• Que l'Empire napoléonien fut un temps marquant de l'histoire de l'Europe est une évidence admise. Sa nature, ses suites, et particulièrement son héritage européen, sont en revanche sujet à débat : l'Empire reste-t-il une première expérience de construction européenne ? Ou n'est-ce qu'une expérience de domination politique et militaire ? Dès le XIXe siècle, le débat se lit jusque dans les gravures et tableaux. D'un côté, l'empereur donne des lois communes aux nations de l'Europe (couverture) ; de l'autre, l'aigle impérial emporte dans ses serres un empereur pantin, au-dessus d'une Europe émiettée (page 4). Visions certainement trop univoques pour une histoire en recherche.
    Cet ouvrage propose de revenir à l'expérience impériale elle-même, dans sa dimension européenne. En une trentaine de contributions portant sur différents territoires, il interroge à la fois les conceptions de l'Europe formulées dans l'entourage napoléonien ou par le tsar d'Alexandre Ier et les pratiques concrètes des administrateurs, des militaires ou des populations, dans des domaines comme les langues, la monnaie, la guerre, la justice, etc.
    Le parcours invite à un diagnostic nuancé, à inscrire dans une histoire de l'Europe qui doit faire davantage place à la vie de ses peuples.

  • Les expériences dites de " mort imminente " (E.M.I) ne concernent pas seulement des individus en état de mort clinique : elles peuvent aussi se produire chez des sujets en parfaite santé, à la faveur de situations moins dramatiques, tels accident évité de justesse, anesthésie générale...
    Fait étrange, tous ceux qui ont vécu une E.M.I. en rapportent des perceptions, des sentiments et des souvenirs singuliers dont la similarité déjoue toutes les lois du hasard. Que se passe-t-il en ces instants limites ? Comment peut-on percevoir et mémoriser ce qui se passe autour de soi alors que l'on est parfaitement inconscient ? Comment explorer un tel phénomène et quel sens lui donner ?
    Avec rigueur et objectivité, le Dr. J.-P. Jourdan analyse et décrypte tous les aspects du problème en s'appuyant sur de nombreux témoignages. Fort de ces observations, il ouvre d'autres pistes de réflexion pour la recherche scientifique visant une meilleure connaissance de la conscience humaine et de sa place dans l'univers.

empty