• Lise Domachel est enlevée sur la plage par un homme. Elle plonge alors dans un cauchemar...
    Qu'il est agréable de prendre un bain en solitaire, tôt le matin, dans cette petite crique du Pouldu ! C'est ce que fait régulièrement Lise Domachel, qui aime aussi danser, légèrement vêtue, sur la plage. De quoi attiser des convoitises. Cette habitude vient précisément de la mettre en danger. Un homme se glisse derrière elle, l'immobilise, lui bande les yeux, la fait monter à l'arrière d'un fourgon et l'emmène vers une destination inconnue.
    Le commissaire Landowski s'empare de l'enquête avec le concours de sa compagne magistrate et de ses collègues policiers. Partant du Pouldu, ses investigations vont le mener de Moëlan-sur-Mer à Quimperlé en passant par Riec-sur-Bélon et Doëlan. De victime en victime, le divisionnaire va découvrir le plan d'élimination méthodique d'un assassin assez astucieux pour rester dans l'ombre. Mais le temps presse ! Lise, seule et recluse, n'a que peu d'espoir d'en sortir vivante...
    C'est une véritable course contre la montre qui s'engage dans ce trente-troisième tome des enquêtes du commissaire Landowski !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Dans la collection Pol'Art, Serge Le Gall a mis en scène les tribulations du détective Samuel Pinkerton.
    Dans la collection Enquêtes et Suspense, il vous propose de participer ici à la nouvelle enquête du désormais célèbre commissaire divisionnaire Landowski.

  • Agelina Lafos, magistrate, se souvient d'un meurtre commis lors de son adolescence et tient a enquêter... Le criminel sort alors de sa somnolence !
    ???Plogoff. Sur l'esplanade de la chapelle de Notre-Dame-du-Bon-Voyage, une jeune routarde paumée, accepte l'aide d'un inconnu qui passe. Mauvaise pioche. La mort est au rendez-vous.
    Angelina Lafos, adolescente, s'amusait non loin avec ses cousins. Devenue magistrate, elle décide d'enquêter sur cette affaire jamais élucidée en compagnie de sa collègue Lorraine Bouchet.
    Mais réveiller un criminel qui somnole n'est jamais une bonne idée. Celui-ci se met à sévir de Pont-Croix à Audierne en passant par la baie des Trépassés.
    Aussi futées soient-elles, on ne laisse pas deux magistrates de la République dans la nature ! Le commissaire divisionnaire Landowski et ses deux acolytes, Ange P. et Jim Sablon, ont reçu mandat d'assurer discrètement leur protection.
    Duo féminin ou trio policier, lequel arrivera en tête pour le bouquet final ?
    Dans ce polar breton duo féminin, trio policier, dangereux criminel et suspense sont au rendez-vous !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Dans la collection Pol'Art, Serge Le Gall a mis en scène les tribulations du détective Samuel Pinkerton. Dans la collection Enquêtes et Suspense, il vous propose de participer ici à la nouvelle enquête du désormais célèbre commissaire divisionnaire Landowski.

  • Planqué dans le Morbihan, Manuel Zia va croiser la route du divisionnaire Landowski. Pour son plus grand malheur !
    Manuel Zia est un truand parmi tant d'autres. Il n'émarge pas à Pôle Emploi mais il faut bien vivre ! Manuel Zia est un braqueur. Ses ressources sont le casse de bijouteries, de banques et de centre-forts en région parisienne et ailleurs.
    Une opération qui tourne au vinaigre à Melun l'oblige à se mettre au vert. Son havre de paix, c'est Riantec dans le Morbihan.
    Le hasard met le divisionnaire Landowski sur son chemin. Et la traque commence.
    Comme d'hab, Ange P. de la DGSI et Jim Sablon du 36, sont de la partie. De plus, Lorraine Bouchet, magistrate et compagne du commissaire, offre le gîte et le couvert dans sa maison de Trévignon. Elle est pas belle la vie ?
    Mais au fait Manuel, pourquoi as-tu choisi Riantec ?
    Plongez-vous dès à présent dans le tome 30 des enquêtes pleines de rebondissements de Landowski et découvrez les mystères qui entourent la cavale de Manuel Zia.
