• Le chef-d'oeuvre de la littérature érotique anglaise du XVIIIe.
    Si Fanny Hill est à ce point une curiosité, c'est que la très prude Albion demanda l'interdiction en 1749 de " ce livre ignoble qui est une insulte à la religion et aux bonnes moeurs ". Au travers de ces Mémoires, John Cleland ne faisait que brosser le tableau des moeurs de son temps, lorsque le Tout-Londres s'encanaillait dans les bouges et les maisons closes... La jeune héroïne, orpheline, tombée dans les griffes d'une maquerelle, devient une prostituée de luxe. Mais si Fanny ne dédaigne pas le plaisir, elle place toujours la vertu au-dessus du vice et incarne un personnage très " moral " à des lieues des personnages sadiens. Des phrases élégantes, des tournures délicates, un petit bijou de lecture du xviiie siècle avec ce qu'il faut de piment pour en faire un grand classique de la littérature érotique...
    Né en 1707, John Cleland se retrouva en prison pour dettes où il rédigea pour 20 guinées les Memoirs of a Woman of Pleasure, qui rapportèrent à son éditeur dix mille livres sterling et à l'auteur le droit de retourner en prison ! Nous offrons ici la traduction de 1910 de Guillaume Apollinaire, remettant ainsi à la disposition des lecteurs sa très longue introduction sur la vie des prostituées à Londres au xviiie siècle, qui donne toute sa saveur à cette version...

  • Innovation numérique pédagogique : adaptation de la série BILINGUE de Pocket-Langues Pour Tous ! Un chef-d'oeuvre de la littérature érotique anglaise du XVIII è siècle. La série BILINGUE de 12-21 propose : o une traduction fidèle et intégrale, accompagnée de nombreuses notes o une méthode originale de perfectionnement par un contact direct avec les oeuvres d'auteurs étrangers o une adaptation en version numérique étudiée, qui offre au lecteur trois manières de découvrir le texte : en version bilingue, en version originale et en version française. Fanny Hill ou Les mémoires d'une fille de joie, chef-d'oeuvre de la littérature érotique du XVIIIème siècle, est composé de deux longues lettres, dépeignant les moeurs anglaises de l'époque. Le texte présenté ici est la première d'entre elles. L'héroïne y raconte sa vie. C'est le livre de l'immoralité récompensée : après des années de débauche et de libertinage, Fanny Hill devient riche et rencontre l'amour. John Cleland écrivit Fanny Hill en prison, où il avait été envoyé pour dettes. Après la publication de l'ouvrage, Cleland, l'éditeur et l'imprimeur furent arrêtés et envoyés derrière les barreaux. L'ouvrage ne sera plus publié légalement pendant plus d'un siècle.

  • 'Fanny Hill' scandalised thousands of Victorians with its vivid descriptions of sexual pleasure, and landed its author in court a year after publication on charges of 'corrupting the King's subjects'. This only heightened its allure -- and today it is still hugely appreciated as a work of true erotic and literary merit.

  • 'Fanny Hill' scandalised thousands of Victorians with its vivid descriptions of sexual pleasure, and landed its author in court a year after publication on charges of 'corrupting the King's subjects'. This only heightened its allure - and today it is still hugely appreciated as a work of true erotic and literary merit.

  • L'auteur écrivit ce livre, qui devint un grand classique de la littérature amoureuse, pour sortir de prison. A cause de ce livre, il faillit y retourner... C'est ce que nous explique Guillaume Apollinaire, un amateur du genre, dans la longue introduction à ce livre, qui préface le roman lui-même. Fanny Hill est une description assez «précise»... de la vie de plaisir à Londres en 1740. Cette édition est complétée par six gravures commentées d'Hogarth, pendant pictural de cet écrit.

  • L'auteur écrivit ce livre, qui devint un grand classique de la littérature amoureuse, pour sortir de prison. A cause de ce livre, il faillit y retourner... C'est ce que nous explique Guillaume Apollinaire, un amateur du genre, dans la longue introduction à ce livre, qui préface le roman lui-même. Fanny Hill est une description assez «précise»... de la vie de plaisir à Londres en 1740. Cette édition est complétée par six gravures commentées d'Hogarth, pendant pictural de cet écrit.

  • L'auteur écrivit ce livre, qui devint un grand classique de la littérature amoureuse, pour sortir de prison. A cause de ce livre, il faillit y retourner... C'est ce que nous explique Guillaume Apollinaire, un amateur du genre, dans la longue introduction à ce livre, qui préface le roman lui-même. Fanny Hill est une description assez «précise»... de la vie de plaisir à Londres en 1740. Cette édition est complétée par six gravures commentées d'Hogarth, pendant pictural de cet écrit.

  • Pour créer le personnage de Fanny Hill, Cleland s´est inspiré de Fanny Murray, une prostituée de 17 ans qui était l´idole des aristocrates londoniens. Sous la plume du romancier, Fanny raconte ses expériences à travers deux longues lettres où elle décrit sa vie misérable à la campagne, son arrivée sans le sou dans la capitale, son initiation dans une fameuse maison close puis sa spécialisation dans les orgies les plus débauchées. D´abord pure et innocente, elle acquiert vite l´expérience suffisante pour comprendre comment profiter au mieux de sa situation. Fanny devient une forte femme, intelligente, clairvoyante. Loin d´être une incontrôlable nymphomane, Fanny ne dédaigne pas le plaisir, mais elle place aussi la vertu au-dessus du vice, ne perdant jamais de vue le fait que ses nombreuses expériences lui ont surtout permis de trouver sa place dans le monde et n´ont pas fait d´elle une débauchée.

  • John Cleland rédigea les Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir, en 1749 à Londres, alors qu'il était emprisonné pour dette. Considéré comme le premier roman érotique, sa publication causa un scandale, et l'église d'Angleterre demanda son interdiction. Préfacé par Guillaume Apollinaire, ce roman décrit la vie de plaisir à Londres en 1740. Il est complété par six gravures commentées d'Hogarth.

  • BnF collection ebooks - "La vérité, là vérité toute nue guidera ma plume. Je ne prendrai même pas la peine de couvrir de la plus légère gaze mes crayons ; je peindrai les choses d'après nature, sans crainte de violer les lois de la décence, qui ne sont pas faites pour des personnes aussi intimement amies que nous. D'ailleurs, vous avez une connaissance trop consommée des plaisirs réels pour que leur peinture vous scandalise."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.


  • « Voyez cette fille de campagne : que ses regards sont innocents ! que ses habits sont propres quoique unis ! N'êtes-vous pas indigné de voir la maquerelle qui n'oublie rien pour la débaucher ? Elle couvre ses desseins sous le voile de la piété et ne parle que.de prières et de dévotions, jusqu'à ce que la pauvrette soit vendue et livrée à Francisque. Voyez ce vieux paillard, comme il lorgne la belle : il est l'emblème véritable d'un satyre impudique. Le curé de campagne arrive à la ville avec une méchante rosse. Jugez ce qui l'amène : moins à faire et mieux payé. »

    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Les lettres de Fanny Hill prônent non seulement le libertinage - elles sont immorales - mais elles dépeignent également d'une manière efficace les moeurs anglaises du XVIIIe siècle. Au-delà du charme érotique de l'ouvrage, cette minutieuse chronique permet au lecteur de comprendre la vie dans le Londres de ce siècle.

  • Fanny Hill raconte ses aventures libertines : jeune fille de la province anglaise, à peine arrivée à Londres, elle doit faire commerce de ses charmes pour survivre.
    Elle décrit son initiation, puis ses rencontres avec ses nombreux clients.
    Tout finit bien puisque son passé et sa joie de vivre sont récompensés par un mariage avec un aristocrate.
    Fanny Hill est un roman jouissif qui décrit dans une langue raffinée à la fois les turpitudes de Fanny et les moeurs hypocrites de la société anglaise du XVIIIe siècle.
    Le texte est accompagné des illustrations du grand illustrateur érotique Paul Avril.

  • Écrit par John Cleland vers 1745 lors de son incarcération pour dettes, Fanny Hill est sans doute le roman érotique anglais le plus célèbre du monde.
    Fanny envoie à une mystérieuse amie deux longues lettres dans lesquelles elle s'excuse de décrire « le tourbillon des plaisirs » qu'elle décrit dans tous leurs détails les plus scabreux, depuis les premières expériences lesbiennes jusqu'à la vente de son pucelage en passant par le grand amour, les amours moins grandes et les « parties » le long de la Tamise.
    La première lettre de Fanny nous a initiés à l'histoire de ses aventures galantes, après un premier amour tourné court. C'est « seule, dans cette grande ville, pour m'y noyer ou surnager » - confie-t-elle dans sa seconde lettre - qu'elle aborde la dernière partie de son aventure. Seule ? en réalité trois jeunes beautés partagent sa nouvelle vie et les agréments d'un libertinage savant, le grand amour ne viendra que plus tard, et uniquement pour l'heureuse Fanny. En effet, l'histoire de Fanny Hill se termine bien, elle retrouve son premier amour, le jeune Charles qui l'épouse et ils vont goûter, tous deux, les délices de l'amour conjugal.
    Collection L'enfer de la Bibliothèque nationale de France. ,(Enfer de la BNF, cote n° 104).

    Roman numérique illustré, 87 pages, orné de 8 sanguines anonymes, couverture en couleurs de Georges Lévis.

