• Dans chaque récit qui nourrit ce roman choral, s'entrechoquent, avec humour et dérision, des petites destinées et des grandes déconvenues : lignes de vies qui s'entrecroisent d'un chapitre à l'autre, engendrent des rencontres improbables, des occurrences impromptues et des destins incertains, suscitent des envies de sexe et de meurtre. Et attirent des convoitises d'argent rapide.. Des mensonges anodins et des grandioses impostures. Des accès de cupidité et des personnalités doubles. Des vies ratées et des espérances déçues. Pendant qu'autour d'eux se vide le canal Saint-Martin pour son nettoyage décennal. Il découvre les débris, les rebuts et les objets obsolètes enfouis dans la fange et la boue. Et met au grand jour tout ce qu'on aurait tant souhaité dissimuler...

    Gilles Verdet est né à Paris dans le quartier Ménilmontant en 1952. Il a fait des Études classiques chez les Bons Pères Oratoriens, c'est dire s'il revient de loin. Il a travaillé tôt et toute son existence, de disquaire à photographe en passant par marchand de bière (et non de cercueils) et dialoguiste pour la télévision. Il écrit surtout, pas loin du périphérique, "ce cerceau noir de la poésie urbaine". Il est enfin romancier, notamment d'un excellent Série Noire, Une Arrière Saison en Enfer.

  • Verlaine, Rimbaud et consorts... Quand les poètes maudits servent de socle au polar !
    Un casse à Saint-Germain-des-Prés qui tourne mal. Un braqueur au tapis, Simon, flingué à bout portant par deux princesses saoudiennes qui se tirent avec le butin... Paul en réchappe et s'enfuit sans comprendre... Ailleurs, une femme s'immole en chuchotant un poème... Puis c'est au tour des autres, les amis de Paul, de mourir au son des rimes : écrasé, flingué sur les vers de Verlaine, suriné, étouffé en écoutant Rimbaud... Tous d'anciens anars rescapés des temps d'avant... Avant la semaine sanglante... Avant que l'eau noire de la Seine ne réveille des souvenirs oubliés... Avant le temps des assassins...
    Un thriller à couper le souffle nominé pour le Prix Michel Lebrun 2015
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE :
    - « Et bien loin des faciles et factices clichés, Verdet nous embarque dans son blues aux mots cadencés, fignolés au plaisir, ciselés au crochet. Une sacrée belle partition aux noires inoubliables ! Sang Noir 
    - « Si Gilles Verdet continue ainsi à nous promener dans Paris, son jardin secret, à nous offrir toutes les nuances de son écriture, à établir le contact avec des faits marquants de notre Histoire, à donner vie à des personnages émouvants, à broder adroitement du roman noir, je veux bien faire un bout de chemin avec lui...» BOB POLAR EXPRESS 
    - « L'écriture dense et nerveuse de l'auteur, son plaisir à jouer avec les mots, les références culturelles savamment dosées et utilisées font que vous apprécierez cette lecture ! » Polar Etc...
    - « Ce roman est un pur plaisir de lecture un pur joyau des mots, un éclat naturel et noir, brillant dans un ciel gris... c'est de la poésie pure, c'est un roman où se cachent des vers qu'aurait oublié Baudelaire, c'est une pure merveille qui nous montre combien le beau est triste. Dans le ciel du polar, brille une nouvelle étoile noire. Magnifique. » Black Novel

  • Quatre nouvelles sèches, histoires brèves de vie et de trépas. Quatre récits fragiles dans les rues de Paris où un destin malin trame des drames en " loucedé ". Histoires de voir. Histoires d'en rire. Des mauvais coups du sort, de la poésie du hasard, de vilaines chutes et des ricochets de la vie... à perpète. Nos souvenirs ne sont-ils toujours que des constructions ? La réalité peut-elle dépasser l'affliction ? L'amnésie de Lucie est une liberté d'exception. Ou le chagrin des hommes ? Igor et Alex, les oubliés de la vie, ceux de la France d'en dessous, troquent leur matin glacé pour une promesse de grand soir. Les bolcheviks de la mouise vont se heurter au ricanement cynique de l'histoire... Les romans s'invitent au fond des gares. Jacqueline est l'héroïne flamboyante de sa vie rêvée. La création littéraire est-elle une entreprise criminelle ? Le père d'Étienne voit grandir son fils dans le sommeil de l'utopie. Qui peut penser que l'amour peut arrêter le temps ? Le noeud social, l'intrigue et l'imaginaire entraînent les personnages dans un parcours d'illusions et d'impostures... Un passage à l'acte dramatique.

empty