• La violence politique (guerres, massacres, génocides, troubles civils...) au cours du XXe et à l'aube du XXIe siècle accompagne comme un double hideux le progrès économique et démocratique. De plus en plus inacceptable et inacceptée, elle apparaît comme un défi à l'humanité ainsi qu'un défi scientifique car elle reste largement inexpliquée. Ce livre tente d'amorcer une réponse à ces deux défis, une réponse à l'urgence civique de mobilisation des ressources disponibles face à la violence politique, et aux risques d'autodestruction de l'humanité. Pour les chercheurs, ces ressources sont avant tout d'ordre scientifique et professionnel. Il s'agit donc de rechercher les stratégies scientifiques optimales permettant de répondre aux problématiques complexes de la violence politique.

  • Dans une approche clinique individuelle ou collective, il est nécessaire que se noue un rapport entre l'implication dans la rencontre avec l'autre et l'analyse. Ce point de vue est illustré dans des recherches psychosociologiques sur le système socio-mental hospitalier, sur l'hypermoderne et sur la violence politique. En conclusion, l'auteur livre sa réflexion sur le rôle des passions dans les institutions intellectuelles, leur croissance, leurs crises, leurs ruptures.

empty