• Petit dernier de la famille, Poil de Carotte est le souffre-douleur de sa mère. Corvées, gifles, humiliations, rien ne lui est épargné. Heureusement, dans la vie de Poil de Carotte, il y a aussi la nature, les jeux avec grand-frère Félix et les parties de pèche avec son parrain...

    Drôles, cruelles, touchantes, une suite de saynètes qui composent le portrait inoubliable d'un enfant mal-aimé.

    Titre recommandé par le ministère de l'Éducation nationale au collège.

  • De ses promenades à travers les prés, les routes et les jardins de sa Nièvre natale, Jules Renard, « chasseur d´images », ramène dans sa gibecière des portraits croqués sur le vif : insectes et animaux des bois, volailles des basses-cours et bêtes domestiques,rien n´échappe à l´oeil de l´écrivain, qui sait faire surgir le trait saillant, drôle, inattendu mais juste, d´une précision « mathématique », comme il aimait à le dire lui-même.
    Les Histoires naturelles, collection de portraits cocasses et attendris, trésor d´humour et de délicatesse, sont le résultat d´un sens de l´observation qui tient à la fois du naturaliste et du poète.

  • Le vigneron dans sa vigne

    Jules Renard

    Que Jules Renard se laisse guider dans la campagne, partage un café avec un voisin, décrive une vieille femme ou prenne des notes sur les vendanges, c'est toujours une plongée parmi les humbles, dont on sort transformé. Avec une poésie qui n'appartient qu'à lui, l'auteur redessine un monde rural habituellement austère et qui se révèle ici pétillant de malice et regorgeant de merveilles.

  • Tout au long de son Journal, qu'il tint de 1887 à 1910, Jules Renard n'a cessé de s'interroger sur les mots, le rythme, la phrase... Leçons d'écriture et de lecture rassemble toutes ses considérations et ses préoccupations sur le style - le sien, bien sûr, tout comme celui des écrivains de son époque, de Victor Hugo à Verlaine, en passant par Huysmans, Maupassant, Claudel... Jules Renard dresse ainsi son portrait d'écrivain mû par le doute, celui de ses contemporains, de son siècle, de la littérature de son époque.

  • Trois pièces légères sur la bourgeoisie de la fin du dix-neuvième siècle.

  • Extrait

    Paris. Un petit salon au cinquième. Ce qu’une femme, qui a beaucoup aimé et ne s’est pas enrichie, peut y mettre d’intimité, de bibelots offerts, de meubles disparates. Cheminée au fond. Porte tenture à gauche. Table à droite. Pouf au milieu. Un piano ouvert. Fleurs bon marché. Quelques cadres au mur. Feu de bois. Une lampe allumée.
    Blanche, puis Maurice. Blanche est assise à sa table. Robe d’intérieur. Vieilles dentelles, c’est son seul luxe, tout son héritage. Elle a fouillé ses tiroirs, brûlé des papiers, noué la faveur d’un petit paquet, et pris dans une boîte une lettre ancienne qu’elle relit. Ou plutôt, elle n’en relit que des phrases connues. Celle-ci l’émeut jusqu’à la tristesse. Une autre lui fait hocher la tête. Une autre enfin la force à rire franchement. On sonne. Blanche remet, sans hâte, la lettre dans sa boîte, et la boîte dans le tiroir de la table. Puis elle va ouvrir elle-même. Maurice entre. Dès ses premières phrases et ses premiers gestes, on sent qu’il est comme chez lui.
     
    MAURICE, il appuie sur les mots: Bonjour, chère et belle amie.
    BLANCHE, moins affectée: Bonjour, mon ami. (Maurice veut l’embrasser par habitude, politesse, et pour braver le péril. Elle recule.) Non.
    MAURICE: Oh! en ami.
    BLANCHE: Plus maintenant.
    MAURICE: Je vous assure que ça ne me troublerait pas.
    BLANCHE: Ni moi : précisément : c’est inutile... Avez-vous terminé vos courses ?

