• Dans L´enfanCement, Maurice Henrie se remémore des scènes marquantes de sa vie de jeune garçon, au fil des déménagements successifs de sa famille. De la première maison à Val-d´Or au Québec aux cinq autres à Rockland dans l´Est ontarien, il interroge ces « mères successives et pleines de sollicitude » qui l´ont nourri et porté jusqu´à la maturité. Un objectif : que ces maisons se mettent à parler, à dire comment, petit à petit au cours des ans, elles ont incurvé la trajectoire de son destin. L´enfanCement, un recueil de récits dans lequel l´auteur trace le portrait d´une enfance comme tant d´autres, c´est-à-dire unique entre toutes.

  • Quand son mari disparaît, attiré comme beaucoup de ses concitoyens par une ville lointaine et mystérieuse, Odette Désabrais décide de se lancer à sa recherche, dans l'espoir de le ramener, certes, mais surtout de comprendre ce qui faisait défaut à leur vie. En compagnie de ceux que des proches ont pareillement quittés, elle monte sa propre expédition, une entreprise semée d'embûches qui la fera douter de tout, y compris d'elle-même.
    De l'Antiquité à la Beat Generation, l'ouest a toujours exercé une formidable attraction. Au fantasme occidental lisible d'Atlantide en El Dorado, Maurice Henrie superpose les marques de l'américanité, forêt, grande plaine, train et voiture, créant un univers où l'horizon semble se défiler et le temps se rebiffer contre le progrès que l'on voudrait voir en lui.

  • Des réflexions sur des sujets essentiels, notamment
    la politique - car pendant de longues années,
    Maurice Henrie a travaillé à l'ombre des parlementaires
    fédéraux -, des questions d'ordre littéraire et des
    sujets de nature socioéconomique. 
    Ici, la plume est au service de la libre pensée, sans
    censure. Elle aborde une foule de sujets dans des
    textes regroupés selon leur appartenance et leur
    orientation. Du côté de la politique, par exemple,
    Henrie explore l'affinité entre le député et ses électeurs,
    le régime traditionnel des poids et des contrepoids
    dans les débats en Chambre, et les vicissitudes qui
    accompagnent tout gouvernement au pouvoir. Côté
    littérature, il évoque le mystère des succès littéraires,
    les malentendus de bon aloi qui dominent la littérature
    et les misères de l'écrit dans un monde où dominent
    l'électronique et l'informatique.These are Henrie's musings on key issues, most notably
    on politics-because for years, Maurice Henrie worked
    in the shadow of federal parliamentarians, but also on
    literature and on topics of a socioeconomic nature. 
    Here, the pen is as free and uncensored as the thought
    that drives it. It broaches any number of subjects,
    and the presentation of these unbridled short texts
    is thematic. In terms of politics, for instance, Henrie
    explores the affinity between an elected official and
    his constituents, the traditional regime of checks and
    balances in House of Commons debates, and the
    vicissitudes that characterize all ruling parties. Turning
    to literature, Henrie contemplates the mysteries of
    literary success, the misunderstandings that
    dominate literature, and the woes of writing in an
    electronic world.

  • Doué dun sens dobservation aigu, lauteur offre des «instantanés», des «photographies», des «médaillons» qui dépeignent la vie quotidienne avec ses banalités, ses joies, ses insignifiances, ses douleurs et ses moments les plus risibles.

    Dans ce genre bref quil cultive depuis longtemps, Maurice Henrie aborde avec amusement ses thèmes de prédilection : folie du monde moderne, nostalgie du passé, observation de la nature, goût du voyage, absurdité de la vie poursuivant dans ce seizième ouvrage une uvre qui prend racine dans le vrai monde.

    Dire succinctement des choses qui touchent, mais dont on nose parler, voilà lintention qui inspire ces «petites pierres blanches» taillées, avec humour et finesse, pour notre plus grand plaisir.

  • Dans Aveux et confidences, Maurice Henrie adopte, à la manière des essais de Montaigne, le ton familier du compagnon fidèle, du confident qui se livre sans retenue.

    D'une manière libre, il évoque autant d'anecdotes tirées de sa riche expérience de vie qu'il entame de réflexions profondes sur les sujets qui le captivent, tels que la politique (au grand jour comme en coulisses), les histoires (la grande et les petites), la démocratie, la condition minoritaire, les avancées scientifiques, le rire, le sport, l'amitié des hommes et celle... des femmes. Pour lui, rien de trop banal ni quotidien, de trop beau ni trop grand qui ne puisse retenir son attention. Ses réflexions le révèlent fin observateur de la condition humaine.

    /> L'ensemble en apparence hétéroclite que constitue Aveux et confidences est étroitement uni par le regard de l'homme arrivé à maturité qui reprend tranquillement des questions qui l'ont animé toute sa vie.

