• Crime passionnel. 23 h 05, la gendarmerie de Villeneuve-lez-Avignon (Gard), reçoit un appel d'une fillette de 9 ans. Lillie T. signale que son père vient d'être poignardé à leur domicile. À leur arrivée, les gendarmes découvrent le corps sans vie de Bertrand C. Sa compagne, Fannie T., dort.

  • A Saint-Malo, l'histoire d'amour de deux adolescents, Sacha et Nadine, dont le destin ordinaire bascule dans le tragique.

  • Reprendre le contrôle de ta consommation, c'est simple comme (un) bisou !

    En saisissant cette occasion de mieux te connaître, tu protègeras bien plus que ton porte-monnaie et la planète. Si la méthode "BISOU" ne te révélera pas le secret de la pelle ultime (dommage, il y aurait de quoi faire), elle t'encouragera, avant chaque achat, à te poser 5 bonnes questions :


    BESOIN : À quel besoin cet achat répond-il chez moi ?

    IMMÉDIATETÉ : ai-je besoin de cet objet tout de suite ?

    SEMBLABLE : ai-je un objet semblable qui pourrait faire l'affaire ?

    ORIGINE : quelle est l'origine (et pas seulement géographique) de ce produit ?

    UTILE : cet objet va-t-il m'être utile ?


    Derrière ces questions, se cache le point de départ d'une réflexion en profondeur sur tes habitudes de consommateur et tes véritables besoins largement exploités par le marketing. Une manière aussi d'interroger ton rapport au temps et à l'urgence, au minimalisme tant matériel que relationnel et mental, et de vérifier l'adéquation entre tes valeurs et tes actes.

    Peut-on parler de ces sujets tellement intimes sans plomber l'ambiance et sans se sentir comme une petite crotte échouée dans un océan de plastique ? La réponse est OUI ! Avec ce guide décomplexant, offre-toi le temps de réfléchir en conscience à ce qui constitue ta source de bien-être.

  • Henriette, Renée et Gabrielle vivent avec leur père le baron de Charassin, au château de Domblans, où elles s'ennuient à leurs travaux d'aiguille.
    Les trois soeurs, isolées à la campagne, ignorent tout des tourments amoureux et des manipulations dont sont capables les coureurs de dot. Aussi, quand M. de Vaudrey arrive au château, il comprend très vite qu'une bonne dot lui est acquise et qu'il ne lui reste qu'à choisir une des soeurs. Il se décide pour Henriette, l'aînée, mieux dotée que ses cadettes. Gabrielle, le coeur brisé, accepte d'épouser un vieil ami du baron.
    Renée tire le triste bilan de ces unions désastreuses : pour elle, seule l'éducation des filles les libèrerait de leurs illusions sur le mariage, institution qui n'a d'autre objectif que de les livrer au bon vouloir d'un homme.

    Marie-Louise Gagneur (1832-1902) a publié des essais, des nouvelles et plus de vingt romans dont certains ont été réédités à de nombreuses reprises (27 pour La Croisade noire). Son oeuvre reflète son anti-cléricalisme et son engagement en faveur du pacifisme et d'une république sociale.
    Elle entre en 1864 à la Société des gens de lettres et interpelle l'Académie française sur la féminisation des noms de métier. Elle devient chevalière de la légion d'honneur par décret du 21 février 1901.

  • Avec Français Langue d'éveil, apprenez un français précis et utile qui vous permettra d'acquérir les bases et de vous perfectionner en français. C'est une méthode facile et accessible qui peut s'utiliser seul ou à plusieurs, aussi bien adaptée à l'autonomie qu'au travail en groupe.
    Cet ouvrage laisse une grande place à la compréhension, qui peut être écrite comme orale, selon la façon dont vous l'utilisez. Avec ses exercices corrigés, n'ayez pas peur de vous tromper, mais comprenez pourquoi afin de ne pas reproduire ces erreurs.
    À votre tour, venez vous éveiller au français.

