• La Grèce antique a longtemps été réputée «blanche», car l'usure du temps avait effacé les couleurs ornant sculptures et reliefs, pour ne laisser que le marbre blanc. Dès la Renaissance, on célèbre la blancheur des statues exhumées et l'on en fait des copies, blanches elles aussi.Cet impérialisme esthétique du blanc trouvera une expression radicale dans les discours racistes exaltant la figure de l'homme occidental blanc, fils de l'Antiquité classique. Les couleurs seront dès lors la marque dégradante de l'Autre, du «Métèque». Les dernières technologies donnent les preuves incontestables de la présence de polychromie et d'or sur toute la sculpture grecque, y compris le prestigieux Parthénon, icône suprême de la «Grèce blanche». Pourtant, il y a encore des réactions incrédules, voire dégoûtées (trop «kitsch» !), et ­certains archéologues continuent de passer soigneusement au kärcher les derniers témoignages du goût des Anciens pour l'or et les couleurs.

  • « La Grèce antique, c'est la démocratie », « Les Grecs se faisaient la guerre deux années sur trois », « Chez les Grecs, les dieux sont partout », « Socrate a été injustement condamné à mort », « Les Grecs étaient tous des homosexuels », « Les Grecs ont inventé le théâtre », « Le miracle grec n'est qu'un mirage moderne »...

  • Mise à jour 2011 HU Histoire est une collection de manuels de référence qui couvrent les grandes périodes historiques, de la préhistoire à nos jours.Cet ouvrage situe dans leur contexte historique les multiples facettes du monde grec de 2700 à 31 av. J.-C. Il expose la politique, les guerres, la vie religieuse, l'économie, les évolutions sociales et la diversité des cités grecques. Il évoque les travaux et les jours de l'homme grec à partir des textes historiques, des pièces de théâtre, de la représentation des travaux agricoles et artisanaux. De nombreux croquis illustrent l'architecture monumentale.L'ouvrage tient compte de l'interprétation de l'histoire grecque qui a beaucoup varié au cours du XXe siècle. Il fait une large place à l'apport de l'archéologie et de l'anthropologie historique.Il s'appuie sur 22 cartes, 12 plans de cité, une chronologie, des définitions et un index.
    Cette nouvelle édition, dans une nouvelle présentation, propose une cartographie entièrement modernisée et en 4 couleurs, ainsi qu'une mise à jour de la bibliographie et de l'historiographie.SOMMAIRE I- Les premiers temps de la Grèce  1. L'installation des Grecs. La terre et les hommes  2. Le monde égéen à l'époque des palais crétois  3. Apogée et chute du monde mycénien. II- Un nouveau monde grec  4. Les problèmes du haut-Archaïsme / Homère et Hésiode  5. La cité archaïque et l'expansion coloniale.  6. Évolution politique et sociale des cités.  7. La diversité des cités grecques.  8. L'univers religieux de la cité.III. La Grèce classique.  9. L'avènement du Ve siècle.  10. Le rayonnement d'Athènes.  11. Vivre en Grèce au Ve siècle.  12. De la guerre du Péloponèse à la mort de Socrate.  13. Les franges du monde grec.  14. L'économie au IV siècle.  15. Les transformations de la cité au IVe siècle.IV. Alexandre et le monde hellénistique  16. Philippe, Alexandre et les cités grecques  17. Les grandes monarchies hellenistiques (Egypte exclue), les ligues et les cités  18. Alexandrie et l'Egypte lagide.  19. La société hellenistiquePublic 1er et 2e cycles universitaires en histoire, histoire de l'art et archéologie et grand public averti.

empty