  • Pierre, un homme dans la jeune cinquantaine, travaille à la pige comme traducteur; il partage sa vie avec Odette. Ils ont élevé deux enfants, un garçon et une fille, qui ont quitté la maison. Le couple vit en retrait du monde, dans un espace aux limites du ciel et de la terre. Quand Pierre sort faire sa promenade quotidienne, il contourne les planètes, côtoie les étoiles.

    Dans cet espace sidéral, Pierre pourrait jouir d´une existence paisible, à l'écart de la vie grouillante et tumultueuse de ses semblables. Et pourtant... Son quotidien est perturbé par des apparitions, des mouvements insolites. Ainsi, un masque mi-fâché mi-souriant l'accueille le matin à son réveil du plafond de sa chambre; son ordinateur refuse de sauvegarder les mots de la traduction que Pierre y dépose; le timbre de la porte sonne, et il n'y a personne. Enfin, un enfant l'appelle, lui demande avec insistance s'il est le créateur du ciel et de la terre.

    Faut-il voir dans ces dérangements des hallucinations, les signes avant-coureurs d'une dépression, comme celle qui avait terrassé Pierre alors qu'il était jeune adulte? Ou bien l'univers est-il véritablement en train de se détraquer, la mécanique de se dérégler? Pierre serait alors le pantin d'un esprit malin, d'un monstre qui, à l'image d'un dieu tout-puissant, s'amuserait à ses dépens sans jamais se révéler à lui ou lui permettre de saisir les pourquoi de son existence.

    «Il lui semblait que l'univers avait des comptes à rendre. Qu'il était grand temps d'étaler les cartes sur table, de mettre fin à ce jeu de colin-maillard où l'humanité en est réduite à tout ignorer et à tout espérer. Oui, il était temps d'expliquer pourquoi les enfants pleurent, pourquoi les hommes tuent, pourquoi la terre tremble, pourquoi les oiseaux meurent en silence, pourquoi les planètes se dérèglent, pourquoi le cancer succède à l'orgasme et la mort à la vie.» Au coeur de ce roman qui oscille entre le philosophique et l'aventure fantastique, Maurice Henrie repose la question éternelle mais toujours si actuelle, du sens à donner à l'aventure humaine sur la terre.

  • L´ouvrage réunit une collection de courts textes (quelques lignes, quelques paragraphes, parfois deux pages tout au plus) qui portent un titre en un seul mot, comme s´il agissait d´une entrée dans un lexique personnel. Il se présente comme un carnet de réflexions détendues portées par l´humeur du moment et l´esprit d´un homme de lettres.

    Les thèmes y sont des plus divers: souvenirs de voyage, d´enfance ou de lectures, réflexions sur les travers de la société ou encore sur sa pratique de l´écriture. Mais cette diversité est traversée par l´aspiration de cerner une sagesse personnelle que les années et l´expérience ont apportée.

    Maurice Henrie a déjà signé des recueils de textes courts, mi-nouvelles, mi-essais, qui ont connu du succès. Celui-ci, cependant, pourra sembler encore plus personnel et authentique que les autres. On a l´impression d´y feuilleter un carnet, un journal intime.

  • Voici le livre d'un homme d'âge mûr, qui a beaucoup vécu et à qui la vie et l'expérience ont beaucoup appris. Il nous parle avec la sérénité tranquille de celui qui a déjà subi les attaques du vieillissement et qui anticipe même la finalité de la mort. Pourtant, il y a dans ces textes une volonté de continuer à vivre et à sourire, à persévérer et à aimer, à se moquer doucement des gens et de leurs travers. On y retrouve aussi de l'humour léger et irrévérencieux, de l'amour osé, ironique et même tragique et, enfin, d'émouvants témoignages d'optimisme et d'équilibre. Bien campés, les personnages colorés, parfois excentriques, donnent vie à Le jour qui tombe. Ils vivent des situations parfois drôles et parfois moins drôles, qui entraînent des conséquences diverses, selon leurs actions et leurs choix. Des propos philosophiques présentent, en filigrane, divers visages de l'humanité et nous forcent à réfléchir à nos valeurs qui, elles, se transforment au gré du temps et des générations. Dans Le jour qui tombe, l'auteur met également en cause les moeurs et les fondements de notre société moderne et réfléchit à l'évolution du monde, en passant par la vision à l'échelle tantôt microscopique, tantôt macroscopique qu'il en a. Vingt-cinq nouvelles rappellent ici que, suite à nos expériences individuelles, ce que l'on trouve finalement dans la vie n'est peut-être pas ce que l'on croyait pouvoir y découvrir au départ... Quoi qu'il en soit, lisez ce livre et vous en sortirez grandis !