    EXTRAIT
    La Laguna break était garée tout à côté d'un fourgon tôlé qui n'était manifestement pas de toute première jeunesse. De profondes éraflures brunes en travers de la carrosserie en témoignaient aisément. La conduite intérieure avait été idéalement postée dans l'axe des garages rangés comme des boîtes. Ceux-ci étaient accolés à l'arrière d'un immeuble grisâtre de deux étages qui se perdait là-bas dans une petite enclave de verdure sauvée de la frénésie du béton. Un délaissé qui finirait bien par intéresser un investisseur pour une juteuse opération immobilière. Cette barre de béton était un bâtiment ancien aux murs lépreux comme il y en a tant dans les banlieues des grandes villes. Peut-être que la façade côté rue arborait un meilleur look. Le ravalement coûte si cher qu'on se contente de rénover la façade. Ce qui ne se voit pas rencontre peu d'intérêt. Et en plus, tout le monde s'en fout !
    Le temps était au gris, nimbant à peu près tout dans une sorte de coton brumeux digne d'un film de Jean-Pierre Melville. De quoi imaginer croiser Alain Delon, petite moustache sombre, imper mastic et flingue à la main. Façon crépuscule des truands.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Dans la collection Pol'Art, Serge Le Gall a mis en scène les tribulations du détective Samuel Pinkerton. Dans la collection Enquêtes et Suspense, il vous propose de participer ici à la nouvelle enquête du désormais célèbre commissaire divisionnaire Landowski.

  • Un riche armateur rencontre son assassin à Concarneau...
    Ce matin, il fait très beau sur la Pointe du Cabellou à Concarneau. Pas pour tout le monde ! Albert Langrois, riche armateur à la retraite ignore qu'il a rendez-vous avec son assassin. Le très bel héritage laissé derrière lui va susciter bien des idées chez ceux qui n'ont pas le goût du partage. Quitte à tuer ! Landowski est en arrêt maladie et se repose à Trévignon, mais bizarrement, le dossier Langrois échoue entre ses mains. Il n'en faut pas plus pour lancer le divisionnaire à la recherche de la vérité, en compagnie de ses acolytes préférés, Ange P. et Jim Sablon. Les secrets de famille n'ont qu'à bien se cacher ! C'est alors qu'on tire au fusil sur la voiture de Lorraine Bouchet, compagne du grand flic ! Fallait pas faire ça ! Ah non, fallait pas...
    Partez à l'assaut de sombres secrets familiaux dans ce 31e tome des enquêtes trépidantes du commissaire Landowski !
    EXTRAIT
    - Celui ou celle qui tue se débrouille pas mal !
    - C'est pour ça que je crois, et d'une, que ce n'est pas terminé et de deux, qu'il ne s'agit pas de meurtres ordinaires !
    - T'as trouvé quelque chose ?
    - Oui. Dans un cabanon en face de chez Albert, des mégots de cigarette récents. Dans le cendrier de la voiture de la fille, aussi un mégot. Même marque, même façon de l'éteindre.
    - Donc le même zozo les deux fois !
    - Apparemment !
    - T'as visité la maison du vieux ?
    - Le notaire m'a filé les clefs. Soit dit en passant, la succession ressemble à un casse-tête. Donc ça traîne. La maison est restée dans son jus comme on dit. Les collègues ont fouillé partout mais façon pêcheurs à pied.
    Jim fronça les sourcils. Landowski précisa.
    - Aux grandes marées, on soulève la pierre pour voir s'il n'y a pas un crustacé qui s'y cache puis on la remet en place !
    - T'as remarqué quelque chose dans la baraque ? demanda Ange.
    - Des souvenirs rapportés d'Afrique dans le bureau. Sinon l'intérieur habituel d'un retraité vivant seul.
    - La scène de crime ?
    - Comme dans le PV. La victime a fait face à son assassin puis, pour une raison qu'on ne connaît pas, elle lui a présenté son dos. Coup de couteau puis coups de marteau.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur. Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche...

  • La vengeance d'un flic sur un criminel alité. Sur le point de succomber, le truand Marcus Tramis accuse le commissaire Landowski.
