Sciences humaines & sociales

  • Présentation de l'ouvrage : La présence du chercheur n'est-elle pas porteuse de dérangements aussi minimes soient-ils ? Les chercheurs qui contribuent à cet ouvrage partagent ce constat et construisent en conséquence leurs dispositifs de recherche. Plutôt que de chercher vainement à se faire les plus discrets ou transparents possible, plutôt que de se croire neutres ou objectifs, ils cherchent à tirer les conséquences méthodologiques, éthiques et épistémologiques du fait que leur travail de recherche intervient sur les pratiques et situations qu'ils étudient. Bien que venant d'origines nationales (France, Brésil, Canada) et théoriques (analyse institutionnelle, anthropologie sociale, psychanalyse, psychologie sociale et institutionnelle, santé collective...) différentes, ils adoptent des dispositifs qui associent les sujets (adolescents, parents, professionnels, malades...) de leurs recherches à la réalisation de celles-ci. Le fait qu'enquêter puisse aussi être intervenir n'est plus alors un problème à neutraliser mais une opportunité d'accéder à une analyse plus complexe des pratiques et situations sociales.
    Auteur : Gilles Monceau est Professeur des universités au Laboratoire EMA, Université de Cergy-Pontoise. Il est co-président du Comité scientifique du réseau international interdisciplinaire « Recherche avec ». Il développe une démarche socio-clinique institutionnelle qu'il mobilise dans l'analyse des pratiques professionnelles en éducation, santé et action sociale et l'étude des dispositifs et politiques de la parentalité.
    Contributeurs : Patricia Bessaoud-Alonso, Pascale Breugnot, Arnaud Dubois, Dominique Fablet, Cinira Magali Fortuna, Laurence Gavarini, Solange L'Abbate, Lucia Cardoso Mourão, Maria Livia do Nascimento, Tuany Nobre Soussume, Cláudia Maria Filgueiras Penido, Sébastien Pesce, Bruno Robbes, Roberta Carvalho Romagnoli, Anna Rurka, Marguerite Soulière, Silvia Tedesco.

  • La nécessité de penser les effets des outils techniques que les pratiques professionnelles mobilisent se fait pressante. Les pratiques concernées s'appliquent à des sujets humains, que ce soit dans l'action sociale, la santé ou l'éducation. Les dispositifs qui font travailler ensemble des partenaires de cultures professionnelles et institutionnelles différentes mobilisent le courrier électronique et c'est à propos des usagers, des bénéficiaires, des patients, des enfants ou de leurs parents que des messages sont échangés.
    Ces collaborations et ces échanges concernent d'autres sujets (élèves, patients, usagers...) sur lesquels circulent des informations ou bien pour qui des décisions prises. Parfois (de plus en plus fréquemment), l'usager est lui-même impliqué dans l'échange électronique (suivi médical, tutorat à distance, e-thérapie...).
    L'ouvrage explore, selon différentes approches disciplinaires et méthodologiques, la manière dont le courrier électronique (choisi pour son développement rapide et son omniprésence) est aujourd'hui constitutif des pratiques professionnelles contemporaines et participe de leur transformation continue. L'objectif est ainsi de poser les bases de réflexions et recherches à venir.

  • Les années 2000 ont constitué un véritable tournant pour les formations au travail social, avec notamment l'introduction des référentiels professionnels et l'harmonisation de l'enseignement supérieur au niveau européen. Aujourd'hui, des transformations sont à l'oeuvre tant au niveau des objectifs des formations, de leur contenu, des acteurs ou des dispositifs pédagogiques et complexifient le paysage de la formation initiale ou continue.
    Qui sont les acteurs de la formation du secteur social ? Quels sont les profils attendus des travailleurs sociaux de demain ? Quelles sont les conséquences des outils numériques sur les formations ? Comment comprendre les transformations des formations selon des approches diversifiées et croiser les savoirs des professionnels et des usagers ?
    Chercheurs, responsables institutionnels et politiques, usagers, travailleurs sociaux et formateurs analysent les implications pratiques de ces transformations en France et à l'étranger qui dessinent de nouvelles tendances en termes de professionnalisation et de prise en compte des savoirs profanes.
    Par le caractère concret des études et des analyses qu'il met en avant, cet ouvrage permet aux décideurs de l'action sociale, aux responsables des instituts de formation, aux professionnels et formateurs de mieux comprendre les évolutions en cours et à venir dans les formations du secteur social. Il s'adresse aux professionnels et formateurs du secteur social, aux étudiants et stagiaires de la formation initiale et continue professionnelle et universitaire, ainsi qu'aux chercheurs et enseignants-chercheurs.

empty