• Parce que pour connaître les peuples, il faut d'abord les comprendre
    Immense pays. Immenses ressources. Immenses défis. Pour le visiteur, condamné à ne découvrir qu'une infime partie de ce territoire géant, le Brésil est une aventure en soi. Mais qui connaît les Brésiliens sait que cette immensité géographique, source d'infinis métissages, leur colle aussi à la peau comme une seconde nature. Musique, émotions, passions, football... Réussites, richesses, inégalités sociales, opportunités... Tout, sur cette terre conquise par une poignée de colons, se joue en dehors des cadres habituels. Sa miraculeuse renaissance, synonyme de développement économique et d'aspiration géopolitique, ne sera jamais linéaire.
    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est un décodeur. Au fil d'un récit nourri de multiples voyages à travers le pays, il nous donne à voir et à comprendre en quoi le Brésil est si différent. Et pourquoi il nous dit tant sur nous-mêmes, nos désirs et nos limites. Un voyage des rivages d'Ipanema aux profondeurs indigènes de la forêt tropicale pour mieux connaître les passions brésiliennes. Et donc mieux les comprendre.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Isabel Lustosa (Au Brésil, la race est à la fois un problème et la solution) et Claudio Frischtak (Notre pays va devoir se réinventer).
    Un voyage historique, culturel et linguistique pour mieux connaître les passions brésiliennes. Et donc mieux les comprendre.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - "(...) Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un «décodeur» des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités (...). A chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps
    - "Comment se familiariser avec "l'âme" d'un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu'il y a de juste dans les images, l'héritage historique, les traditions ? Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir." - Librairie Sciences Po
    EXTRAIT
    Le soir, Zé, un Indien Yanomani, me parla de l'énorme peixe-boi, le poisson-boeuf, qui mesure près de 3 m et pèse jusqu'à 450 kg, le plus gros poisson d'eau douce au monde, sans oublier l'anguille électrique qui peut assommer un cheval ou tuer un caïman en déchargeant sur eux ses 700 volts, ou encore le pirarucu qui, protégé par une véritable armure, est capable de résister aux morsures des piranhas, ces poissons prédateurs aux mâchoires d'acier. Il me parla aussi de l'onça, le jaguar, noble animal menacé de disparition en raison de sa fourrure, du capybara, sorte d'énorme cochon d'Inde de 50 kg (le plus gros rongeur du monde), du paresseux, qui peut tourner sa tête à 270°, ou encore du tapir qui, avec sa langue de 60 cm de long, se nourrit de termites et de fourmis qu'il avale en énormes quantités.
    « Dieu est grand mais la forêt est encore plus grande » dit un proverbe local. Même s'il n'a jamais quitté la ville (85 % de la population brésilienne vit dans les villes), le Brésilien sait que la forêt est là, immense et menacée, et qu'elle occupe près de 40 % de la surface de son pays.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Infatigable romancier, Patrice Montagu-Williams nous a ramené Brésil, dans les pas du géant de ses longues années passées dans cet immense pays. Grand voyageur, ce Niçois pur jus a toujours gardé, rivée au coeur, la ville de son enfance. Il nous en ouvre les clés dans Nice, bien plus qu'une promenade.

  • Parce que pour connaître les peuples, il faut d'abord les comprendre
    À Nice, la Méditerranée est une personne. Mais quelle est vraiment la personnalité de cette ville - française mais de culture italienne - où grandirent Max Gallo, Joseph Kessel et Romain Gary, dans l'ombre du passage de Giuseppe Garibaldi ? Ceux qui gardent en tête - et comment l'oublier - l'image terrible de la nuit du 14 juillet 2016 doivent absolument parcourir ces pages. Elles redonnent à Nice toutes les saveurs que connaissent ceux qui l'aiment : celles de sa gastronomie, de son carnaval, de ses péripéties politico-financières, de son climat unique, gorgé de soleil et du bleu de la mer à laquelle cette cité a toujours tendu les bras.
    Il fallait, pour parler de Nice, un auteur qui la connaisse de l'intérieur. Un Niçois capable de regarder sa ville autrement avec l'indulgence et l'amour des enfants qui ont grandi ici. Parce que pour comprendre une ville, il faut d'abord en connaître les bonheurs et les tourments.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec André Giordan (La relation des Niçois à la mer a longtemps été paradoxale), Alex Benvenuto (Nos origines sont romaines, pas gauloises) et Patrick Mottard (Il manque à Nice une atmosphère de fête).
    Un voyage historique, culturel et linguistique pour mieux connaître les passions niçoises. Et donc mieux les comprendre.
    EXTRAIT
    Posons donc notre caméra à l'est de la ville, sur la colline du Mont Alban, à côté du fort, ouvrage du seizième siècle avec bastions et échauguettes, qui doit être prochainement transformé en un espace dévolu à l'art contemporain. En un lent panoramique, on peut alors découvrir successivement, de gauche à droite, l'Italie, le Cap-d'Ail, Saint-Jean-Cap-Ferrat, puis la baie des Anges et, au loin, tout à l'ouest, la plage de la Garoupe, à Antibes. On dit même que, depuis cet observatoire unique et par grand beau temps, on peut apercevoir la Corse. Un peu plus bas, sur le devant de la colline, la Batterie du Mont-Boron, ancien fort militaire, devrait devenir bientôt, sous la houlette de l'architecte star Jean Nouvel, un haut lieu de la création et de la recherche architecturale française.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - [...] Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un « décodeur » des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités [...]. À chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps
    - Comment se familiariser avec « historique, les traditions ? » Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir. - Librairie Sciences Po
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Infatigable romancier, Patrice Montagu-Williams nous a ramené Brésil, dans les pas du géant de ses longues années passées dans cet immense pays. Grand voyageur, ce Niçois pur jus a toujours gardé, rivée au coeur, la ville de son enfance. Il nous en ouvre les clés dans Nice, bien plus qu'une promenade.

  • Parce que pour connaître les peuples, il faut d'abord les comprendre
    Immense pays. Immenses ressources. Immenses défis. Pour le visiteur, condamné à ne découvrir qu'une infime partie de ce territoire géant, le Brésil est une aventure en soi. Mais qui connaît les Brésiliens sait que cette immensité géographique, source d'infinis métissages, leur colle aussi à la peau comme une seconde nature. Musique, émotions, passions, football... Réussites, richesses, inégalités sociales, opportunités...Tout, sur cette terre conquise par une poignée de colons, où la déforestation à grande échelle de l'Amazonie côtoie l'explosion urbaine sans précédent de Sao Paulo ou de Rio de Janeiro, se joue en dehors des cadres habituels. Sa miraculeuse renaissance, synonyme de développement économique et d'aspiration géopolitique, ne sera jamais linéaire.
    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est un décodeur. Au fil d'un récit nourri par les multiples voyages qu'il a effectués tout au long de sa vie dans le pays, l'auteur nous donne à voir et à comprendre pourquoi le Brésil est si différent. Et pourquoi, des rivages d'Ipanema aux profondeurs indigènes de la forêt tropicale en passant par ses stades mythiques, il nous dit tant sur nous-mêmes, nos désirs et nos limites. De grands entretiens accompagnent cette explosion de passions. Pour mieux les comprendre.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Isabel Lustosa (Le Brésil colonisé a été maintenu dans le sous-développement) et Claudio Frischtak (L'immense espace brésilien n'est plus infini)
    Un voyage historique, sportif et social pour mieux connaître les passions brésiliennes. Et donc mieux les comprendre
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - "(...) Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un «décodeur» des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités (...). A chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps
    - "Comment se familiariser avec "l'âme" d'un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu'il y a de juste dans les images, l'héritage historique, les traditions ? Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir." - Librairie Sciences Po
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Homme d'affaires et voyageur, auteur du remarqué roman policier La Porte de Jade (Ed. Balland), Patrice Montagu-Williams vit depuis plus de trente ans avec le Brésil dans la peau et dans la tête.

  • Cette histoire se déroule le long du fleuve São Francisco, dans le Nordeste brésilien, sur une terre de légende et de superstitions, pauvre et aride, peuplée de bandits, de saints et de prophètes : le sertão. Nous sommes à la veille de la seconde guerre mondiale et le Brésil - dirigé par une main de fer par Getúlio Vargas qui a institué dès 1937 un Etat fort, l'Estado Novo - n'a pas encore choisi son camp.

  • C'est l'histoire d'un type qui, n'ayant pas bien compris ce qu'il était venu faire sur terre, n'arrive pas à prendre la vie au sérieux et se laisse emporter par ses passions : l'écriture, Paris et les chats. Dans cet ordre. À quoi l'on pourrait rajouter, en veillant à ne pas trop charger la barque parce que les passions, ça pèse plus lourd que les rêves: les femmes, Rio de Janeiro et le whisky.

empty