    Rien de plus banal qu'une garde à vue ! Mais quand il s'agit d'un commissaire, cela déclenche quelque intérêt et cette fois-ci, c'est ce qui attend le divisionnaire Landowski... Marcus Tramis, truand en conditionnelle hébergé par le hobereau Jacquemart de Kerthuitel, vient d'être assassiné sur les bords de l'Odet. Serait-ce la vengeance discrète du policier à cause d'une vieille affaire ? Le juge Hubert en est convaincu. La fortune du défunt attise bien des convoisties à commencer par celle des frères Valdec qui battent la campagne. La nouvelle enquête du commissaire va le mener de Villepinte à Quimper, en passant par Biarritz et Trévignon. La magistrate Lorraine Bouche et les policiers Jim Sablon et Ange P. doivent agir vite. De leur sagacité dépend l'honneur de Landowski, et peut-être même sa liberté... Qui, de la justice ou de la police, fera éclater la vérité ?
    Marcus Tramis a-t-il menti ? À vous de le découvrir dans ces pages brûlantes...
    EXTRAIT
    Au bout de l'allée forestière, il y a un château.
    Pas un château avec des tourelles élancées se mirant dans une pièce d'eau où s'ennuieraient quelques cygnes. D'ailleurs, il n'y a ni douves ni donjon. Non, non ! Rien à voir avec une carte postale touristique où le ciel bleu est obligatoire. En fait, c'est une grande demeure au crépi fatigué laissant apparaître la pierre des murs par endroits. Les deux tours carrées qui encadrent le bâtiment principal ne sont guère en meilleur état et les carreaux en losange des fenêtres à meneaux auraient besoin d'un nettoyage énergique.
    C'est un endroit désert, un peu étrange.
    On imaginerait assez bien que, dans des temps plus anciens, le propriétaire des lieux fût un hobereau taciturne et un peu cinglé chevauchant la nuit le long des marais dans l'espoir de rencontrer la Dame du Lac. [...]
    C'est l'image parfaite d'un petit coin de campagne qui ne demande rien à personne. Calme et silencieux.
    En apparence seulement car une Skoda Cargo bleu-nuit est tapie sous les hautes frondaisons de la grande allée. Un homme vient d'en descendre lentement, blouson gris foncé, pantalon noir, chaussures de marche, mains gantées, air sombre, visage fermé. À l'opposé du promeneur du dimanche. Plutôt du genre : « Passez votre chemin, il n'y a rien à voir ! »
    Sans bouger d'un cil, il patiente quelques secondes le regard en direction du château. On dirait que son objectif est cette bâtisse décrépite dont tout le monde se fout. À part lui, manifestement. Peut-être aussi souhaite-t-il profiter pleinement d'un moment de promenade solitaire. Ce ne sont pas les gloussements des quelques gallinacés en quête de nourriture qui pourraient l'agacer. Quoique.
    Après ce temps d'observation, il marche lentement en direction de la grille. Dans son dos, un renflement au bas du blouson semble indiquer qu'un objet est glissé dans la ceinture. Peut-être une arme de poing ? Après tout, la chasse est ouverte.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur. Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche.

  • ?Un tireur fou nargue la police et sème la terreur. Un promeneur en chemise blanche s'est accoudé pour contempler la rivière. Un homme qui se cache le voit parfaitement dans son viseur. Belle cible ! C'est ainsi que commence la nouvelle affaire qui va ramener le commissaire Landowski à Pont-Aven, petite ville charmante appréciée des touristes comme de ses habitants. Un tireur fou a décidé d'en faire le théâtre de ses pulsions criminelles. Il a choisi de se mesurer à l'un des plus grands flics de France, dans une joute mortelle où il ne peut y avoir qu'un gagnant. Le radiesthésiste au masque vaudou, l'épouse délaissée et le témoin capital entrent en scène. Un peu comme des anges du destin. À Landowski de trouver la lumière dans ce spectacle d'ombres chinoises où se déroule le plan machiavélique d'un criminel prêt à tout. Et si on jouait à qui perd gagne ? Une nouvelle enquête palpitante du commissaire Landowski, pour notre plus grand plaisir ! EXTRAIT Landowski entra immédiatement le critère géographique Bretagne pour écrémer le déroulant et il trouva rapidement quelque chose qui pouvait éventuellement se rapprocher des documents reçus : « Meurtre par balle(s).1-sm. Pont-Aven. Finistère. GEN--040516--1601. » La ligne ne mentionnait que l'assassinat d'un seul coup de feu, le sexe de la victime, le lieu où s'étaient déroulés les faits, le service de référence ou l'expéditeur, la date et l'heure de la transmission. Il s'agissait d'une information basique. À charge pour le lecteur d'affiner sa recherche. C'était un peu maigre pour vérifier s'il avait vu juste. Le réflexe premier aurait été de se mettre en contact avec la gendarmerie, comme le code d'émetteur du message l'indiquait. C'était un peu mal connaître la façon de fonctionner du grand flic. Pas le genre à s'embarquer sans bis cuit pour une course lointaine. Ce qui apparaît comme une évidence ne reste parfois qu'une banale coïncidence. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Editions Bargain, le succès du polar breton. - Ouest France À PROPOS DE L'AUTEUR ?Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur. Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche.

