• Promise à une vie heureuse, exempte de réelles difficultés à surmonter, Simone a un destin tout tracé de jeune fille à qui tout réussit. Or la découverte fortuite d'une très légère disgrâce d'ordre physique - à peine perceptible aux yeux d'autrui - va orienter sa jeune existence et lui faire prendre une tournure des plus inconfortables !
    Et lorsqu'un jour, par ignorance, la jeune fille accepte que lui soit donné un diminutif innocent, elle va déclencher les foudres d'un homme bien installé dans la société. Qui aurait cru que des événements si insignifiants puissent avoir des effets aussi... cataclysmiques ?
    L'humour noir se déploie avec gourmandise dans ce récit empli de surprises. L'atmosphère sombre et feutrée révèle un univers déroutant où les apparences ressemblent à des illusions. Une lecture glaçante, à la frontière de la folie.

  • C´est la fin des vacances en Toscane pour Lucia et ses parents. Ces derniers doivent s´absenter, laissant Lucia seule dans le gîte, près de Grève. Pas si seule puisque son oncle a loué une maison à proximité, et qu´elle s´y rend régulièrement pour le déjeuner.
    Mais ce jour-là, son oncle l´attend en vain. Ce n´est guère dans les habitudes de la jeune fille de ne pas donner de nouvelles.

    Cette belle région où le calme le dispute à la splendeur des paysages va être le théâtre d´une série de crimes inexplicables. De fait, sont-ils si « inexplicables » que cela ?

    Peintures assassines est un roman policier de facture traditionnelle : plusieurs crimes commis, sans lien apparent, dans un périmètre restreint obligent un commissaire de Florence, féru de peinture, à se lier de plus en plus intimement à ces affaires.

    L´auteur, professeur de lettres retraitée en 2010, a fait paraître plusieurs ouvrages depuis : Mystères en Provence (éditions Bénévent), Le Ponton, Meurtres à Port-la-Lagune (éditions Persée). Le plaisir de l´écriture se combine au travail régulier nécessaire à la mise en place d´un style personnalisé.

empty