• Le Livre brûlé A côté de la Bible - la Loi écrite - le Talmud, depuis sa clôture vers l'an 500 de notre ère, constitue la Loi orale, l'enseignement jamais interrompu de la tradition juive, sa mémoire et les racines de sa culture. Le Livre brûlé se déploie en trois livres : le premier présente une introduction systématique à l'univers talmudique, à ses méthodes, à ses débats, à sa logique, à son histoire. Le deuxième, qui commente deux textes importants de la Michna et de la Guémara, offre un modèle d'étude séculaire confronté aux réflexions philosophiques contemporaines. Le troisième enfin, qui donne son nom à l'ouvrage, interroge la figure énigmatique et puissante d'un maître hassidique, Rabbi Nahman de Braslav, qui, sentant la mort venir, détruisit par le feu un de ses écrits... Trois livres qui en suscitent d'autres, à l'infini, et qui posent la même question : ne faut-il pas, au fond, "détruire" les livres pour donner naissance à la pensée, pour créer le renouvellement du sens ? Pour que la fidélité aux écritures ne se pétrifie pas en respect têtu et en refus aveugle du temps et de l'Histoire. Car, comme dit R. Nahman de Braslav : "Il est interdit d'être vieux." Marc-Alain Ouaknin Né à Paris en 1957, rabbin et docteur en philosophie, auteur de nombreux ouvrages et articles sur la pensée juive, est directeur du centre de recherches et d'études juives ALEPH (Paris) et enseigne la philosophie et la littérature comparée.

  • Que se passe-t-il quand un livre a rendez-vous avec son lecteur ?Comment « lire » a-t-il une répercussion sur nos états d'âme ? Sur notre santé ?Comment le bibliothérapeute, par le livre, son interprétation et le dialogue qu'il provoque, dénoue-t-il les noeuds du langage puis les noeuds de l'âme, obstacles puissants à la vie et à la force créatrice ?Travail de libération et d'ouverture, la bibliothérapie consiste à rouvrir les mots à leur sens multiples et éclatés, permettant ainsi à chacun de sortir de tout enfermement, de toute lassitude, pour s'inventer, vivre et renaître à chaque instant.En introduisant la notion de mouvement dans le langage, Marc-Alain Ouaknin, virtuose de la lecture talmudique et biblique, excellent connaisseur des théories contemporaines de la lecture, explore les nombreuses harmoniques de la bibliothérapie et nous fait découvrir ce qu'il appelle la « force » du livre.

  • La Tora est constituée des cinq premiers livres de la Bible - la partie la plus importante pour les juifs. Mais qu'est-ce que la Tora ? Quel est donc ce rouleau en cinq livres ? Quelle est sa place dans l'ensemble de la Bible ? Comment la lit-on ? Que signifie pour les juifs l'étude de la Tora ? Qui l'a écrite ? Quand et où ? Comment les Hébreux sont-ils devenus les juifs ? Comment et pourquoi la Tora mêle-t-elle des récits et des lois ? Et si elle n'avait qu'un verset, lequel faudrait-il retenir ? Y a-t-il un rapport entre Dieu, la Tora et la géométrie ?Avec sa profondeur et son humour habituels, Marc-Alain Ouaknin propose une introduction totalement inédite, mais vraiment instructive, à la Tora.

  • Contrairement à un préjugé très répandu, il existe bien une méditation proprement hébraïque, transmise discrètement depuis des siècles de maître à disciple. Marc-Alain Ouaknin nous introduit ici au coeur de cette pratique issue de la mystique juive, en s'attachant particulièrement à l'histoire et à l'esprit d'un mouvement qui a renouvelé en profondeur le soufe de la pensée juive : le hassidisme.

    II montre comment les maîtres hassidiques, porteurs fervents d'une "sagesse de l'incertitude", ont développé un art de l'interprétation des textes dans laquelle l'homme s'invente et se transforme intérieurement au fur et à mesure qu'il invente de nouveaux sens. Art de la lecture ouverte qui devient "bibliothérapie", guérison par le livre, et qui amène l'homme à "faire retrait" en lui-même tsimtsoum - comme Dieu s'est "retiré" lors de la Création du monde.