  • Le destin d'une famille sans histoire bascule...
    On a tiré à Rosporden ! Une balle vient de trouer la surface tranquille de l'étang. Le joggeur lève les bras pour se rendre. C'est ainsi que commence cette affaire où une famille sans histoires va voir son destin bousculé par un sachet de diamants qui a disparu. Marina ne veut pas croire à la fatalité et décide de mener l'enquête coûte que coûte. Ceux d'en face vont payer, elle en fait le serment. Mais le risque est partout... Sollicité par l'épouse du joggeur, Landowski arpente villes et campagnes. De Concarneau à Scaër et Guiscriff en passant par Rosporden, il veille au grain tout en en restant à distance. Puis le drame arrive. Jamie, l'enfant du couple, est enlevé sur le chemin de l'école. Là, on ne joue plus et les hommes vont tomber avant les masques. Marina, en Mère Courage exemplaire, réussira-t-elle à sauver sa famille ?
    Plongez-vous dans le 28e tome des enquêtes passionnantes de Landowski et suivez Marina, Mère Courage exemplaire, qui fera tout pour sauver sa famille !
    EXTRAIT
    Ange passa un petit portillon enchâssé dans la haie en évitant bien de faire grincer la ferraille puis il avança aussitôt vers la maison pour se mettre à l'abri du balcon. Ainsi l'occupant des lieux, s'il lui prenait l'envie de sortir sur son belvédère, ne remarquerait pas l'intrus. Valait mieux. Ange venait de s'apercevoir qu'il ne disposait pas vraiment de zone de repli et qu'il pouvait se faire arroser de plomb sans avoir beaucoup de chances de préserver sa peau. Les lieux étaient ainsi configurés. Il fallait faire avec. D'ailleurs, ce n'était pas la première fois. Il en avait régulièrement réchappé mais il aimait de moins en moins ces lieux sordides et trop calmes ou le silence s'apparentait trop à la mort.
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Dans la collection Pol'Art, Serge Le Gall a mis en scène les tribulations du détective Samuel Pinkerton. Dans la collection Enquêtes et Suspense, il vous propose de participer ici à la nouvelle enquête du désormais célèbrec ommissaire divisionnaire Landowski.

  • Paul Gauguin au coeur d'une succession de drames.
    1888. Paul Gauguin retrouve Pont-Aven pour un deuxième séjour. Loin de l'agitation de la capitale, il compte sur le calme de la cité déjà bien connue des artistes pour lui permettre de vivre une période d'intense création. Mais avec le printemps se succèdent des drames... Suicide, accident, meurtres ? Gestes irraisonnés ou prémédités ? La Mort peint en noir. Troublé par la beauté triste de la jeune Henriette, intrigué par la perspicacité irritante du détective Pinkerton, Paul Gauguin est embarqué avec ses amis dans cette histoire à rebondissements, égayée par les facéties des peintres en herbe et les rires des servantes peu farouches.
    Plongez dans cette histoire à rebondissements, égayée par les facéties des peintres en herbe et les rires des servantes peu farouches !
    EXTRAIT
    Le détective s'arrêta et se retourna pour observer la scène des retrouvailles qui allait se dérouler d'un instant à l'autre. Il vit avec satisfaction le matelot poser le pied hors de la gendarmerie. L'homme hésita comme si l'importance de la liberté lui apparaissait au moment même où il rejoignait la clarté du jour. Quand il dirigea les yeux vers Pinkerton toujours immobile, celui-ci tourna rapidement les talons et s'engouffra à l'intérieur de la pension Gloanec.