  • Amants de rois

    Louise-Marie Libert

    • Jourdan
    • 28 Avril 2020

    Les amours de nos souverains ont déjà fait couler beaucoup d'encre : maitresses, épouses répudiées, mariages morganatiques, impuissance et peine à offrir à la couronne son héritier tant attendu...
    Dans cet ouvrage, à la fois rigoureusement historique et décapant, Louise-Marie Libert se penche sur les amours interdites et... homosexuelles des grands souverains de l'Histoire.
    Des pharaons à Soliman le Magnifique, en passant par les Grecs, les Romains et les empereurs chinois, s'appuyant sur des textes de l'époque, l'auteure dévoile l'intimité des grands noms de l'Histoire.
    Saviez-vous que...
    ... Richard, Coeur de Lion, avait dû épouser une dame par obligation ?
    ... si Alexandre le Grand collectionnait les femmes, l'amour de sa vie restera à jamais Héphestion ?
    ... Henri III avait à sa cour bon nombre de mignons ?
    ... les souverains pontifes ne respectaient pas tous leur voeu de chasteté et, bien souvent, avec des hommes ?

  • « Sans Canetti, monde dépourvu de sens, avec Canetti, interminable supplice » : ces mots de Marie-Louise von Motesiczky dans une lettre à une amie résument à eux seuls la relation amoureuse qu'elle entretint avec le Prix Nobel de littérature. Une relation clandestine d'un demi-siècle, vécue dans l'ombre de son célèbre « amant sans adresse ».Marie-Louise von Motesiczky et Elias Canetti se rencontrent à Londres en 1941. Issue de l'aristocratie intellectuelle juive, peintre de premier plan, elle a dû fuir Vienne. Contraint au même sort, Elias Canetti, qui vient de publier Auto-da-fé, a quitté l'Autriche nazie aux côtés de sa femme Veza.Cette correspondance inédite témoigne d'une relation cruelle et poignante, où les espoirs déçus de Marie-Louise rivalisent avec la soif de reconnaissance de Canetti. S'il ne cessera d'encourager son talent de peintre, l'écrivain ne mentionnera jamais l'existence de sa maîtresse, ni dans ses récits, ni dans ses mémoires. Marie-Louise von Motesiczky ne doutera quant à elle jamais du génie de celui qu'elle désigne avec une terrible lucidité dans son journal intime comme sa « catastrophe personnelle ».

  • Vous n'avez aucune idée de ce que vous dépensez en nourriture par semaine... Il vous arrive souvent de jeter des aliments à la poubelle  ! Vous aimeriez bien faire baisser votre note d'électricité... Vous achetez souvent des produits dont vous n'avez pas besoin...
    Avec Zéro Gaspi  !, vous allez apprendre à contrôler vos dépenses et ainsi augmenter votre pouvoir d'achat. Ce guide pratique et malin vous apprendra à  :
    - connaître vos véritables besoins pour en finir avec le gaspillage,
    - revoir votre façon de consommer, pour devenir un consommateur éco-responsable  !
    - acheter au meilleur prix et de façon efficace, sans se laisser abuser par de fausses promos  ;
    - déchiffrer les étiquettes et repérer les bons produits, pour préserver votre santé et celle de votre famille!
     
    Avec Zéro gaspi, achetez moins et mieux.
    Marie-Louise Bruyère et Yoneko Nurtantio
     

  • Dans ce volume, Marie-Louise von Franz (décédée en 1998), qui fut l'éminente psychothérapeute que l'on sait et une conférencière-écrivain de renommée internationale, décrit les aspects importants du travail analytique portant sur des matériaux oniriques ou d'imagination active. Ce recueil d'essais est particulièrement riche d'enseignements grâce au lien étroit qu'il entretient avec la réalité analytique pratique. Il foisonne d'exemples vivants qui éclairent les fondements théoriques tout en donnant un aperçu des différents stades d'un traitement psychothérapeutique. L'auteur y aborde les questions autant de la thérapie individuelle que de la thérapie de groupe ; elle présente, en outre, les domaines particuliers de la formation du psychothérapeute, de l'imagination active ou le problème de la drogue. L'ouvrage propose une vue d'ensemble ayant valeur d'introduction dans les aspects pratiques de l'analyse, autant pour le spécialiste que pour le grand public.

