• Le pari était un peu fou ; le résultat tient de l'alchimie. Raconter trois histoires en un seul livre, en se servant du découpage naturel des pages pour créer trois narrations différentes : la première histoire se déroule uniquement sur les pages de gauche, la deuxième uniquement sur les pages de droite, la troisième étant obtenue par la lecture continue gauche + droite comme dans n'importe quel roman normal.
    Les personnages principaux sont les mêmes dans chaque histoire - Lucie et son mari André, naufragés de leur vie de couple après quinze années de mariage -, mais les trois narrations sont indépendantes et opposées. Dans l'une des histoires, André finira par tuer Lucie, dans l'autre c'est Lucie qui tuera André. Cependant, quand on assemble les deux parties, on s'aperçoit que loin de se détester Lucie et André vivent une réconciliation inespérée.
    Mélange de machiavélisme et de précision à la Rubik's Cube, Les trois Vies de Lucie est une intrigue quasi policière où la victime devient coupable et inversement, où le trivial recèle des abîmes de perversité et réciproquement, où les mots mènent l'enquête tandis que les pages tuent ou raccommodent, suivant l'ordre où on les lit.

  • ... Au petit matin, les femmes ont disparu. Spécimen mâle est la chronique du genre humain à partir de cet instant. Les destins baroques d'une dizaine de personnages et d'un chat vont se croiser au cours d'une vingtaine de chapitres-nouvelles. Parfois épiques, souvent grotesques, ces héros d'un temps nouveau auront à digérer le vide démesuré laissé par les femmes. Tâche insurmontable? Aidés par leur opportunisme, leur bon sens à toute épreuve et leur médiocrité génétique, ils vont y arriver avec plus de facilité qu'on ne l'aurait soupçonné.

empty