    - Bonjour monsieur Pinkerton ! dit Marie qui trônait derrière son comptoir.
    - Bonjour Marie, vous ne vous êtes pas couchée ?
    - Eh non ! J'ai remis ma coiffe et j'ai repris mon service. C'est une journée comme les autres maintenant que le jour est levé.
    - Et avant ?
    - Je ne sais pas, je ne sais plus. Nous avons veillé trop tard. C'est peut-être ce qui a tué ce pauvre Andrew.
    - Ne dites donc pas de bêtises, Marie. Il a bien fallu que quelqu'un aide le destin !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Le lecteur pénètre dans les mystères de la création chez Gauguin, dans les conflits artistiques qu'il a dû affronter y compris avec d'autres peintres qui venaient comme lui séjourner à Pont-Aven (on a d'ailleurs l'impression d'assister une ou deux fois aux mêmes discussions animées), dans les modes de vie du Finistère de la fin du XIXe siècle, entre terre et mer, dans les auberges et les ruelles de la ville et les chemins et les moulins des alentours. À ce titre, ce roman est un véritable guide de balades à Pont-Aven et dans les environs. - Jack Sparks, blog Polar historique
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall est né à Concarneau en 1951. Il est l'auteur de cinq ouvrages abondamment illustrés qui retracent la vie quotidienne dans le Sud-Finistère au début du XXe siècle. Son premier roman policier, mettant en scène Paul Gauguin, a pour cadre la commune de Pont-Aven où il réside.

  • Un soir, dans le paisible port de l'embouchure de l'Aven, une femme est découverte sans vie sur le canapé d'un artiste peintre...
    Une jeune femme est allongée sur le canapé en cuir bleu. Un chat gris l'observe. C'est le silence. Elle est morte. Que venait-elle faire à Port-Manech ?
    La magistrate Lorraine Bouchet qui possède une maison sur la côte, sollicite le commissaire Landowski pour enquêter parallèlement à l'action des autorités
    locales. La mission s'avère difficile pour le célèbre policier. Les indices sont rares et les témoins peu loquaces. Surtout quand ils décèdent un à un...
    À l'embouchure de l'Aven et du Belon, les lumières s'allument sur la mer les nuits de pleine lune. Léa Velso et Franz Déricourt explorent les fonds marins dans les parages de l'Île Percée, tandis que Séverin Orchar barre le bateau d'assistance. Que cherchent-ils ? Et pourquoi donc Lorraine s'intéresse-t-elle à cette affaire ?
    Comme à son habitude, dans ce 27e tome, Landowski furète à son rythme pour résoudre l'énigme !
    EXTRAIT
    C'est là qu'il entrepose notamment son matériel, ses livres et les oeuvres qui n'ont pas trouvé preneur. Celles aussi qu'il ne terminera jamais. C'est là qu'il se repose l'après-midi, allongé sur le canapé bleu. C'est là qu'il refait le monde et qu'il aspire au bonheur. C'est là qu'il se souvient et qu'il ne parvient pas à oublier. Il appuie sur l'interrupteur et la scène s'éclaire. Le canapé est toujours là. Seulement, il est occupé.
    Une femme y est allongée. Nue. Dans une pose particulière. Elle ne respire plus.
    Temps de chien sur Port-Manech.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    La mer, les sentiers empruntés par des truands du côté de Rosbras, un mercenaire de retour d'Afrique venu retrouver une virginité morale à Port-Manech et nourrissant une passion à peine dissimulée envers Léa, le tout assaisonné par de troublantes relations familiales forgent un huis clos estival à mettre entre toutes les mains - Ouest France
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Dans la collection Pol'Art, Serge Le Gall a mis en scène les tribulations du détective Samuel Pinkerton. Dans la collection Enquêtes et Suspense, il vous propose de participer ici à la vingtième enquête du désormais célèbre commissaire divisionnaire Landowski.

  • A l'ombre des menhirs, un tueur se balade au gré de ses projets criminels...
    C'est un joli matin de printemps. Les menhirs de Carnac somnolent encore. Les visiteurs n'arriveront que dans une heure ou deux. Il n'y a personne sur le site de Kermario. Si ! Une femme portant une blouse à carreaux, adossée à la pierre dure et froide d'un imposant mégalithe. Elle a rendez-vous avec son destin.
