• Les Grecs, les Perses, les Romains, les Carthaginois... vivaient-ils dans un monde qui ne connaissait ni spéculation immobilière, ni pollution, ni extinction d'espèces animales, ni dénaturation de l'environnement, ni falsification des produits naturels ? Si le terme d' « écologie » est récent, la volonté de respecter la nature, l'inquiétude quant à son devenir, le souci de préserver la qualité de l'eau et de l'air, des forêts, du littoral et des sous-sols ne sont pas des préoccupations datant seulement de l'ère dite industrielle : un des premiers mythes, raconté par Virgile, relate la disparition des abeilles.
    En plus de 120 textes en traduction, ce livre ouvre une perspective inattendue sur l'Antiquité : Le royaume de Dame Nature, au nom du principe que l'homme ne peut se soumettre à son environnement naturel mais doit le dominer, a été mis à mal précocement par les Grecs et les Romains. Bien naturellement, des voix se sont élevées, dès les temps antiques, pour dénoncer cette attitude et ce discours, recommandant de préserver l'environnement plutôt que de le détruire. Le combat écologique, opposant pollueurs et écocitoyens a commencé dès la guerre de Troie !

    Patrick Voisin, agrégé de grammaire, est professeur de chaire supérieure dans les classes préparatoires littéraires aux ENS; chercheur associé de plusieurs laboratoires universitaires, membre de comités scientifiques de collections ou de revues, il est en particulier l'auteur d'une traduction de La Germanie de Tacite (Paris, 2009) et d'un essai Il faut reconstruire Carthage, Méditerranée plurielle et langues anciennes (Paris, 2007).

  • L'auteur propose une "refondation" de la pédagogie des langues anciennes dans une perspective à la fois anthropologique et linguistique qui puise son dynamisme dans la diversité des cultures qui constituent la Méditerranée plurielle, afin de construire une civilisation euroméditerranéenne. Confrontation et partage de cultures différentes, les Humanités modernes sont indispensables à notre société et à l'Europe de demain. C'est cela, de manière métaphorique, "reconstruire Carthage"!

  • Cyprien Guézo, prince héritier de la couronne du Dahomey (actuel Bénin), poursuit ses études à la Sorbonne. Passionné d'histoire et d'art, il participe comme ouvrier à la rénovation d'un monument historique parisien. Cette descente dans les décombres le conduit sur les traces d'un crime horrible jadis commis par le Royaume de France sous l'Ancien Régime, et qui continue d'être maintenu secret de nos jours par la République française.

  • Aborder les relations entre les dieux et les hommes, ou les rapports que les dieux ont entre eux à propos des hommes, ou encore les liens tissés entre hommes sous le regard des dieux, constitue un vaste champ d'investigation. Les lois des dieux et les lois des hommes s'accordent-elles ou non ? Le cadre principal de ce travail est l'Antiquité gréco-romaine, sans exclure le monde indo-européen. Il s'agit d'envisager la dimension juridique et de mobiliser une approche pluridisciplinaire, de l'histoire à la littérature. Enfin, une évolution historique s'est-elle dessinée et laquelle ?

  • Parler de dialogue des cultures est-il une utopie, une réalité ou une construction anachronique dans la Méditerranée antique ? Il s'agit de mieux cerner, à travers l'étude des textes antiques, comment chacun s'est situé et a situé "l'autre" dans cet espace sans cesse en évolution, tour à tour dominé par les Grecs puis par les Romains, qui considérèrent les peuples dominés comme leurs "barbares". On s'interrogera sur la langue de "l'autre", l'identité de "l'autre", le contact avec "l'autre", l'intégration de "l'autre"...

empty