• Ana, serveuse dans la bodega d'un village de la Castille profonde, mène une existence morne, coincée entre son patron de mari et une belle-mère acariâtre. Mais tout bascule quand elle croise Laurent Clopt, ingénieur français idéaliste, qui, en mémoire du martyre de sa grand-mère et sous prétexte d'un chantier d'éoliennes, va réécrire l'histoire tronquée des notables de la sierra de Frades, âpre terre d'éleveurs de taureaux. Décidée à rejoindre celui qui passa comme une comète dans sa vie, Ana se lance, entre Salamanque et Marseille, dans un road-movie salutaire aux relents nauséeux du franquisme.

  • La Cité Radieuse.
    Microcosme sur pilotis en plein centre de Marseille.
    Un psychopathe sème la terreur en exposant des cadavres d´hommes émasculés dans cette « maison du fada », signant ses crimes de citations sibyllines de Le Corbusier. Arthur enquête du haut de ses vingt ans parce qu´il ne croit pas à la version simpliste du commissaire Fontanel, et pour séduire Ergine, jeune fille d´origine malgache menacée d´expulsion.

  • Divine idylle

    Franck Membribe

    Picoler en matant les photos sur un site de rencontres peut s'avérer beaucoup plus dangereux qu'il ne le pensait.... Franck Membribe nous offre un regard d'une cruauté non dénuée d'humour sur la recherche virtuelle d'une âme soeur. Après cette lecture, vous serez tenté de clôturer votre compte, c'est sûr. Une nouvelle noire dans la tradition du genre pour le plus grand plaisir des lecteurs EXTRAIT La nuit de la Saint Sylvestre, je me suis renié. Ayant refusé toutes les invitations des bonnes âmes à des réveillons de beaufs encotillonnés avec DJ de troisième choix, j'avais décidé d'affronter seul la dernière nuit de cette année de merde avec un pack de Desperados et une cartouche de Camel. Comme tout prétendant au divorce fraîchement promu au célibat, j'étais passé par différentes phases de dérèglement mental. L'abattement, la terreur, l'effroi, à cause de la rupture, l'excitation, l'optimisme béat de la « liberté » retrouvée... à moi les petites femmes... le tout exacerbé par une insomnie délirante qui me maintenait dans un état second. J'ai ouvert un compte sur Meetic ! Moi, le pourfendeur de tous ces pauvres bougres en proie à la misère sexuelle et affective racolés par des officines virtuelles, qui se faisaient plumer avec un sourire niais l'oeil concupiscent rivé sur leurs smartphones. J'ai ouvert la boîte de pandore d'un supermarché de l'amour en ligne. Welcome to love paradise on the Web ! A PROPOS DE L'AUTEUR Méditerranéen mâtiné d'Helvète germanique, Franck Membribe a posé ses guêtres entre Aix et Marseille depuis vingt ans. Tour à tour juriste, comptable public, syndicaliste, musicien, romancier et nouvelliste, Franck Membribe s'adonne à l'éclectisme avec voracité. Ne croyant pas à l'éternité, pour lui c'est toujours ici, et maintenant !

  • Reflux

    Franck Membribe

    • Ska
    • 23 Novembre 2020

    Qui n'a jamais rêvé d'une nouvelle virginité intellectuelle dans la fleur de l'âge ? Mais attention, recouvrer son identité n'est pas forcément un cadeau...
    De minuscules vagues berçaient mon corps sur le rivage. Echoué dans la douceur de l'aube, je revenais à moi peu à peu. Les rayons obliques du soleil levant irradiaient tendrement à travers mes paupières closes. Cette sensation de voile laiteux, la tiédeur de l'eau, une brise caressante, la finesse du sable quartzique au creux duquel ma tête s'était moulée, le susurrement de la mer, tout concordait à mon maintien dans cet état second. J'aurais pu rester là des heures, semi conscient, dans l'ignorance totale de l'heure, du jour, du lieu, croyant ouvrir les yeux dans l'obscurité de ma chambre ou la promiscuité encensée d'un cours de yoga. Soudain une infime vibration vint troubler la quiétude de l'air. Insidieuse comme les prémices d'une rage de dents. Cette sensation désagréable se reproduisit à plusieurs reprises. Elle perdura. D'intermittente et lointaine, elle devint entêtante. Un bourdonnement saccadé, agressif, croissant. Le fracas d'un rotor, enfin identifié, vint définitivement briser cette fragile harmonie. J'ouvris les yeux sur un hélicoptère en stationnement à la verticale. Ses pales brassaient mon espace vital avec une énergie furieuse soulevant des paquets de sable. Mon rythme cardiaque s'emballa. À ce moment seulement je me rendis compte que j'étais nu. Nu comme un ver ! Quelle était donc cette mauvaise blague ?
    Survivre au passage d'un tsunami et se réveiller totalement amnésique. C'est le point de départ d'une aventure aux multiples rebondissements. Car le retour de la mémoire peut rimer avec dangers. Un suspense millimétré de Franck Membribe en grande forme romanesque.
    (Edition papier chez Horsain, distribution Pollen)

empty