Littérature traduite

  • Le livre des vierges

    Glenn Cooper

    Dans trois endroits du monde, trois adolescentes catholiques tombent enceintes. Toutes se prénomment Marie et sont vierges. Intrigué au plus haut point par ces grossesses impossibles, le Vatican demande à Cal Donovan, professeur d'archéologie et de religion à Harvard, d'enquêter sur ce mystère. Avant que Donovan ait pu intervenir, l'une des trois jeunes filles disparaît. Et puis une deuxième... Ont-elles été enlevées  ? Leurs vies sont-elles en danger  ? Quand des prêtres sont retrouvés assassinés, le mystère s'épaissit davantage. Une véritable conspiration semble être à l'oeuvre, mais dans quel but  ? Ce qui est certain, c'est que, au-delà de ces procréations miracles, ces trois filles pourraient à elles seules causer l'effondrement de toute une civilisation...

  • New York, mai 2009. Une série de décès inexplicables fait les gros titres. Rien ne semble relier les victimes, ni leur vie ni les circonstances de leur disparition. Rien, sinon une carte postale de Las Vegas, qu'ils ont tous reçue. Une carte postale avec une simple date. Celle de leur mort... Will Piper, profileur au FBI, n'a jamais rien connu de tel. Commence alors pour lui un véritable casse-tête pour mettre le doigt sur la plus invraisemblable des vérités : tout serait-il écrit à l'avance ? " Ésotérique, et de fait séduisant. " Julie Malaurie - Le Point

  • 1947. Île de Wight, sud du Royaume-Uni. De mystérieux manuscrits médiévaux sont retrouvés dans les ruines d'une abbaye. Le président Truman fait construire dans le désert du Nevada une base top secrète destinée à les abriter et les étudier : Area 51.2010. Londres. Un nouveau manuscrit fait surface. Will Piper est embauché par d'anciens membres d'Area 51 pour en percer les secrets. Il découvre un poème de William Shakespeare. En fait, une véritable carte cryptée qui le conduira sur les traces de Jean Calvin et Nostradamus. " Le Livre des âmes confirme le talent, à suivre de près, de Glenn Cooper, nouvelle référence du genre. " Polar Magazine

empty