  • La chasse meurtrière et séculaire des sorcières : véritable vague d'hystérie, prétexte pour se débarrasser des personnalités gênantes, mais aussi moyen de calmer le peuple...
    Dans l'imagination populaire, la grande vague hystérique de sorcellerie, de sabbats et de procès terrifiants de cruauté, avec leurs interrogatoires sadiques et l'horrible issue du bucher, est indissociable de l'image d'un Moyen Âge obscurantiste.
    Or, la majorité des hallucinants procès de sorcellerie se déroulèrent du XVe à la fin du XVIIIe siècle et servirent à focaliser, sur des boucs émissaires, la colère d'une population mise à mal par les famines et les guerres interminables.
    Le dégoût et la peur qu'inspirent les maléfices - potions répugnantes, meurtres rituels d'enfants,... - au peuple justifient des exorcismes obscènes et des procès accompagnés de tortures effroyables. Cependant, derrière ce tableau effarant de la sorcellerie «?ordinaire?», se dessine une autre réalité, celle des faux procès de sorcellerie qui sont en fait des règlements de comptes politiques déguisés, bien plus nombreux qu'on le pense. Cet autre visage de l'usage d'accusation de sorcellerie recèle bien des surprises et révèle de curieux mystères...
    Louise-Marie Libert retrace l'histoire de la sorcellerie, des grands procès aux méthodes barbares utilisées pour obtenir des aveux parfois extravagants. Elle évoque également le sort de personnages connus, comme Jeanne d'Arc et Madame de Montespan, ainsi que des affaires tombées dans l'oubli...
    EXTRAIT
    Film gore sans trucages
    Le 8 juillet 1634, une commission est chargée de juger publiquement Grandier. Arrive le jour de la sentence. Plongée dans une obscurité opaque, tendue de drap noir, la salle du tribunal n'est éclairée que par quelques flambeaux posés près de la longue table où siègent les juges. Grandier, entouré d'archers, est assis sur un banc drapé également de noir. Sur l'étoffe s'inscrivent des flammes d'or, prémices de cet enfer qui attend assurément Urbain Grandier. Il est entravé par de longues chaînes tirées par des moines qui, ostensiblement, se tiennent à distance de cet « être maléfique ». Un des juges, Houmain, se lève et prononce son réquisitoire. Ses mots murmurés indistinctement ne sont entendus de personne. On procède à la lecture des récits des témoins accusant le curé de sorcellerie ainsi qu'aux relations très détaillées des exorcistes.
    Coup de théâtre
    Soudain, Jeanne des Anges fait irruption dans la salle, se jette aux pieds de Grandier et clame qu'elle a tout inventé et que Grandier est innocent. Elle jure qu'elle n'a agi que par jalousie, elle désirait en vain l'amour de celui qu'elle a désigné comme sataniste pour se venger de son indifférence. Un énorme brouhaha monte de l'assistance. Grandier est entraîné manu militari dans une salle annexe et atrocement torturé.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Louise-Marie Libert est médiéviste, spécialisée entre autres dans l'Histoire des religions (ULB) et conférencière.Elle est l'auteur de nombreux articles de tourisme culturel, mais surtout de biographies historiques. Elle a publié Les plus mauvaises mères de l'Histoire, Ces morts toujours vivants et Histoire de l'homosexualité féminine.

  • Comment convaincre les GI de débarquer sur les plages de Normandie et de se jeter sous le feu ennemi au péril de leur vie ? En invoquant le patriotisme, la solidarité entre les démocraties, les crimes barbares des nazis ? Sans nul doute. Mais un autre argument fut employé au sein de l'armée américaine en 1944 : « Pensez à la beauté des femmes françaises qui n'attendent que vous et sauront comment récompenser leurs libérateurs. » S'appuyant sur de très nombreux documents d'archives, ce livre raconte une histoire fascinante et dérangeante : le commandement militaire américain a « vendu » le Débarquement à ses GI comme une aventure érotique et a sciemment exploité le mythe de la femme française experte en matière sexuelle et disponible. Il jette une lumière crue sur les conséquences de cette propagande : la prostitution débordante partout où se trouvaient des GI, exposant leurs relations sexuelles au vu et au su de tous, mais aussi les agressions sexuelles et les viols. Loin d'être anecdotique, la sexualité des GI fut l'un des enjeux de la bataille politique qui se jouait sur le territoire libéré, celle entre l'impérialisme américain et la souveraineté française. Humiliante, elle a contribué à nourrir l'antiaméricanisme d'après-guerre.Mary Louise Roberts enseigne l'histoire de France à l'université du Wisconsin. Elle est une spécialiste réputée de l'histoire des femmes et du genre.

