Sciences humaines & sociales

  • À travers une cartographie précise, exhaustive et référencée des débats idéologiques actuels, Philippe Corcuff montre comment l'extrême droite parvient à imposer ses haines et ses obsessions au coeur du débat public. Il dresse pour cela un vaste panorama des idées politiques en vogue dans la France contemporaine. D'Éric Zemmour à Frédéric Lordon en passant par Michel Onfray, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.
    C'est avant tout une boussole que nous tend Corcuff : notre époque est traversée par des vents violents. Comment y voir plus clair dans le brouillard confusionniste ?
    Un livre qui va sans nul doute faire le buzz par sa charge explosive et la liste des discours et personnalités finement cités.

  • Quelles ont été les principales théories discutées dans la sociologie française au cours des décennies 1980-2010  ?
    Cette période a renouvelé les concepts sociologiques dans un double sens relationnaliste (en termes de relations sociales) et constructiviste (au sens de la construction sociale de la réalité). Elle l'a fait en s'appropriant une série de travaux internationaux (Elias, Berger et Luckmann, l'ethnométhodologie, Giddens...), dans la consolidation de la théorie critique de Bourdieu, en créant deux nouveaux paradigmes (la sociologie des sciences et des techniques de Callon et Latour ainsi que la sociologie pragmatique de Boltanski et Thévenot), en essaimant dans des cadres transversaux (études de genre, socio-histoire, sociologies de l'individu, sociologie économique, intersectionnalité...) et en renouvelant les débats épistémologiques (Passeron, etc.).
    Un moment important de l'histoire de la sociologie française qui contribue à dessiner ce qu'elle sera demain.

  • « Un livre de combat qui assume son caractère pamphlétaire face au danger que ne se referment sur nous les promesses démocratiques. » Le Monde. Ce livre est à considérer comme un puissant coup de projecteur sur les tendances les plus régressives de l'air du temps. Hystérie islamophobe dans l'espace public et antisémitisme sanglant : Philippe Corcuff nous alerte quant au sombre écho des années 1930 qui résonne dans l'humeur idéologique actuelle.

  • Question en 2013, évidence en 2016 ! Corcuff démontre ici comment la gauche a creusé sa propre tombe. Un texte bref, direct et efficace pour citoyens soucieux de quitter les chemins de la paresse intellectuelle. Nationalisme, caricature laïcarde, essentialisme... Un décryptage des impensés et automatismes des gauches intellectuellement molles.

  • 2e édition refondueÀ quelles entraves la quête de bonheur des groupes et des individus s'est-elle heurtée au cours de l'histoire ? Un monde plus juste est-il possible ? Comment organiser plus démocratiquement la vie des cités humaines ? Les grands penseurs de la politique, de Platon aux contemporaines, nous fournissent de très utiles repères.Face à l'épuisement des pensées du consensus et à l'émergence de nouvelles forces critiques (altermondialisme, etc.), relire la tradition occidentale, éclairer les débats contemporains, nouer un dialogue fécond entre pensées politiques et sociologies critiques s'impose comme une tâche essentielle; Ce petit livre d'introduction à la philosophie politique ouvre le sillon.À la fois solide, d'emprise globale et non-conformiste, il s'adresse aux étudiants des IEP, des autres cursus de science politique, de droit, d'AES et de philosophie, comme à tout le public citoyen.Philippe Corcuff est maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon.
    Anthropologies et philosophes politiques : de « la nature humaine » à la cité. Domination et justice. La philosophie politique, entre fondements et déconstruction.

  • Nos sociétés contemporaines sont devenues des sociétés de verre, aux institutions fragiles et fragilisantes pour les individus. Les incertitudes quant à l'avenir se nourrissent des difficultés à tirer des enseignements du passé. Les désillusions quant aux promesses de la vie comme les déceptions à l'égard des politiques annonçant l'avènement d'un monde meilleur assèchent chaque jour un peu plus nos réserves d'enthousiasme. «  Qui suis-je  ?  » et «  Qui sommes-nous ?  »  : la quête identitaire s'exprime tant au niveau individuel qu'au plan collectif. Philippe Corcuff nous convie à des investigations existentielles, qui éclairent le problème du sens de notre vie, dessinent une éthique de l'inquiétude et esquissent une politique de la fragilité. Le cheminement de ce questionnement est illustré par des matériaux aussi différents que les chansons d'Eddy Mitchell et d'Axelle Red, les films de Martin Scorcese et de John Woo, les polars américains, la poésie de René Char, les philosophies de Ludwig Wittgenstein et de Maurice Merleau-Ponty, la sociologie de Pierre Bourdieu, la pensée écologique de Hans Jonas ou les politiques de Rosa Luxemburg et du sous-commandant Marcos.Philippe Corcuff est sociologue et philosophe. Il est maître de conférences de science politique à l'Institut d'études politiques de Lyon (Université de Lyon II). Intellectuel engagé sur le terrain social et politique, chroniqueur de Charlie Hebdo, il a publié notamment : Les Nouvelles sociologies (Nathan) et Philosophie politique (Nathan). QUESTIONS ORDINAIRES. Qui suis-je ? Quêtes identitaires dans Taxi driver et Volte-face. Je suis fier d'être moi-même ? L'étrange je de Zazie. Puis-je éviter le mal de vivre ? Chansons de Barbara et d'Axelle Red. Le désenchantement mène-t-il auj cynisme ? Éthiques du roman noir. Les désillusions excluent-elles le rêve ? Le blues d'Eddy Mitchell. Pourquoi jouer au plus malin ? La naïveté dans les films de Frank Capra et dans Copland. TÂTONNEMENTS PHILOSOPHIQUES ET SOCIOLOGIQUES. Comment échapper aux brouillards philosophiques ? En partant de Ludwig Wittgenstein. Que faire de nos héritages intellectuels ? Les nouvelles sociologies redéfinissent les Lumières. Comment comprendre le monde d'aujourd'hui ? Jean Baudrillard et le 11 septembre. Comment éclairer les obscurités de l'avenir ? Un humanisme écologique. Comment agir face aux circonstances qui nous échappent ? Maurice Merleau-Ponty et l'inquiétude machiavélienne. VERS UNE POLITIQUE DE LA FRAGILITÉ. La résistance est antichambre d'utopies. Poésie de René Clair. La fragilité fortifie la radicalité politique. De Rosa Luxemburg au sous-commandant Marcos. La justice sociale doit s'ouvrir à la singularité. Jalons philosophiques pour une social-démocratie libertaire. La social-démocratie est à refonder. Cheminements critiques à partir d'Anthony Giddens. En guise de conclusion : PEUT-ÊTRE.

empty