    De Carnac à Erdeven, de Quiberon à Vannes, le tueur se balade au gré de ses projets criminels. Avec délectation et intelligence. Cette fois encore, le commissaire divisionnaire Landowski s'attaque à forte partie. Toute l'équipe est sur le pont : Lorraine, la magistrate ; Jim et Ange, les potes policiers.
    Parviendront-ils à mettre un terme à l'hécatombe ? Mais qui est-il donc, cet inconnu qui assassine à l'ombre des menhirs ?
    Découvrez le 29e tome des enquêtes du commissaire divisionnaire Landowski et de son équipe, Lorraine, Jim et Ange : parviendront-ils à mettre un terme à l'hécatombe en démasquant l'assassin qui sévit au coeur de Carnac ?
    EXTRAIT
    - Tu le sors. Délicatement, hein !
    - Dis tout de suite que j'ai des paluches de camionneur !
    - Après vérif, il faudra la remettre au même endroit. C'est à ça que je pense !
    La boîte résista un peu à cause du couvercle qui était mal positionné. Jim la posa sur le plancher et s'agenouilla. Sous le couvercle apparut un tas de photos en désordre.
    - Faut p'têt apporter ça à Lando ! dit Ange.
    - Je l'appelle !
    Jim sortit son portable.
    - Landowski, répondit le commissaire.
    - Ben oui, je sais que c'est toi.
    - Et alors ?
    - Une maison triste, froide, nulle !
    - Et puis ?
    - Deux tasses dans l'évier avec des traces de café.
    - Vous me sortez ça de là. Délicatement !
    - Des photos olé olé aussi.
    - De qui ?
    - D'elle !
    - Vous en faites quelques photos et vous les remettez en place. Plus ?
    - Le miroir de la chambre a pris un sacré pet ! La proprio a dû s'énerver !
    - On va vérifier ses phalanges. Sinon ?
    - On a une boîte à chaussures avec des photos !
    - Des photos de quoi ?
    - Sais pas ! J'ai pas touché. De famille, de souvenirs...
    - Apporte !
    - Et comment on fera s'il faut les remettre en place ?
    - On ne les remettra pas !
    - Bon, si c'est comme ça !
    - C'est tout ?
    - Pour l'instant ! Ah, si ! Il y a les fringues de Marie-Claire sur le lit.
    - Et alors ?
    - Les habits qu'elle portait la veille probablement.
    - Intéressant parce que ça veut dire qu'elle a endossé la panoplie dans laquelle elle est morte avant de partir.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur. Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche.

  • ?Horreur ou manipulation ? Léonore crut devenir folle. Folle à mourir vite et bien... ou folle à tuer?! C'est plutôt rare de trouver le corps d'une victime dans son congélateur puis de jouer négligemment avec le couteau qui l'a tuée ! Pire encore si vous ne vous souvenez plus très bien de ce que vous avez fait la nuit dernière. C'est exactement ce qui arrive à Léonore en vacances à Crozon. Paul Garvi a disparu. Franck, l'enquêteur bénévole, fouine du côté du Four à Chaux. Jules regrette le bon vieux temps tandis que Marie, sa femme, traîne son embonpoint. Chacun attend son heure. Léonore ne se méfie pas et elle se laisse embarquer dans une terrible machination. À savoir pourquoi ! La nuit, des signaux lumineux se parlent en morse au-dessus de l'étang de l'Aber. Sur le miroir, l'empreinte d'une bouche charnue garde jalousement ses secrets. Rouge baiser. Rouge sang. Plongez dans ce thriller efficace en terres bretonnes ! EXTRAIT En repoussant la chaise contre le mur, sa main gauche adhéra légèrement au haut du dossier. Puis elle remarqua le congélateur. C'était une boîte imposante qui ronronnait discrètement. Sur le côté, une petite lumière verte indiquait un fonctionnement normal. Léonore s'en approcha. Le dessus du coffre n'était pas poussiéreux comme la salle en elle-même. Au centre du rectangle de couleur marron, un objet était posé. Un couteau de boucher ! Léonore pensa que l'outil devait servir à saigner les lapins ou les volailles. Suite logique, elle se dit que les bestioles étaient ensuite conservées à l'intérieur du volumineux congélateur. Afin de vérifier cette hypothèse, il fallait se saisir du couteau pour l'empêcher de glisser et ensuite soulever le couvercle. Ce qu'elle fit. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Editions Bargain, le succès du polar breton. - Ouest France À PROPOS DE L'AUTEUR ?Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur. Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche.

  • Une enquête riche en rebondissements. Debout sur un tabouret bancal, il ne tremble pas. Il sait que sa dernière minute de vie est entamée. Dans un instant, il va se balancer... Théo court pour sauver Sandra, une Marilyn de province qui rêve d'Eldorado, et les douze dents acérées de la foëne transpercent le dos de l'agresseur. Le baron de Kervirac, hobereau de Carantec, est sur le point de ramener à la lumière le trésor des Templiers. C'est sans compter avec une organisation secrète, réminiscence d'un ordre nazi, qui espère bien le coiffer au poteau. Sophie, la femme de chambre, paraît bien énigmatique sous ses airs de Sainte Nitouche. Tuan Kho, exilé indochinois, se méfie de tout le monde. Amélie, comédienne antillaise, ne fait pas mystère de ses charmes dans un film qu'on tourne au château. Et le sang d'un triple meurtre coule sur les graviers de la cour... Le décor est en place quand le commissaire Landowski débarque pour mettre son grain de sel dans l'affaire. En compagnie du lieutenant Mario Caral qui ne lui inspire pas confiance, il rassemble les pièces du puzzle meurtrier qui le mèneront en bateau... jusqu'à l'île Callot ! Embarquez au coeur de cette nouvelle aventure avec le commissaire Landowski ! EXTRAIT Landowski soupira. - Mais je dois te dire que j'ai souvent envie d'autre chose. J'en ai un peu marre de cette vie de ?ic pur et dur. Et, tu le sais peut-être, toi, je crois bien qu'il y a des gaziers, en interne comme en externe, qui seraient contents de me voir raccrocher les crampons ! Le lieutenant Caral ne ?t aucun commentaire à ce sujet. L'amorce tombait à plat. Son passager en fut pour ses frais. - Il y a une brochette de super?ics qui ont rendu leur carte avant terme ! Vous pouvez faire partie du club ! - Pour me faire tartir dans un hameau désert en Ardèche avec des biquettes pour voisines ? Pour m'encroûter dans un gîte tout sombre à Trémaouézec avec des génisses qui me reluquent comme une locomotive ? Tu rigoles ! CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Editions Bargain, le succès du polar breton. Ouest France À PROPOS DE L'AUTEUR Serge Le Gall est né à Concarneau en 1951. Après d'autres productions littéraires, il s'est tourné vers le roman policier. Dans la collection Pol'art, il vous a proposé plusieurs énigmes mettant en scène le détective Samuel Pinkerton. Il vous invite à retrouver ici le commissaire Landowski dans sa septième enquête.

  • « Chantal, est-ce que tu as fait du mal à ta fille ? » Ces mots résonnent comme une condamnation.
    La maman d'Élodie n'oubliera jamais ce mercredi de novembre. Trois jours après la Toussaint, elle a trouvé sa fille allongée sur son lit. Morte.
    Afin d'essayer de comprendre ce geste désespéré, Chantal consulte Lanza Garan, psychothérapeute aux pratiques étranges, récemment installé sur les bords de l'Odet.
    Pour répondre aux inquiétudes de son amie Stéphanie, Lorraine Bouchet délaisse un temps sa fonction de magistrate pour mener l'enquête. De son côté, le commissaire Landowski, chargé d'une mission d'investigation sur les dérives sectaires, s'intéresse lui aussi aux agissements du nouveau gourou.
    Entre la Pointe de Trévignon, Concarneau, Port-La-Forêt, Beg-Meil et Loctudy se nouent les fils de cette toile d'araignée dont l'archipel des Glénan est le centre stratégique.
    Quatre quadragénaires, apparemment sans histoires, sont pris dans la nasse.
    Pour le pire.
    Il ne faut pas écouter les oiseaux de mauvais augure !
    Dans ce thriller plein de suspense, chaque détail a son importance... Laissez-vous emporter par le 13e tome des enquêtes palpitantes du commissaire Landowski !
    EXTRAIT
    Lorraine s'éveilla.
