• Alors que les sources de déstabilisation régionale se multiplient dans sa périphérie, que les États-Unis se tournent désormais vers l'Asie et que la concurrence mondialisée fait rage, l'Union européenne semble frappée d'impuissance stratégique. Bien que parvenue ces quinze dernières années à mettre en oeuvre une « politique de sécurité et de défense commune », la désillusion quant à sa capacité d'intervenir sur la scène internationale prédomine. Dans un contexte de crise économique, la tentation des Européens est grande de s'en remettre à l'OTAN, à l'ONU et aux nations pour se défendre. Dans cet essai vivant et pédagogique, Nicole Gnesotto considère qu'il est cependant trop tôt pour enterrer la défense européenne. Définie jusqu'à présent comme la gestion commune des crises des autres, son bilan apparaît certes mitigé. Mais les progrès réalisés sont indéniables et les arguments en faveur d'une relance stratégique existent. Encore faudrait-il que l'Union accepte de définir son rôle politique dans la mondialisation, prenne conscience de ses nombreux atouts et surmonte les divergences profondes entre ses États membres - quitte à permettre à certains d'entre eux d'avancer plus vite que les autres. Nicole GNESOTTO est professeur du CNAM, titulaire de la chaire sur l'Union européenne, et vice-présidente de Notre Europe-Institut Jacques Delors. Spécialiste des questions de défense, elle a notamment publié L'Europe a-t-elle un avenir stratégique ? (Armand Colin, 2011).

  • L'Union européenne a jusqu'à présent échoué dans l'harmonisation de ses politiques militaires. Si elle réussit bien à encadrer la libre circulation des biens et des marchandises, elle se trouve incapable d'arracher aux Etats ce qu'ils considèrent comme leur propriété absolue : l'armée. Or, comme le montre l'auteur, la mondialisation, la menace terroriste globale rendent caduques l'idée d'avoir 27 systèmes différents. Mais l'auteur va plus loin. La plupart des ouvrages sur la défense européenne repose sur une approche technique, opérationnelle et institutionnelle. Sans délaisser totalement cet aspect descriptif, l´ouvrage se situe d´emblée dans une autre démarche, plus politique, où la défense est aussi un excellent indicateur des divergences européennes sur la finalité de l´Union et son rôle politique dans la mondialisation. Elle insiste sur la modernité stratégique de l´Union par rapport aux définitions traditionnellement plus militaires de la puissance. En somme, le dispositif militaire communautaire est prêt. Il suffit d'un peu de courage politique.

  • Où va le monde ? Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi le désordre, la violence, le chaos donnent-ils le sentiment d'être les nouvelles règles du système international, alors que la paix, la prospérité, la liberté, la règle du droit étaient données, il y a à peine vingt ans, comme les promesses de la fin de la guerre froide ? Quelles dynamiques dominent aujourd'hui le monde ? Le marché ou la force ? L'économie ou la géopolitique ? La première va-t-elle réussir à pacifier le monde et l'unir dans un destin commun ? La seconde finira-t-elle par casser l'unification des marchés au profit de désordres et de rivalités incontrôlés ? Pascal Lamy et Nicole Gnesotto n'ont pas les mêmes réponses, sauf sur l'Europe, et en débattent ici. Un livre lumineux pour comprendre les enjeux du nouveau désordre mondial. Proche de Jacques Delors, Pascal Lamy a été commissaire européen, puis directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Il a publié, chez Odile Jacob, Quand la France s'éveillera. Nicole Gnesotto est professeur titulaire de la chaire sur l'Union européenne au Conservatoire national des arts et métiers, et présidente du conseil d'administration de l'Institut des hautes études de défense nationale. 

  • Où va le monde ? Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi le désordre, la violence, le chaos donnent-ils le sentiment d'être les nouvelles règles du système international, alors que la paix, la prospérité, la liberté, la règle du droit étaient données, il y a à peine vingt ans, comme les promesses de la fin de la guerre froide ? Quelles dynamiques dominent aujourd'hui le monde ? Le marché ou la force ? L'économie ou la géopolitique ? La première va-t-elle réussir à pacifier le monde et l'unir dans un destin commun ? La seconde finira-t-elle par casser l'unification des marchés au profit de désordres et de rivalités incontrôlés ? Pascal Lamy et Nicole Gnesotto n'ont pas les mêmes réponses, sauf sur l'Europe, et en débattent ici avec Jean-Michel Baer. Un livre lumineux pour comprendre les enjeux du nouveau désordre mondial. Proche de Jacques Delors, Pascal Lamy a été commissaire européen, puis directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Il a publié, chez Odile Jacob, Quand la France s'éveillera. Nicole Gnesotto est professeur titulaire de la chaire sur l'Union européenne au Conservatoire national des arts et métiers, et présidente du conseil d'administration de l'Institut des hautes études de défense nationale. Jean-Michel Baer a été journaliste à Libération, membre du cabinet de Jacques Delors, directeur de la Culture puis de la Recherche en sciences sociales à la Commission européenne. 

empty