• Eden

    Monica Sabolo

    "Un esprit de la forêt. Voilà ce qu'elle avait vu. Elle le répéterait, encore et encore, à tous ceux qui l'interrogeaient, au père de Lucy, avec son pantalon froissé et sa chemise sale, à la police, aux habitants de la réserve, elle dirait toujours les mêmes mots, lèvres serrées, menton buté. Quand on lui demandait, avec douceur, puis d'une voix de plus en plus tendue, pressante, s'il ne s'agissait pas plutôt de Lucy - Lucy, quinze ans, blonde, un mètre soixante-cinq, short en jean, disparue depuis deux jours -, quand on lui demandait si elle n'avait pas vu Lucy, elle répondait en secouant la tête : 'Non, non, c'était un esprit, l'esprit de la forêt.'"
    Dans une région reculée du monde, à la lisière d'une forêt menacée de destruction, grandit Nita, qui rêve d'ailleurs. Jusqu'au jour où elle croise Lucy, une jeune fille venue de la ville. Solitaire, aimantant malgré elle les garçons du lycée, celle-ci s'aventure dans les bois et y découvre des choses, des choses dangereuses...
    La faute, le châtiment et le lien aux origines sont au coeur de ce roman envoûtant sur l'adolescence et ses métamorphoses. Éden, ou le miroir du paradis perdu.

  • Summer

    Monica Sabolo

    Lors d'un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image  : celle d'une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l'eau. Ou ailleurs  ?
    Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d'une famille figée dans le silence et les apparences.
    Comment vit-on avec les fantômes  ? Monica Sabolo a écrit un roman puissant, poétique, bouleversant.
     

  • Crans-montana

    Monica Sabolo

    Dans les années 60, à Crans-Montana, une station de ski suisse, des garçons observent, de loin, trois jeunes filles qui les fascinent : les trois C. Chris, Charlie et Claudia. Elles forment une entité parfaite, une sorte de constellation. Claudia, cheveux blonds, hanches menues, sourire enjôleur. Chris, boucles brunes, peau mate, ongles longs comme des griffes. Charlie, cheveux noirs, petits seins, longues jambes. Pour ces garçons elles sont un rêve impossible. Pendant les vacances d'été ou d'hiver, sur les pistes, à la piscine ou dans les night-clubs ils les regardent, sans jamais les aborder. Les années passent. Leur souvenir les poursuivra, comme un amour fantôme. Les voix des garçons, puis des filles déroulent les destinées d'une jeunesse, dorée en apparence, mais qui porte les secrets, les fautes et l'indifférence des générations précédentes. Durant près de trente ans, tous tenteront de toucher du doigt quelque chose de plus grand, l'amour, la vérité, ou simplement le sentiment d'exister. Mais des espoirs romantiques de l'adolescence à l'opulence glacée des années fric, la vie glisse entre leurs doigts.

  • Jungle

    Monica Sabolo

    " A cette époque, notre passe-temps favori consistait à jouer à la prohibition.
    On montait dans le dressing de ma mère dont nous avions fait notre domaine.
    Vêtues des robes de cocktail maternelles, nous dansions le Charleston en buvant du whisky volé dans le buffet de la salle à manger.
    On mettait de vieux disques, Julia bougeait comme une déesse.
    -Tu danses, chérie ? me disait-elle langoureusement.
    Je gigotais dans tous les sens en chantant faux, elle piquait des fous rires. " Louise et Julie sont voisines et vivent une amitié enfantine passionnelle, exclusive, dans laquelle elles vont s'abîmer pour fuir les névroses de leurs parents.
    Gauche et émouvante, Louise s'est inventée un monde peuplé d'animaux sauvages et de plantes tropicales pendant que la fascinante Julia, aux allures de reine de beauté, s'adonne à la vivisection.
    Ensemble, elles vont traverser l'adolescence et la difficulté de grandir.

  • Je crains que tout cela n'ait rien à voir avec moi décortique un chagrin d´amour, selon une méthode relevant de la fantaisie, de la poésie et de la science. Il se présente comme un traité académique, dont l´auteur serait à la fois le sujet et l´objet (dispositif qui révèle ses limites, ne nous le cachons pas). Alternant observations cliniques et textes lyriques, photos et correspondance, ce roman-collage est à la fois une enquête de police (les objets du quotidien sont présentés comme de pièces à conviction) et une fiction, drôle, folle, déchirante. C´est aussi le témoignage d´une obsession, le récit d´un gouffre qui se dévoile. Doucement une réalité archaïque affleure, et l´auteur glisse, comme malgré elle, vers une autre blessure pour remonter doucement vers les racines du mal. Que nous transmettent nos parents ? Leurs chagrins s´impriment-ils dans nos cellules comme une mémoire fatale ? Sommes-nous voués à revivre, encore et encore, des émotions encodées dans une région fossile de notre cerveau ? Un texte aussi gracieux que bouleversant qui inaugure peut-être un nouveau genre romanesque.

  • Le roman de lili

    Monica Sabolo

    Dans ses rêves, Lili s'est attribué le rôle vedette, celui de la romancière mythique follement aimée d'une rock star.
    Mais la vraie vie de Lili est une longue tragédie. Un boulot minable à La Pêche et les poissons, des amours inexistantes et un entourage nocif qui affiche un bonheur indécent.
    Bref, tout cela ressemblerait à une mauvaise blague si l'héroïne de cette histoire, douce mythomane, n'avait pas décidé de prendre sa revanche sur l'existence...
    Pour le plus grand plaisir du lecteur entraîné dans une équipée sauvage au pays des célibataires, version oiseaux-mazoutés.
    Tendre et tonique, Le roman de Lili montre comment le gin, le rire et les copains finissent par sécher les larmes.
    Monica Sabolo a vingt-huit ans. Elle ne travaille pas à La Pêche et les poissons et signe là son premier roman.

  • 'Set to be one of the coolest novels of the year' Stylist When journalist 'MS' interviews the mysterious 'XX' for a job at her magazine, she hires him straight away - because he's gorgeous.

    As one date leads to another, her obsession spirals. MS finds herself writing letters to Facebook (to see if XX can tell how many times she views his page), to her phone company (can they delete messages she regrets sending?) and to XX's favourite author (who is dead), whilst the object of her affection remains aloof, a moodily seductive Vespa-riding urbanite.

    All This Has Nothing To Do With Me is an exposé of a broken heart. With full access to MS's photos, diary extracts and emails, it documents MS and XX's relationship from jubilant start to painful finish, and lays out her life - and past - for our scrutiny.

    Highly original, extremely funny, and darkly moving, this is an unputdownable glimpse into the depths of one woman's psyche.

empty