  • Pourquoi disons-nous A, B, C, D, E... ?Qui a inventé les lettres ? Et quand ?D'où viennent leurs formes ?Pourquoi le A a-t-il deux pieds posés par terre et une barre au milieu ?Pourquoi le O est-il rond ? Pourquoi le H ressemble-t-il à un poteau de rugby

  • Jean, Marie, Jacques, Daniel, Anne... Des dizaines de prénoms parmi les plus courants puisent leurs racines dans l'histoire biblique. Des centaines d'autres, aux sonorités merveilleuses, sont issus des grands textes de la tradition juive ou témoignent du

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • En grec, zeugma signifie le « pont » et le « lien ».
    Le zeugma est une figure littéraire où sexprime un lien insolite, incongru, riche de sens, entre des mots, des locutions, des phrases Une figure littéraire qui donne à rêver, à sourire et à voyager Zeugma, cest aussi le nom dune ville engloutie sous les eaux, qui exista un jour sur le bord de lEuphrate. Ville imposante, pour laquelle se battent aujourdhui lhistoire et larchéologie afin den perpétuer la trace et la mémoire.
    M.-A. Ouaknin revisite ici cette figure littéraire et cette ville pour emmener le lecteur dans une réflexion sur léthique du futur, le « principe responsabilité », la montée contemporaine des eaux et les menaces sur la biodiversité, dont lours polaire en voie de disparition est lun des exemples les plus évocateurs.
    Revenant sur lépisode du Déluge, ce livre pense la question de lécologie comme rapport à l« intime », car le déluge contemporain est aussi celui des images et des paroles, qui ne permettent plus vraiment de se retrouver « chez soi » et qui submergent lhomme de rumeurs et dinformations à linfini, noyant laccès au livre, à la lecture et à linterprétation, rendant difficile limagination créatrice qui ouvre à ce que la philosophie nommait « transcendance ».
    Ces pages ne sont pas une réponse mais un chemin, une croisière à bord dune arche où il ny a pas que des girafes et des hippopotames, mais aussi des écrivains, des philosophes, des anges, et des textes qui offrent une réconciliation avec la vie et la joie de penser.

  • Depuis des siècles, Jérusalem veille sur cet Orient si fécond quand il est question de Dieu. Sanctifiée par le judaïsme, le christianisme et l'islam, elle est invoquée dans les prières d'une multitude d'hommes. Mais au-delà de l'image qu'elle donne aujourd'hui, quels sont les soubassements qui la rendent unique au monde ? Chacun des trois auteurs est enraciné dans l'une des trois traditions qu'il aborde avec sa personnalité sans engager les autres. Cet ensemble inédit propose un éclairage précieux aux brûlantes interrogations sur Jérusalem. Ce livre n'aborde pas l'aspect politique, certes primordial, pour ce millefeuille qui a changé plus de vingt fois de souveraineté après de multiples destructions. Il ne s'agit pas de le nier, mais le choix a été de faire vivre le rayonnement spirituel de Jérusalem qui permet de comprendre son importance dans l'Histoire. Ville mythe, ville livre, ville rêve, Jérusalem se dresse tel un vigile des temps à venir. Elle regarde le ciel en guettant une parole juste. Voici des ouvertures. Professeur associé de l'université de Bar-Ilan (Israël), Marc-Alain Ouaknin est rabbin et docteur en philosophie. Auteur d'une trentaine d'ouvrages traduits dans le monde entier, il est producteur (avec Françoise-Anne Ménager) de Talmudiques sur France Culture. Frère Philippe Markiewicz est moine bénédictin de l'abbaye de Ganagobie. Il dirige la revue Arts sacrés, qu'il a fondée en 2009, dédiée à la connaissance des religions et spiritualités à travers leurs arts sacrés. Philosophe algérien, Mohammed Taleb enseigne l'écopsychologie. Il est engagé dans un travail de synergie entre le droit des peuples, l'écologie et la spiritualité. Il a publié Éloge de l'Âme du monde, L'écologie vue du Sud, Nature vivante et Âme pacifiée.

empty