  • Les Mémoires de Fanny Hill, Femme de Plaisir est sans doute le roman érotique le plus célèbre du monde.
    Notre histoire de Fanny Hill est tirée de deux longues lettres qu'elle adresse à une femme mystérieuse, auprès de laquelle Fanny s'excuse de décrire le « tourbillon des plaisirs » qu'elle éprouve dans tous leurs détails les plus scabreux, depuis les premières expériences lesbiennes jusqu'à la « vente » de son pucelage en passant par le grand amour, des amours moins grandes et les « parties » le long de la Tamise.
    Si Fanny Hill est la Manon Lescaut anglaise, elle comble les voeux exprimés par Malraux dans sa célèbre préface à L'Amant de Lady Chatterley : « Le livre parfait de la fin du XIXe siècle eût été un supplément au Rouge et le Noir où Stendhal nous eût dit comment Julien couchait avec Madame de Rénal et Mathilde et la différence des plaisirs qu'ils y prenaient tous les trois ».
    C'est justement la clef de Fanny Hill par rapport à Manon Lescaut : Fanny répond abondamment à Malraux. D'autant plus clairement que l'histoire est illustrée par Philippe Cavell et sans autres voiles que ceux de l'art.
    Depuis Transes Mécaniques et Nini Tapioca, chaque nouvel album de Philippe Cavell s'est démarqué du précédent, comme s'il ne pouvait se satisfaire de la perfection acquise. Juliette de Sade représentait la maîtrise de la bande dessinée en noir et blanc. Jessica Ligari inventait une conception de la couleur dont on a pu comprendre ensuite qu'elle devait aboutir aux miniatures fantastiques de L'Ermite de l'Apennin.
    Les Mémoires de Fanny Hill représente le retour à une bande dessinée plus classique, tant par la facture de la planche que par l'emploi du procédé « trait + trichromie ». Mais on y trouve rassemblés tous les acquis des albums antérieurs : la force du premier Juliette de Sade, la suavité des couleurs de Jessica Ligari et la précision maniérée de L'Ermite de l'Apennin.
    Adaptation de J.-M. Lo Duca d'après le roman de John Cleland.
    Collection Vertiges Bulles.
    Bande dessinée, 54 pages, 48 planches et couverture en couleurs de Philippe Cavell.

  • Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir (Fanny Hill, or Memoirs of a Woman of Pleasure, « Fanny Hill, ou Mémoires d'une fille de joie », en version originale) est un roman érotique de l'écrivain anglais John Cleland. Rédigé en 1749 à Londres alors que Cleland était en prison pour dettes, ce livre est considéré comme le premier roman érotique et sa publication causa scandale. |Wikipédia|

  • Anglais LUST Classics: The Rainbow

    John Cleland

    • Lust
    • 30 Juillet 2019

    "Why can`t I love a hundred men? Why must I choose one?"



    Ursula Brangwen is a young woman determined to claim her independence. She goes to college, gets a job, experiments sexually with another woman and is only interested in love if it is without commitment. But despite her constant rebellion against society's expectations of women, Ursula finds herself pushed down the same path of marriage and entrapment as her mother and grandmother before her.



    Banned shortly after its publication on the grounds of obscenity, `The Rainbow` (1905) is a three-generational story of misunderstandings, desire and misplaced passion. The book was adapted by director Ken Russel in 1989, starring Sammi Davis as Ursula.

    />

    LUST Classics is a collection of erotic literary classics. Although some of their content can appear controversial, these titles have been selected due to their historical importance within the field of erotic literature.

  • Following the death of her parents, a young and innocent Fanny Hill travels to London to find work. She has barely arrived, however, when she is lured into a brothel and has a sexual experience with another woman. A costumer gets her out of there and becomes her lover, but a whole new world has opened to Fanny, who sets out to explore all the pleasures her body has in store for her.

    Considered the first prose pornography `Fanny Hill - Memoirs of a Woman of Pleasure' (1748) is one of the most prosecuted and banned books of all time. It has often been quoted in popular culture, in Tom Lehrer's song "Smut" and in an episode of `Monty Python's Flying Circis' to name a couple.

    LUST Classics is a collection of erotic literary classics. Although some of their content can appear controversial, these titles have been selected due to their historical importance within the field of erotic literature.

  • Forced by the death of her parents to seek her fortune in London, Fanny Hill is duped into prostitution by an old procuress. In Mrs Brown's bawdy-house the naïve young woman begins her sexual initiation - progressing from innocence to curiosity and desire - and soon embarks on her own path in pursuit of pleasure, until she at last finds true love. John Cleland's story of Fanny's rise to respectability was denounced after its publication by the then Bishop of London as 'an open insult upon Religion and good manners', while James Boswell called it 'a most licentious and inflaming book'. But beside its highly entertaining and boisterous depictions of a startling variety of sexual acts, Fanny Hill stands as one of the great works of eighteenth-century fiction for its unique combination of parody, erotica and philosophy of sensuality.

  • Extrait : "La vérité, là vérité toute nue guidera ma plume. Je ne prendrai même pas la peine de couvrir de la plus légère gaze mes crayons ; je peindrai les choses d'après nature, sans crainte de violer les lois de la décence, qui ne sont pas faites pour des personnes aussi intimement amies que nous. D'ailleurs, vous avez une connaissance trop consommée des plaisirs réels pour que leur peinture vous scandalise." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

empty