• Riche, protéiforme, inventive, connue pour une part seulement au-delà de ses frontières, la sociologie américaine est un univers à soi seul. Ce livre propose une synthèse accessible de ses différents objets, de ses grands auteurs et de ses écoles, de ses principaux concepts et de ses apports méthodologiques.
    Comment les sociologues américains analysent-ils leur propre société ?Les arrivées successives d'immigrés en ont fait les pionniers de la sociologie urbaine. D'autres traits sont des spécificités permanentes de la société américaine : la discrimination à l'égard des descendants d'esclaves, la délinquance juvénile et la faible emprise de la famille sur l'éducation des enfants, la vitalité des confessions religieuses, la réticence de l'État fédéral à réglementer le marché de l'emploi.Au cours du XXe siècle, des grilles d'analyse - celles de l'école de Chicago, du culturalisme, du fonctionnalisme et de l'interactionnisme - ont été élaborées et mises à l'épreuve par des travaux empiriques particulièrement ingénieux. Ce livre en présente les plus novateurs. Leurs auteurs, que leur objet porte sur la ville, le travail, la famille ou la culture, obtiennent des résultats qui ne sont pas toujours convergents, mais qui n'en ont pas moins donné de nouvelles bases à la sociologie contemporaine, fort utiles pour analyser nos sociétés, en ce début de XXIe siècle.

  • Comment et pourquoi les personnes de grande taille cumulent-elles tant d'avantages ? Une synthèse des débats et des hypothèses novatrices entre chercheurs dans cet ouvrage "hors norme".
    Les hommes se suicident d'autant moins qu'ils sont plus grands. Dans l'emploi, la rémunération varie aussi avec la taille à l'avantage des grands. Les hommes de petite taille vivent moins souvent en couple et ont moins d'enfants. Ces résultats ne sont pas établis dans des pays en voie de développement mais en Suède, au Royaume-Uni, en Australie, aux États-Unis et en France. Sans faire partie d'un plan concerté, ils sont obtenus dans des disciplines différentes : l'anthropologie, la biologie, la psychosociologie, l'économie de l'emploi, la sociologie de l'éducation et la démographie. Ils suscitent entre chercheurs des débats et des hypothèses novatrices. La taille des hommes a toujours été un grand thème de la pop culture et ce stéréotype n'a rien perdu de sa vitalité dans la presse et les médias. Pourquoi alors la taille rencontre-t-elle des difficultés à émerger dans l'espace public comme un " problème social " ?

  • « La justice est impartiale », disent les uns. « Justice de classe », répondent les autres. Qu'en est-il exactement ? La loi laisse en fait aux magistrats une certaine latitude pour la détermination de la peine. Mais comment cette liberté est-elle utilisée ? Peut-on évaluer la part du subjectif et de l'objectif dans la détermination des sentences ? Y a-t-il vraiment deux poids et deux mesures ? De l'observation attentive de plus de 400 procès correctionnels et de l'analyse des Comptes généraux de la justice ressort la partialité de la justice pénale : les jeunes, les étrangers et les prolétaires sont les plus lourdement et les plus fréquemment sanctionnés. Pourquoi ? Cette surpénalisation tient-elle à l'humeur des juges ou à la logique de la structure sociale elle-même ? Et pourtant une répression équitable est un idéal, non une utopie.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un bilan rigoureux et accessible des études et recherches sur les grandes tendances et les évolutions de la consommation en France.

  • Dans cet ouvrage en deux tomes, version entièrement refondue et actualisée d'un précédent livre dans la collection Repères, deux des meilleurs spécialistes de la question établissent un bilan rigoureux et accessible des études et recherches sur les grandes tendances et les évolutions de la consommation en France. Le tome 1 est, notamment, consacré à l'alimentation, à l'habillement et au logement.

empty