• Le maître du pain, publié en 1919, est l'histoire d'une des dernières communautés agricoles en Auvergne. Les communautés agricoles ou associations de parsonniers ont existé un peu partout en France au Moyen Âge, et principalement à l'époque féodale. Dans bon nombre de régions elles disparurent avant le XVIIe siècle. L'Auvergne, plus particulièrement dans les environs immédiats de Thiers, est sans conteste la dernière région où elles ont subsisté. Dans le roman, le côté autarcique et vase clos de cette communauté, bien organisée, rigide et fermée au monde extérieur, va être mis à mal par l'arrivée du progrès, en l'occurrence une batteuse mécanique. Les anciens et les modernes vont s'affronter sur le bien-fondé d'un tel changement, mais rien n'y fera, « le ver est dans le fruit », et c'est la fin d'une époque avec ses soubresauts, ses intrigues, ses passions ! Avec la machine, arrivent des hommes « nouveaux » pour la faire tourner ; des hommes venus d'ailleurs, de la ville, avec une autre vision, une autre histoire ; des hommes ouvrant une autre perspective que la vie cloîtrée d'une ferme de montagne. La communauté va se fissurer et l'une des jeunes filles va suivre « le progrès » vers la ville... Ce roman fait une description très réaliste de ces communautés en montrant le changement qui s'opère dans le monde rural.

empty