  • Ludovic vient de commencer l'école et apprendre à lire lui semble impossible. Les lettres de l'alphabet se transforment en ennemies dès qu'il essaie de les lire. Tous les élèves se moquent de lui et l'école devient un vrai cauchemar. Malheureux, Ludovic se confie à son grand-père... et découvre, à sa grande surprise, que celui-ci ne sait pas lire! Une histoire remplie d'humour, de courage et de tendresse où Ludovic et son grand-père apprivoisent ensemble l'alphabet.

  • Le stress, vous connaissez? L'auteure nous présente sa vision sur l'art d'échapper à ce véritable fléau qui frappe tant nos vies personnelles que professionnelles.

    L'antidote au stress n'est pas un livre ordinaire. Riche en renseignements de sources diverses, il décrit ce qui se passe réellement dans notre cerveau; et nous donne les outils nécessaires pour éviter le stress et la détresse qu'il entraîne souvent.

  • Des "faux revenants" emblématiques.
    Au cours de l'Histoire, certains grands personnages connurent une fin étrange. L'absence de dépouille ou la croyance en une substitution de leurs corps donnaient au peuple l'espérance de leur survie. Quand ils avaient fait figure de héros, de libérateurs, leurs sujets vivaient dans le désir de les voir réapparaitre pour achever leur oeuvre. Beaucoup d'imposteurs, naïfs manipulés ou escrocs déterminés, se firent passer pour d'illustres défunts revenus après une longue absence. Ils suscitèrent engouement ou haine, espérance messianique ou calculs politiques. Découvrez la saga de ces « faux revenants » emblématiques et leurs histoires passionnantes par leurs rebondissements ! Mais étaient-ils tous vraiment « faux » ?
    De Néron à Paul VI, de Jeanne d'Arc à Anastasia, du tsar Dimitri à Sébastien du Portugal, saviez-vous que...
    - le jour suivant la « mort » d'Elvis, une certaine dame Foster aurait reçu un coup de fil du King lui annonçant qu'il abandonnait sa tournée, mais la rassura en lui affirmant qu'il se portait à merveille ?
    - le 2 mai 1945, la Pravda, un journal soviétique, annonçait qu'Hitler n'était pas mort et que la Russie se trouvait face à une ruse nazie ?
    - le mystère des enfants d'Edouard V, qui réapparurent sous divers personnages, ne trouva sa solution que plusieurs décennies après leur disparition à la Tour de Londres ?
    - le retour du Roi du Portugal, Sébastien Ier, disparu en 1578, nourrissait encore les espoirs messianiques des esclaves noirs et des métisses du Brésil au début du XXe siècle ?
    - le fameux Naundorff n'était qu'un des très nombreux faux Louis XVII ? Ou encore que sa soeur, seule survivante, fut peut-être toute sa vie cachée sous le nom de princesse des Ténèbres, alors qu'une autre femme poursuivait à sa place un destin tragique ?
    - certains sont persuadés que Paul VI a été remplacé par un sosie ?
    Découvrez les histoires d'imposteurs, naïfs manipulés ou escrocs déterminés, qui tentèrent de se faire passer pour d'illustres défunts revenus après une longue absence.
    EXTRAIT
    Le nouvel empereur, conspué comme son père par les grands propriétaires, furieux de l'abolition de l'esclavage, fut renversé par le général de Fonseca. Les États-Unis du Brésil naquirent ainsi en 1891 et adoptèrent le statut de république laïque. L'Église et l'État étaient séparés. Cette laïcisation fut mal ressentie par une partie de la population brésilienne principalement rurale et non côtière, attachée aux traditions et volontiers superstitieuse. Le décor était planté pour qui voulait, une fois encore, faire réapparaître Sébastien en sauveur. Pendant une vingtaine d'années, un prédicateur dépenaillé avait sillonné les campagnes propageant des idées millénaristes et critiquant la laïcité et le progrès. Il se réclamait du sébastianisme toujours latent dans les campagnes. Un beau jour, cet Antonio Macel, mieux connu comme le « Conseiller », décida que le moment était venu d'ériger sur Terre la Jérusalem céleste sans plus attendre. Aussi l'installa-t-il à Canudos dans l'État de Bahia en 1897. Il commença par réunir un petit groupe de fidèles gagnés à ses idées sébastianistes d'un « monde uniquement dirigé par le Christ ». Il fonda son royaume christique dans une grande ferme abandonnée et s'entoura de quelques centaines de convaincus.

  • La démission de M. Ahmadou Ahidjo implique-t-elle la fin d'un totalitarisme au Cameroun et l'instauration d'une nouvelle manière de gouverner ? Telle est la question que pose ce livre. Pour la première fois en Afrique noire, une femme soumet à un mode de pensée radical, la relation au politique, et ceci au moment où la demande démocratique s'inscrit parmi les aspirations majeures des nouvelles générations de l'Indépendance. L'auteur dévoile les mensonges d'un Etat postcolonial en mettant à jour l'hypocrisie des discours élaborés tant par les africanistes que par les chercheurs indigènes. L'analyse accorde une attention privilégiée à l'émergence des nouvelles sensibilités sociales : les femmes et le pouvoir de décider de leur vie quotidienne, les revendications liées à la gestion foncière, la prise de parole et la communication sociale, les droits de l'homme... Pour Marie-Louise Eteki Otabela, le fond du débat doit être situé au-delà des regards régionalistes. Il faut restituer le politique à la pratique quotidienne, prendre en compte les rapports de force en présence. Il faut inventer une société plurielle qui puisse aider les enfants à renouer avec leur mémoire après plus de vingt-cinq ans de suspension et de rupture. Pour que, délivrée des servitudes et pesanteurs archaïques, la démocratie retrouve sa grandeur au Cameroun qui, en dépit de la crise actuelle, apparaît comme une des nations montantes du continent africain.

  • L'histoire de François Cheng est celle d'un jeune Chinois de dix-neuf ans exilé en France, dont il ignore la langue, et qui, au fil du temps, devenu traducteur, essayiste, poète, romancier, construit une oeuvre qui l'impose parmi les plus grands et le mène à l'Académie française. Cet itinéraire singulier a de quoi fasciner. C'est l'écriture de l'auteur et le dialogue instauré au confluent des cultures orientale et occidentale qui ont fourni le thème de ce colloque.

  • La privatisation du domaine militaire constitue un défi de taille pour la conception dominante du droit international, toujours largement d´inspiration westphalienne. Il semble y avoir un certain décalage entre la réalité de l´activité des SMP dans les zones de conflit et le cadre normatif régissant ces conflits que l´ampleur du phénomène ne permet pas d´occulter. Cet ouvrage, qui se focalise sur le droit des conflits armés, cherche à apporter des réponses aux questions juridiques soulevées par les activités des SMP. Le droit des conflits armés ne suit pas uniquement une logique de sanction et d´imputabilité, mais cherche d´abord à limiter les dommages causés lors des conflits et à en protéger les victimes. Pour ce faire, il délimite les droits et obligations des acteurs impliqués. Ainsi, les règles applicables doivent permettre aux acteurs concernés d´adopter le comportement requis et de connaître a priori ce que le droit leur commande. Elles doivent aussi leur offrir une protection adéquate. Elles ne peuvent donc être principalement appliquées a posteriori par une cour de justice ou suite à l´analyse poussée d´un juriste. C´est donc cette distinction entre règles applicables a priori et mécanismes de mise en oeuvre intervenant a posteriori qui constitue la structure de cet ouvrage et lui permet de jeter un éclairage nouveau sur cette problématique.

  • L'oppression patriarcale est d'abord un rapport de domination des hommes sur les femmes qui se manifeste aussi bien dans la sphère publique que dans la sphère privée. L'oppression patriarcale se traduit par des violences physiques, psychologiques, verbales, sexuelles, spirituelles, accompagnées de menaces, un contrôle de tous les instants, une forme d'isolement et de négligence, le tout maintenu par une exploitation financière. Lorsque des femmes se rebellent, elles transgressent le pouvoir des hommes, elles sont soumises au harcèlement. Ce que dépeint Ngono Aba Marie-Maurin est une réalité.

