• La rencontre entre la sociologie et la biologie n'est pas toujours une chose facile. Pourtant, à l'occasion de voyages professionnels et d'une solide amitié, un sociologue a ramené des interrogations qu'un biologiste a écoutées attentivement. De ces échanges, sur l'importance de la contrainte biologique dans les comportements sociaux, sont nées des remarques que l'auteur expose dans cette publication. Excluant, dans la mesure du possible, la pensée exclusive, l'observation de la circulation routière dans plusieurs pays a amené le sociologue à constater que la préservation des gènes, comme les contraintes économiques ou culturelles, construisent pour les individus des rapports sociaux nouveaux.

  • La surenchère des solutions ou pseudosolutions que les officines spécialisées proposent aux entreprises est à l'origine de ce désir de mise en perspective critique de la Gestion des Ressources Humaines. Le monde inquiet de l'entreprise est un marché idéal pour des impostures fréquentes. La sociologie peut exercer son approche de ce phénomène social avec liberté. Une bonne politique de la GRH peut commencer par la formation à la GRH.

empty