  • Dans ce recueil de trente nouvelles brèves, Maurice Henrie explore avec finesse les sentiments de l'enfance, voire les émotions qui marquent les rites de passage. Touchants par leur réalisme, les personnages de Mémoire vive ont été interceptés, pendant un court moment de leur existence, par la plume de l'auteur. Ces fragments témoignent des blessures de l'enfance, des regrets, des cruautés mais également de cet univers où tout est possible...

  • Par une série de petits tableaux l'auteur restitue le monde rural des années trente et quarante en Ontario francophone. Loin du régionalisme, de la sentimentalité et de l'outrance d'une certaine littérature du terroir, Maurice Henrie atteint à l'universel avec ces personnages envahis par le doute à l'heure où partout autour d'eux la société canadienne-française s'arrachait à la terre.

  • Pourquoi s´attarder à suivre, en menu détail, le mouvement de la fumée crachée par une haute cheminée ? Le trajet d´un chant de tourterelle qui s´insinue jusqu´à la conscience du dormeur ? La montée irrépressible d´un éternuement ? Pourquoi décortiquer le désir et la timidité enchevêtrés lors d'un tête-à-tête qui prépare, peut-être, un corps-à-corps ? Pourquoi débusquer la joie dans une petite envie à peine consciente de chantonner ? Henrie est le maître des détails de la vie quotidienne. Un recueil d´une beauté et d´une simplicité brillantes qui a remporté le prix littéraire de la municipalité d´Ottawa-Carleton en 1993.

  • Essai, nouvelle, fragment, journal intime ou carnet d'écrivain ? « Fleurs d´hiver », c'est un peu de tout ça. Mais surtout, c´est un livre qui défie les genres, abolit les frontières et se moque allègrement des catégories que les esprits chagrins voudraient imposer à l'artiste. Au fil de textes colorés, audacieux, Maurice Henrie s´interroge, avec humour et humeur, sur le silence, l´hiver, la liberté, l´enfance, l´immortalité, l´amour et quoi encore ! Un festin inoubliable !

  • Prix du livre d´Ottawa 2005 (ex aequo) / « Les roses et le verglas » compte 44 nouvelles brèves et denses où il est question du passage du temps, de l´amour, du quotidien. Les sujets sont exécutés avec une justesse de style et de ton propre à l´auteur. Un regard pénétrant qui arrête le temps, isole le moment précis et le porte à l´universel. / « Surtout ne pas bouger, afin de maximiser les chances de percevoir non pas un, non pas mille, mais tous les mouvements du monde. » / « Cet ouvrage, tout en finesse et en profondeur, se distingue par la clarté de l´expression et reflète une richesse humaine qui est le propre des grands auteurs. » (Jury du Prix du livre d´Ottawa.)

  • BnF collection ebooks - "Une détonation brève et sourde, et qui semble si proche qu'on dirait l'explosion d'un pneu dans la rue de Rivoli. Les vieux messieurs qui lisent le journal sur les bancs des Tuileries relèvent à peine la tête ; les enfants continuent leurs jeux. Une seconde, une troisième, puis deux autres encore. Cette fois, un petit garçon laisse tomber sa balle, et montrant du doigt la cime des marronniers, crie : « Un aéroplane ! »"BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Extrait : "Une détonation brève et sourde, et qui semble si proche qu'on dirait l'explosion d'un pneu dans la rue de Rivoli. Les vieux messieurs qui lisent le journal sur les bancs des Tuileries relèvent à peine la tête ; les enfants continuent leurs jeux. Une seconde, une troisième, puis deux autres encore. Cette fois, un petit garçon laisse tomber sa balle, et montrant du doigt la cime des marronniers, crie : « Un aéroplane ! »" À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • CONFÉRENCE DONNÉE DEVANT L'UNION COMMERCIALE DE SAINT-ROCH DE QUÉBECDans la province de Québec, nous ne cessons d'entourer de justes prévenances et de délicates attentions la minorité anglaise. La majorité de certaines autres provinces n'en fait pas autant pour les nôtres. Regardez ce qui se passe au Manitoba. On vient d'y proscrire la reine de toutes les langues, la belle, la grande, la poétique langue française.Dans les prairies de l'ouest une majorité anglaise se fait le pion de toute une race, et force des milliers de Français à quitter leurs charrues, leurs champs, leur commerce, pour se mettre en concurrence avec un prix de thème et réciter aux buffles et aux traiteurs, les "principles of english grammar.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Sécurité et prospérité : deux impératifs de notre politique extérieure Nouv.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Sécurité et prospérité : deux impératifs de notre politique extérieure Nouv.

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty