• Les origines du peuple hébreu ne sont pas directement accessibles à l'historien : aucun témoignage extérieur ne nous parle en effet d'Israël avant sa mention dans la stèle de l'an 5 du pharaon Merneptah (1207 avant notre ère), et la première rédaction de la geste des origines d'Israël, sous la forme de la généalogie des patriarches Abraham, Isaac et Jacob-Israël, ne date probablement que de l'époque de la royauté unifiée sous David et Salomon, ou d'une époque plus tardive...

  • 218 ostraca inédits du Musée d'Israël, essentiellement araméens, proviennent d'Idumée. Ils datent de la fin de l'époque perse et du début de l'époque hellénistique. Ce sont surtout des pièces de comptabilité d'un magasin royal qui éclairent l'économie, la société et la politique de cette région au IVe S. av. J.-C. Leur richesse onomastique manifeste la diversité culturelle de la population (édomite, nord-arabe, araméenne, judéenne et phénico-philistienne). Le tiers de ces ostraca comporte une datation, complète ou partielle. Les plus anciens situent la création de la province perse d'Idumée avant 362 et les plus récents révèlent que l'administration de cette province ne semble pas avoir été bouleversée par la conquête d'Alexandre, mentionné dans deux ostraca.

  • La Gaspésie se révèle un territoire particulièrement fertile aux histoires fantastiques, c'est pourquoi le Magazine Gaspésie consacre son numéro avril-juillet aux « Fabuleuses légendes » gaspésiennes. Le vent du grand large apporte son lot de mystères... Sur terre, il est parfois question de trésor perdu ou de phénomènes inexpliqués alors que sur mer, entre les pirates et les naufrages, les récits populaires se multiplient qu'il soit question de vaisseaux fantômes ou de l'origine du Rocher Percé. Ce numéro propose à la fois des légendes populaires et des récits méconnus, alternant entre la mémoire des anciens, la narration littéraire, l'imagination des jeunes et même le point de vue scientifique. Pour les illustrer, la revue a fait appel au public et ce dernier a répondu, en témoignent les nombreuses réalisations artistiques qui parsèment les pages de ce numéro imprimé exceptionnellement tout en couleur.

  • Ce printemps, le Magazine Gaspésie vous propose un numéro sous le thème de l'ordre et du désordre. C'est que l'histoire du district judiciaire de Gaspé est riche et que les archives regorgent de trésors. Découvrez sous quelle couverture s'opérait la traite de fourrure illicite, et comment certains détenus se sont évadés de la prison de Percé. Apprenez-en plus sur les causes de mortalité, parfois surprenantes, dans la deuxième moitié du 19e siècle. Vous saurez tout de l'affaire Albéric Taupier en 1930 et du meurtre d'Arnold Morgan par l'influent Kingsley Carter, dont les rumeurs ont persisté à le lier à un drame passionnel. Enfin, une histoire digne d'Hollywood avec l'assassinat de Stanford White en 1906 qui relie les personnages au Ristigouche Salmon Club. Jouez au détective et découvrez les méthodes d'enquêtes de l'époque, les rouages de la justice et les divers corps de métier ! (source: Magazine Gaspésie)

empty