• L'anarchisme connaît un essor historique mondial à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. L'Afrique n'est pas exclue de ce développement. De nombreuses sociétés africaines traditionnelles fonctionnent ou ont fonctionné sans hiérarchie politique. Leur étude permet d'envisager l'anarchie non pas comme une utopie mais comme un phénomène aussi imparfait que réel. Bien que méconnus, l'anarchisme comme courant politique et l'anarchie comme réalité sociale existent bel et bien en Afrique.

  • La station de Makokou au Gabon, fondée en 1962 par Pierre-Paul Grassé (1895-1985), et la station biologique de Paimpont, qui ouvre en 1967, accueillent des biologistes, dont des primatologues. Ces stations sont liées par plusieurs chercheurs mais aussi par les singes étudiés : les premiers primatologues de Makokou, notamment Annie Gautier-Hion (1940-2011) dès 1964, sont aussi les instigateurs de l'implantation de la discipline en Bretagne en y transférant en 1969 un élevage de cercopithécinés forestiers. À partir de documents d'archives, l'auteur questionne le développement des deux stations en prenant en compte leurs contextes naturels, scientifiques, politiques et sociologiques ainsi que leur évolution. Nombre de problèmes soulevés par cette étude de cas justifient qu'on envisage celle-ci à l'échelle de l'histoire de la primatologie. Elle confirme en particulier que « la station », en tant que lieu hybride d'investigation, est productrice de compromis entre méthodologie de terrain et méthodologie de laboratoire pour l'étude du comportement animal.

  • Si le mythe du loup-garou est l'un des plus classiques et tenaces de la culture populaire, ce n'est pas un hasard : ces créatures n'amusaient pas du tout nos ancêtres, qui jugèrent et brûlèrent environ 100 000 personnes pour « lycanthropie » entre 1500 et 1700.
    11 auteurs vous livrent ici 11 histoires de loups-garous, du passé, du présent ou du futur, de ce monde ou d'un autre, fleurant bon le terroir, la chair fraîche et le sang qui fume. Le loup-garou peut y être un prédateur, un monstre, un fou ou une victime, mais aussi parfois une allégorie de la nature sauvage et indomptée. Son dernier rempart contre la civilisation humaine. Un écolo de la première heure, en quelque sorte !

    S'il est vrai que le monstre n'est pas toujours celui qu'on croit, vous resterez toutefois libres de hurler avec les loups... À moins que vous ne préfériez libérer la bête qui sommeille en vous ?

  • Dès que les Francs se furent rendus maîtres de la Syrie, les populations indigènes acceptèrent très aisément les institutions féodales qui, pour elles, n'avaient rien de nouveau ni d'insolite, ce qui explique la facilité trouvée, par les Croisés, à prendre racine dans les diverses principautés formant les colonies chrétiennes d'Orient.La féodalité s'y constitua donc aussitôt après la conquête et produisit les deux types les plus purs de ce système gouvernemental, les royaumes de Jérusalem et de Chypre.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty