• 2 Janvier 2034 : Roxane commence son journal intime alors qu'un virus mortel s'attaque à la population masculine. Exclusivement... C'est au quotidien qu'elle nous fait suivre alors l'inexorable cheminement de l'épidémie... Qu'elle nous fait partager ses doutes, ses craintes, ses espoirs... Qu'elle nous décrit la vie sans les hommes, regroupés, pour ce qu'il en reste, dans des centres qui les mettent à l'abri de l'impitoyable contamination... Jusqu'au jour où... 2034 est le premier volet d'une trilogie dont les deux volumes suivants couvriront les années 2084 et 2134... François Fabien a mis en ligne, depuis 2006, sur différents blogs, de nombreuses nouvelles et quelques « romans » parmi lesquels Mémoires d'une toute petite queue, Colocataires, Visites médicales, Sous les revues.



  • « Jeune femme - 25 ans - cherche correspondance suivie avec vieux cochon - 65 ans minimum - à allumer avec des mots, des récits, des photos, etc. Aucun espoir de concrétisation sexuelle. »
    Cette annonce, rédigée par Alicia, coiffeuse à domicile, engage Alain à lui répondre. Une correspondance fournie s'ensuit : Alicia souhaite comprendre ce qu'il se passe dans la tête d'un « pépé », Alain relate les moments de grâce où une femme s'exhibe volontairement ou à ses dépens. Jeu de dévoilement, les lettres d'Alicia amusent par leur franc-parler et émoustillent leur destinataire autant que le lecteur.
    Dès le CP, la lecture est devenue, pour François-Fabien, une véritable passion. Qui ne s'est, au fil du temps, jamais démentie. Lire partout. Lire toujours. Découvrir et redécouvrir des auteurs par dizaines. C'est donc tout logiquement qu'il s'est tourné, après des études littéraires, vers des métiers touchant de très près au livre et à la littérature. C'est tout aussi naturellement qu'il s'est mis à fréquenter très tôt activement blogs, forums et sites littéraires. Et, bien sûr, à inventer des histoires.
    Collection e-ros épistolaire : Quand les mots du désir épousent la forme de la lettre...
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans la collection e-ros qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, érotiques et numériques adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.
    Nouvelle numérique, 56 pages, couverture en couleurs.

  • Le présent numéro se déploie autour de quatre points forts: un riche hommage à Naïm Kattan, écrivain et intellectuel parmi les plus importants du dernier demi-siècle au Québec; deux témoignages poignants, de Madeleine Gagnon et Hélène Matte, sur la vie et l'oeuvre de Claude Lévesque, grand philosophe décédé le printemps dernier; la conférence inaugurale prononcée par Andrée A. Michaud à la récente Rencontre québécoise internationale des écrivains sur «Que veut la littérature aujourd'hui?» et un ensemble sans précédent d'oeuvres de l'artiste Domingo Cisneros qui illustre le numéro et offre de larges extraits d'un roman en cours.

  • Depuis plus de 20 ans maintenant, l'intermédialité transforme la façon de penser les textes, tous médias confondus. Elle a provoqué de nouvelles synergies entre les disciplines, induit de nouveaux partages et emprunts méthodologiques, et permis d'établir de nouvelles lignes de démarcation entre les cultures universitaires. Pour souligner ses 15 ans, la revue Intermédialités propose « Cartographier (l'intermédialité) », un numéro qui fait le point sur les différentes conceptions que l'on se fait de l'intermédialité à l'international. Comment l'intermédialité permet-elle de distinguer les cultures universitaires ? Est-il possible d'unifier les conceptions que l'on se fait de l'intermédialité à partir des disciplines où elle apparaît plus ou moins incidemment (comme dans les études littéraires, les études théâtrales, les cultural studies, etc.) ? Ou sont-ce plutôt la langue et la tradition de recherche nationale qui sont déterminantes pour l'unité des conceptions que l'on se fait de l'intermédialité ? Quels sont les concepts communs que les domaines d'études émergents - en particulier celui de l'écologie des médias - doivent à l'intermédialité ?

empty