Langue française

  • La contre-révolution

    Gérard Gengembre

    • Imago
    • 1 Février 1989

    Bouleversement sans précédent de la tradition politique, sociale et religieuse, la Révolution française a d'emblée suscité de vives réactions intellectuelles. Thèse du complot, profanation sacrilège, symptôme de décadence, châtiment de la Providence, diverses théories cherchèrent à décrypter le sens de la rupture, véritable Chute dans les remous d'une Histoire désespérante. Burke, Rivarol, Maistre, Bonald, Lamennais, Ballanche et bien d'autres se battirent pour justifier un monde brutalement condamné. Vaincue, la Contre-Révolution n'en sera pas moins, à bien des égards, à l'origine du romantisme. Et tout au long du XIXe siècle, par sa critique de la modernité et du capitalisme naissant, elle conservera une profonde influence sur la littérature et les mentalités de l'époque. Aujourd'hui, penser la Contre-Révolution, c'est aussi la suivre dans ses métamorphoses et ses résurgences, et éclairer, sous un jour nouveau, certains aspects de notre histoire politique.

empty