Biographie / Témoignage littéraire

  • Rolling Stones, une biographie, paru aux éditions Fayard en septembre 2002, repris peu après au Livre de Poche et constamment réédité depuis lors, est la première tentative d'une approche globale, en français, d'une histoire monumentale: les années 60 vues à travers l'histoire des Rolling Stones.
    Avant tout, la déplier, cette histoire. Qui ils sont, d'où ils viennent, la musique apprise comment. Les dettes, les trahisons, les hasards et les bagarres. L'Amérique, les maisons, la prison, les guitares...

    Comprendre comment les morts, l'excès, mais avant tout la musique, se sont rejoints dans l'aventure singulière d'une si petite poignée d'individus pour bousculer le monde tout entier.
    Plus de dix ans de rechecher, sur la base d'un corpus uniquement anglophone, le plus exhaustif possible - livres, films, photographies, interviews, et bien sûr l'oeuvre musicale elle-même, les prises de studio alternatives, les captations pirate de concerts, tout parle. Tout devait parler. .
    Alors que les Rolling Stones ont fêté leur cinquantenaire, une version complétée, révisée, affinée pour cette édition numérique d'un livre de près de 1000 pages.
    FB, août 2015.

  • Quand François Bon s'attaque à l'exercice de l'abécédaire, il l'ouvre par un « Abandon » et le signe, du bout de son clavier, d'un « Z ». Entre les deux, il affronte, et déconstruit, et explore les 26 lettres pour délivrer au total 154 entrées. C'est l'avancée par prolifération. La pensée qui, confrontée à chaque nouveau terme, se déploie. Attente, Bord, Cheval, Cri, Double, Escalier, Futur, Je, Koala, Lire, Machines, Musique, Réalité, Roue, Sandwich, Table sont autant d'entrées sur la planète Bon. Les mots apparaissent comme les pièces d'un puzzle tentaculaire : vue plongeante sur le monde enfoui de l'auteur. Avec le courage de l'écrivain et l'honnêteté de l'homme, François Bon pose pierre à pierre les fondements de son édifice. Au fil de cette quête littéraire et intime, transparaît une audace à jauger les frontières du réel. En nourrissant le conscient de l'inconscient, François Bon s'aventure dans la lumière et ses ombres. Car cette exploration, cette façon de se frotter aux extrêmes, passent par l'expérience confondue de la rêverie et de la littérature. Entrer en soi et lâcher prise pour saisir sur le vif ce qui s'y offre.
    A l'aveugle, et pourtant dans une forme de clairvoyance, l'auteur joue sans compromis le jeu des lettres. Il éprouve la langue, tire à la lumière, à la force des mots, le plus obscurément retiré. François Bon lui-même s'éprouve et livre, sous nos yeux de lecteur, son cosmos du dedans.
     
     

empty