Alto

  • Les sanguines

    Pepin Elsa

    • Alto
    • 23 Février 2016

    Tout sépare les soeurs Becker.

    Sarah est l'introvertie, celle qui fait tache dans le portrait de famille, celle qui aime mal et qui, malgré son talent de peintre, se contente de copier les autres. Séductrice, amoureuse et mère de deux filles, Avril est l'étoile dansante du printemps attaquée par une tempête d'hiver. L'annonce d'un cancer rare bousculera leur fragile relation et pourrait aussi bien les réunir que les éloigner à jamais. Car si les coeurs battent parfois à l'unisson, il arrive que les sangs s'entêtent à suivre des courants contraires.

    Entrelaçant ce récit d'une femme qui doute de tout à des chapitres choisis d'une Histoire du sang rédigée par un malade certain de mourir seul, Elsa Pépin livre une réflexion sensible sur le sacrifice d'illustres oubliés au nom de la science, comme sur celui qu'on accepte au nom de ceux qu'on aime. Premier roman au ton juste et singulier, Les sanguines offre une illustration du mystérieux pouvoir du don de soi, et de la vie qui persiste au-delà de la mort.

  • Le fil du vivant Nouv.

    Le fil du vivant

    Elsa Pepin

    • Alto
    • 22 Février 2022

    Des pluies diluviennes s'abattent sur le Québec. Arrimée à ses deux jeunes enfants, Iona est déchirée entre un désir maternel de fusion et le besoin de s'évader, entre le monde parfaitement cartographié de Nils, son amoureux, et le souvenir des débordements et des débauches de sa jeunesse.
    Bientôt, la réalité la rattrape. Montréal est sur le point d'être inondée et Nils a tout prévu : il emmènera sa famille à l'abri dans le nord, au somptueux manoir de son clan. Avec quelques proches, ils s'installent loin de la civilisation, isolés dans une forêt noyée, en pleine mutation. Au fur et à mesure que les réserves de nourriture diminuent et que la province s'enfonce dans le chaos, la tension monte dans la demeure au luxe désormais obsolète. Ceux qui entendent lutter férocement pour protéger leurs ressources affrontent ceux qui persistent à croire qu'il faut s'accrocher dans un élan solidaire au mince fil du vivant.
    Elsa Pépin met en lumière les extrêmes qui gouvernent nos existences et la porosité des frontières que nous croyons pourtant étanches entre l'individu et le monde, entre la soif et la noyade, entre la destruction et la survie.

empty