• Autrefois les prêtres, pour dire la messe, se tournaient vers l'est, c'est-à-dire l'orient, berceau de la religion chrétienne. Aujourd'hui ils se tournent vers l'est et cessent de plus en plus de dire la messe comme il le faudrait. Cette question de messe nouvelle se trouve au coeur de la « crise de l'Église », qui est en réalité une guerre secrète dont l'opinion publique ne soupçonne pas la férocité. Guerre menée de l'intérieur, avec l'assistance d'agents infiltrés jusque dans les rangs de la hiérarchie. Parce que Rome, c'est-à-dire l'Église, représente un obstacle majeur à la propagation du marxisme. Si les Français l'ignorent, les régimes de l'Est en sont parfaitement conscients. Cette guerre n'est donc pas l'affaire des seuls croyants, mais de tous les hommes qui aspirent à rester libres. Sur des idées, il est possible de discuter à l'infini. C'est pourquoi on trouvera dans ce livre non des dissertations mais des faits, pour la plupart méconnus ou totalement ignorés. En un récit palpitant au bout duquel la situation apparaîtra sous un jour pour le moins préoccupant.

  • Deux livres, parus antérieurement à nos éditions, Il faut que Rome soit détruite et Dieu et ses successeurs, ont fait connaître Marc Dem comme un historiographe impitoyable de la subversion qu'il dit installée dans l'Eglise depuis le Concile Vatican II. Avec Dieu persiste et signe éclate la note d'espérance. Car, en dépit de théologiens de l'aventure, de prêtres dévoyés et d'évêques honteux, un redressement s'opère. La barque de Pierre semble à nouveau gouvernée tandis que se manifeste dans le monde, et en particulier dans les pays communistes, un renouveau de la foi. Ce troisième volet du triptyque, que l'on peut lire indépendamment des précédents, est traité comme ceux-ci sous une forme narrative qui tient jusqu'au bout le lecteur en haleine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une énigme oubliée trouve dans ce livre une solution étonnante : les menhirs et les dolmens de la Préhistoire seraient des signes de piste conduisant vers les gîtes d'uranium de notre globe. L'auteur ne se contente pas de formuler une hypothèse, il la vérifie par un patient et prodigieux travail de recherche mené sur le terrain, à travers le monde. La carte des mégalithes se superpose, de Brest à Lodève dans l'Hérault, du Niger aux îles Orcades, de l'Argentine à la Corée, à la carte de l'uranium. Extravagant ? Mais la vérité est quelquefois extravagante. Qui a construit les dolmens et les tumulus, aux époques reculées où l'homme n'était qu'un sauvage, bien avant les Pyramides ? Des êtres qui avaient fait de notre planète une sorte de station-service de l'Espace, des êtres venus de très loin et pour qui le déplacement de pierres de 100 et même de 300 tonnes représentait un jeu d'enfant. Ces êtres ont tiré pendant plusieurs milliers d'années de notre sol l'« or gris » nécessaire à leurs besoins. Puis ils ont cessé de fréquenter la Terre, laissant dans la mémoire des humains un souvenir merveilleux qui s'appelle l'Alchimie. Et maintenant une question se pose : si les mégalithes conduisent à l'uranium, ne suffit-il pas de les suivre pour trouver où il se cache ? Ce dossier des mégalithes, ouvrage anticonventionnel s'il en est, aurait alors une application pratique inattendue : la naissance d'une nouvelle méthode de prospection à laquelle nos ingénieurs n'avaient pas pensé.

  • « Plus de Création, plus de péché originel, plus d'âme, plus d'anges, plus de diable, plus d'enfer, plus de ciel, plus de certitudes, plus de Marie conçue sans péché, plus de Crèche, plus de Jésus au milieu des docteurs, plus de Verbe incarné, plus de Trinité, plus de Rédemption, plus de Sacrifice, plus d'Ascension, plus d'évangiles, plus d'Église une, sainte, catholique et apostolique... » Tel est le bilan de la nouvelle catéchèse en vigueur en France, qui provoque des remous dans les rangs des catholiques, étonne les protestants et préoccupe sérieusement Jean-Paul II. Jugeant sur pièces et apportant toutes les preuves dans ce pamphlet remarquablement documenté, l'auteur en déduit qu'une nouvelle religion est en train de se substituer à une autre et il pose deux questions : Laquelle ? et Pourquoi ? L'explication proposée est pour le moins inquiétante.

empty