  • The natural world in all its richness, glimpsed variously in the house, the barnyard, and the garden, in ponds and streams, and at large in the woods and the fields, including old friends like the dog, the cat, the cow, and the pig, along with more unusual and sometimes alarming characters such as the weasel, the dragonfly, snakes of several sorts, and even a whale, not to mention ants in their seeming infinitude and a single humble potato--all these and more are the subjects of what may well be the most deft and delightful book of literary miniatures ever written. In Jules Renards world, plants and animals not only feel but speak (one species, the swallow, appears to write Hebrew), and yet, for all the anthropomorphic wit and whimsy the author indulges in, they guard their mystery too. Sly, funny, and touching, Nature Stories, here beautifully rendered into English by Douglas Parmée and accompanied by the wonderful ink-brush images of Pierre Bonnard with which the book was originally published, is a literary classic of inexhaustible freshness.

  •  0300A l'occasion du centenaire de la mort de Jules Renard, on redécouvrira l'oeuvre théâtrale de cet humoriste grinçant d'une étonnante modernité.
    Ainsi que :
    La Maîtresse(1896, publié uniquement en revue) -L'Ecornifleur, adaptation par Renée Delmas-Bierry (1985) - Le Journal, adaptation de Jean-Louis Trintignant avec des extraits de textes de Jean-Michel Ribes (2008-2009) - "J'ai le coeur plein de feuilles mortes", adaptation duJournalet d'autres oeuvres de Jules Renard par Patrice Fay, créé à Avignon en 2008...
    Cette édition est augmentée d'un important dossier, réalisé par Julia Hung, où, pour chacune des pièces sera présenté un florilège de citations illustrant ses thèmes de prédilection (l'écriture, l'amitié, la femme, la famille, l'argent, les éditeurs, la religion... - sans oublier le théâtre), les hommages des auteurs qui l'admiraient (Gide, Mauriac, Jeanson, Rachilde...), les témoignages des metteurs en scène et comédiens contemporains familiers de son théâtre. L'ouvage comporte par ailleurs une chronologie biographique extrêmement détaillée.L'ouvrage est préfacé par François Morel. 

  • Incontournable et émouvant, retrouvez ce grand classique de la littérature enfantine !
    Dans la petite tête rousse de Poil de Carotte, les idées fusent, tour à tour moroses ou comiques, tendres ou cruelles, mais toujours inopinées. À la ferme, il n'y en a que pour Grand frère Felix et Soeur Ernestine. Le petit des derniers des Lepic a la vie dure mais n'en pense pas moins. Un drôle de petit gamin qui passe de l'innocence au cynisme avec la rapidité que seuls peuvent avoir les enfants.
    Texte original, intégral, augmenté de notes pour mieux savourer le bagout de ce héros déconcertant.

  • Misanthrope, misogyne, anticlérical, féroce, lucide, tendre, amer : tous ces adjectifs pourraient s'appliquer à Jules Renard, ce fils de paysan devenu auteur à succès grâce à un roman, Poil de Carotte, adapté au théatre en 1900.


    Son maître-livre reste le Journal écrit de 1887 à 1910. Témoignage riche et passionnel sur une époque et un milieu ainsi qu'ouvrage de moraliste, ce journal, chef-d'oeuvre de la littérature française, contient tout l'humour d'un écorché vif : « Quand on n'a plus à compter sur rien, il faut compter sur tout ».


    Tout l'humour, aussi, d'un poète désenchanté : « J'ai bâti de si beaux châteaux que les ruines m'en suffiraient ».


    Jules Renard vécut un peu moins de cinquante ans mais ses pensées défieront le temps.

  • Narration : Martine Chide Yves Belluardo Jules Renard, en adaptant son roman pour le théâtre, a rendu son "Poil de Carotte" encore plus attachant et facile d'approche pour le jeune public. Cette version théâtrale créée en 1900 connut un véritable triomphe.

  • Comédies

    Jules Renard

    BnF collection ebooks - "MADAME LEPIC, à Félix : Tu as bien déjeuné, mon grand ? FÉLIX : Oui, maman, mais je croyais le lièvre de papa plus gros. Hein, papa ? MONSIEUR LEPIC : Je n'en ai peut-être tué que la moitié. MADAME LEPIC : Il a beaucoup réduit en cuisant.

  • BnF collection ebooks - "Passant au pied de la croix plantée hors du village et qui semble le garder contre une surprise, Tiennette la folle voit que le Christ est tombé. Cette nuit, sans doute, le grand vent l'a décloué et jeté par terre. Tiennette se signe et redresse le Christ en prenant des précautions, comme pour une personne qui vit encore.