  • L'auteur de cet ouvrage a été la première femme à se porter candidate à une élection présidentielle au Cameroun. Le Pouvoir a refusé sa candidature, de peur qu'elle n'apparaisse à son peuple comme leader d'une alternative crédible. Aujourd'hui, elle veut organiser une 2e Assemblée parallèle à l'Assemblée Nationale : L'Assemblée des Peuples camerounais. Ces 50 chroniques constituent un appel au Peuple camerounais pour l'édification d'un Etat juste, au service de tous ses citoyens qui en seront les principaux artisans.

  • Une synthèse sur une période cruciale, saisie dans sa complexité et ses contradictions : au début du siècle, les points de repère traditionnels s'effacent. Les esprits oscillent entre enthousiasme et terreur, tandis que se mettent en place de nouvelles structures économiques et étatiques.
    La seconde moitié du siècle voit se déchaîner la barbarie, mais aussi naître des courants nouveaux, lointains ancêtres des " Lumières ".Sommaire :1. Ruptures d'équilibre et croissance. La Renaissance triomphante (vers 1500-vers 1560).
    2. Ombres et lumières du second XVIe siècle. L'aube de l'âge baroque (vers 1560-1600). 

  • Pendant plus de 30 ans, Simone Ehivet Gbagbo s'est battue avec courage et ténacité pour l'avènement d'une Côte d'Ivoire démocratique, juste et souveraine. Elle a contribué à former les hommes et les femmes de son pays dans les luttes syndicales et politiques alors que la Côte d'Ivoire pratique le parti unique et le totalitarisme comme mode de gouvernance. En 1995, elle est élue députée d'Abobo, commune pauvre d'Abidjan. Elle devient plus tard présidente du Front Populaire Ivoirien. En 2011, elle est emprisonnée pour atteinte à la sureté et à l'autorité de l'Etat. Ce livre de Marie-Louise Eteki Otabela est un livre d'hommage et de soutien à Simone Gbagbo.

  • Alain Gauthier et les Howard, un couple d'associés américains, n'avaient pas lésiné sur les moyens pour promouvoir le Salon Lomi-Lomi, massage de l'harmonie venu tout droit de l'île enchantée d'Hawaii avec ses trois masseurs hawaïens, formés à ce soin ancestral, ses huiles aux senteurs paradisiaques, sa musique d'ambiance et son décor exotique. Lomi-Lomi, c'est le toucher dans l'esprit d'aloha. Un rituel de renouveau bercé par les vagues d'un océan infini et tonifiant comme la lave d'un volcan. De l'authentique quoi ! Et tout cela à Joué, à deux pas de chez nous ! Des affichettes alléchantes avaient été distribuées dans les commerces et sur les marchés de Joué-lès-Tours et des communes limitrophes. La devise d'Hawaii y figurait en première page : Ua mau ke ea a ka aina i ka pono avec sa traduction : La vie du pays se perpétue dans la vertu.



  • Léa, une fillette de dix ans, traverse un pré avec son ami Marc pour aller à l'école. Dans l'un des prés qu'ils traversent, se dresse un portail étrange, planté au milieu de rien et toujours clos. Un jour, Léa rentre seule et trouve la grille en fer forgé ouverte. Elle hésite à la franchir mais, attirée, passe de l'autre côté et disparaît. Commence alors une aventure singulière au coeur d'un monde magique et mystérieux...





    L'auteure est devenue institutrice à l'âge de quarante ans. Férue d'art dramatique, elle a créé des pièces de théâtre pour ses élèves puis, à la retraite, pour des enfants en centre de loisirs également.


    Atteinte de la maladie de Charcot qui l'a privée de la parole, elle a animé un atelier d'écriture avant de se lancer dans la rédaction d'une trilogie fantastique dont voici le premier tome.

  • Vive les vacances ! chante Pistache. C'est l'aventure, c'est la liberté ! Et pour bien commencer l'été, elle va enfin explorer la caverne du cimetière avec ses amis. Mais sa maman a un autre plan... Un plan qui a des oreilles de lapin, une cape de Superman et de drôles d'idées.

empty