladie de foie. Au reste, je n'entends rien à ma maladie et ignore sa nature. Je ne me soigne pas et ne me suis jamais soigné, malgré l'estime que je professe pour la médecine et les médecins. De plus, je suis fort superstitieux, ou du moins suffisamment pour estimer la médecine. (Mon instruction ne m'empêche pas d'être superstitieux.) Non, je ne veux pas me soigner, par méchanceté. Vous ne comprenez sûrement pas. Mais moi je comprends. Bien entendu, je ne saurais vous expliquer qui pâtira de ma méchanceté  je sais parfaitement que je ne puis « faire une crasse » aux médecins en ne recourant pas à leurs soins  je n'ignore point qu'en agissant de la sorte, je ne cause du tort qu'à moi seul. Pourtant, si je ne me soigne pas, c'est par méchanceté. Je souffre du foie : eh bien, qu'il souffre encore davantage !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski est un écrivain russe, né à Moscou le 30 octobre 1821 et mort à Saint-Pétersbourg le 28 janvier 1881. Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.

  • Les Possédés
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Les Possédés est un roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski publié à partir de 1871. Il raconte l'histoire de jeunes révolutionnaires voulant renverser l'ordre établi, et dont le chef, Piotr Stépanovitch Verkhovensky, souhaite que Nicolaï Vsévolodovitch Stavroguine, aristocrate fascinant toutes les personnes qu'il rencontre, prenne sa place à la tête du groupe.
    Dostoïevski, conservateur et nationaliste convaincu, voulait exprimer dans ce roman sa crainte des révolutionnaires à travers une fiction mettant en scène les héros (les conservateurs) face aux « ennemis de la Russie » (les socialistes, les nihilistes) ; il souhaitait de plus montrer la filiation directe entre le libéralisme des années 1840 et le nihilisme des années 1870, comme sa lettre au futur Alexandre III le montre bien. Cependant, le livre se révèle être une critique clairvoyante de toutes les idéologies : les démocrates et les socialistes n'y sont pas les seuls possédés (par des idées), les fanatiques religieux et les ultra-conservateurs aussi. Mikhaïl Bakhtine explique cela par le fait que Dostoïevski n'essaie pas d'imposer sa vision du monde à travers ses personnages, mais les laisse « vivre », s'exprimer, ce qui lui ôte toute possibilité d'exprimer ses propres opinions à travers eux.
    L'idée de ce roman était venue à Dostoïevski avant la nouvelle de l'assassinat pour insoumission de l'étudiant Ivanov, un membre de l'organisation « Vindicte du peuple » par son dirigeant, Serge Netchaïev, le 21 novembre 18692. Mais cet événement joua un rôle important dans la genèse de l'oeuvre. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Les frères Karamazov
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïesvski
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Fiodor Pavlovitch Karamazov a été marié deux fois. La première, avec une jeune et belle femme qui, en outre, avait une forte personnalité. Le couple eut un fils, Dmitri. La seconde, à nouveau avec une jeune et jolie femme qu'il finit par rendre tout à fait hystérique et qui mourut jeune, après lui avoir donné deux fils, Yvan puis Alexeï. Dès les premières pages, le narrateur décrit Fiodor Pavlovitch Karamazov comme un homme avare, buveur, dévergondé, bouffon, violent et voleur... Karamazov avait une constante : il oubliait totalement l'existence de ses enfants et ils furent élevés par un domestique qui les logea et les éleva jusqu'au moment où une autre personne vint les prendre pour s'en charger... Source : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/311
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

empty