  • BnF collection ebooks - "C'est un homme de quarante ans, un petit raide et lourd, convenablement vêtu. On devine qu'il n'a pas lui-même soin de sa personne, qu'il ne s'habille pas seul. Mme Vernet le boutonne, l'épingle, le peigne. Rarement un jour s'achève sans que la raie, droite et pure, se défasse et que la cravate remonte. Mais M.

  • BnF collection ebooks - "- Madame, faut-il ouvrir ? - Non, Honorine, pas encore cette fois. Le petit village de Titly s'agitait depuis l'aube. Les vieilles habitudes s'éveillaient au fond des coeurs ; le moment était venu de s'attendrir, de sourire à la nouvelle année, de lui parler d'une manière flatteuse sur un ton gai, comme pour l'apprivoiser, en ayant l'air ne de point se rappeler les méchancetés de sa soeur aînée qui s'en allait."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • BnF collection ebooks - "Je te promettais une douce vie, Je t'aurais donné les plus beaux joujoux, Tous ceux qu'un enfant maladif envie, Pour te voir me faire un peu les yeux doux. Mes meilleurs amis devaient te sourire, Et, pour me payer leur tasse de thé, Le soir, en fumant, t'auraient laissé dire, Tout ce qu'imagine un enfant gâté. Aurais-tu trouvé leur accueil peu tendre ?"BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • BnF collection ebooks - "MAURICE. Il appuie sur les mots : Bonjour, chère et belle amie. BLANCHE, moins affectée : Bonjour, mon ami. (Maurice veut l'embrasser par habitude, politesse, et pour braver le péril. Elle recule.) Non. MAURICE : Oh ! en ami. BLANCHE : Plus maintenant. MAURICE : Je vous assure que ça ne me troublerait pas."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • BnF collection ebooks - "MAURICE : Comme je vous embrasserai ! BLANCHE : Mon pauvre ami, ce qui nous arrive me désole, et je jure que je ne m'y attendais pas. Je ne voyais en vous qu'un garçon bien élevé, bon danseur, causeur agréable, mais sceptique. Je me disais : - Il n'aimera jamais personne. Sans penser à mal, je vous demandais de me reconduire, et voici que, tout à coup, vous m'aimez, vous souffrez et vous me faites souffrir. Oh ! je m'en veux."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • BnF collection ebooks - "Je me sers du sous-titre pour faire passer le titre ; mais, mon cher d'Orfer, vous m'embarrassez fortement et vous m'épouvantez. Vous vous adressez, confiant, à moi, comme si j'étais un petit jeune homme, et chacun sait que le petit jeune homme explique le bas-bleu. Par ouï-dire, je crois que le bas-bleu est extrêmement féroce. En médire, c'est m'exposer au contre-coup de ce qui va vous tomber sur la tête."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • POIL DE CAROTTE

    Jules Renard

    • Bookelis
    • 3 Novembre 2016

    Poil de carotte est un enfant très mal aimé, qui, pour lutter contre les humiliations quotidiennes et la haine maternelle, n'a que la ruse, cette arme des faibles. Sans doute est-ce dans cette enfance malheureuse qu'il faut chercher les sources du scepticisme et de l'ironie de Jules Renard (1864-1910), son art de la litote, son style dense et précis, sa cruauté d'observation. Le récit se présente comme une suite de courts récits. François Lepic, surnommé « Poil de carotte » à cause de ses cheveux roux et ses taches de rousseur, est montré comme victime des humiliations et de l'indifférence de ses parents, de son frère Félix et de sa soeur, Ernestine. Il est lui-même bourreau, lorsqu'il massacre de petits animaux...

  • Les Lettres à l'amie de Jules Renard, publiées en deux livraisons de La Nouvelle Revue française , en juillet et août 1913, me sont apparues comme des évidences. Je ne les connaissais pas. Vous non plus, peut-être. Elles gagnent à être connues. Il y a là une joyeuse mauvaise foi appliquée à une relation amoureuse qui finit en histoires de la campagne - comme on en trouve aussi dans le Journal . (L'éditeur.)

empty