• Le progrès des nouvelles technologies, et en particulier celui de l'intelligence artificielle, semble ouvrir la voie à l'émergence d'une nouvelle forme de conscience non biologique qui, selon les transhumanistes, prendrait tôt ou tard l'ascendant sur la nôtre. Si ce scénario de cauchemar n'est pas écrit d'avance, il n'en est pas moins vrai que nombre de nos repères sont remis en question.Jean-Marc Moschetta propose dans ce texte qui fera date une lecture innovante et pleine d'espérance de cette situation. S'appuyant sur sa double compétence d'ingénieur et de théologien disciple de Teilhard de Chardin, il montre que nous sommes désormais appelés à élargir notre conception du salut bien au-delà de la seule sphère morale, jusqu'à embrasser tout le créé - êtres naturels comme machines et artefacts.Lumineux, stimulant, parfois vertigineux, cet ouvrage est un acte de foi envers la puissance salvatrice de Dieu - celle qui « renouvelle la face de la Terre » - tout en rendant justice à l'ingéniosité dont l'humanité a fait preuve depuis ses origines.

  • Que Jésus soit né de Marie par la puissance de l'Esprit Saint, sans père biologique, voilà qui constitue une donnée fort énigmatique de la foi chrétienne. Faut-il proroger dans sa formulation traditionnelle la doctrine de la conception virginale de Jésus ou celle-ci doit elle se dissoudre en récit mythique des origines ? Cet ouvrage s'efforce de rouvrir, en renonçant à toute apologétique, les différents dossiers de la question : biblique, dogmatique, historique, mais aussi d'élucider les enjeux nouveaux liés au questionnement de la génétique moderne, de la psychanalyse et des religions comparées. Ainsi dessaisie de ses déterminations mariales et piétistes, la doctrine de la conception de Jésus par l'Esprit peut retrouver son sens profond et sa saveur véritable.

empty