    À deux pas de ses fenêtres, les arbres du jardin du Luxembourg bruissaient sous la brise d'automne. Il y avait quelque chose d'irréel dans cette rumeur un peu métallique, aiguë et foisonnante, des feuilles moribondes résistant à l'assaut du vent. Les unes s'accrochaient aux ramures tandis que le zéphyr jouait pleinement son rôle pour les en détacher. Ensuite, il pousserait peu à peu les feuilles mortes vers les bordures et les recoins, les rassemblerait en tas éphémères pour faciliter le nettoyage avant l'hiver. Le souffleur avait son ménage à faire.
    Lorraine n'aimait guère cette saison qui commençait. Paris allait se parer de grisaille poisseuse et les sourires disparaître du visage radieux des femmes vêtues plus légèrement grâce à l'été indien. Les hommes aussi seraient plus bougons, voire renfrognés, d'avoir moins de belles images à emporter avec eux pour passer le temps dans les trains de banlieue. Ils ne seraient plus aussi séduisants, charmeurs, disponibles. Triste période en somme.
    Quand elle rentrait de bonne heure du Palais de Justice de Paris où elle avait son cabinet de juge, elle faisait souvent le chemin à pied. Elle ne détestait pas les regards qui se posaient sur elle. Elle ne marchait pas non plus tête baissée pour ne rien voir. Elle aimait bien cet exercice fugace de la séduction partagée qu'elle interdisait farouchement à son homme. Elle avait tellement peur qu'il se laisse emporter ailleurs !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Éditions Bargain, le succès du polar breton - Ouest France
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur. Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche..

  • Une énigme avec beaucoup d'inconnues
    Laura a peur. Sa voiture glisse inexorablement vers l'étang de Loc'h Coziou en Trégunc, et la ceinture de sécurité refuse de se détacher. Dans quelques minutes, l'eau noire va engloutir la jeune femme
    Dans sa nouvelle maison de Trévignon, la magistrate Lorraine Bouchet veille jalousement sur le commissaire Landowskien vacances ? Pas le temps, les affaires reprennent
    La jolie Laura se place sous la protection du grand flic pour cacher sa part d'ombre. Sa mère, Helena, manie le revolver comme une professionnelle. Thomas Lsch, ex-agent de l'Allemagne de l'Est, échafaude son plan mortel. Des braqueurs géorgiens, montés de Marseille, pourraient bien recommencer à tuer pour l'honneur. Tout ce petit monde joue aux poupées russes, mais il ne faut pas agacer le divisionnaire !
    Retrouvez le commissaire Landowski dans le 19e tome de ses enquêtes palpitantes !
    EXTRAIT
    Comment je vais savoir si c'est fini ?
    Il fit un pas et s'avança à la toucher. Elle était seule face à lui. Il faisait nuit. Il faisait frais. S'il tentait quelque chose contre elle maintenant, personne n'en saurait jamais rien.
    S'il décidait d'en finir tout de suite avec elle, il n'avait que l'embarras du choix. L'eau noire de l'étang engloutirait son corps et l'ensevelirait dans la vase. Il avait certainement tout prévu. S'il faisait disparaître la voiture, on ne penserait pas à chercher la jeune conductrice dans ce coin perdu en retrait du littoral, sur un chemin sans issue lui-même interdit à la circulation des véhicules à moteur.
    D'une voix glaciale, il lui lança :
    Je te le dirai, le moment venu !
    D'un geste vif, il lui prit le poignet gauche et serra très fort en tordant lentement.
    Laura se haussa sur la pointe des pieds pour tenter d'atténuer la douleur.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Editions Bargain, le succès du polar breton. Ouest France
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur.
    Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche.

  • Une série de disparitions mystérieuses en Bretagne...
    Le matin, il fait frais dans le bois de Penfoulic à Fouesnant. Fanny s'élance dans l'allée forestière pour un jogging. Elle n'arrivera jamais à la fin du parcours.
    Intriguée par cette disparition, la magistrate Lorraine Bouchet décide d'investiguer. Secrets et drames enfouis resurgissent. Les règlements de comptes sont activés pour faire table rase du passé.
    On disparaît à Fouesnant. On se cache à Port La-Forêt. On se noie à Mousterlin. On succombe au Cap Coz. On expire à Beg-Meil.
    Et Clémence, la grand-mère, veille jalousement sur l'avenir de la famille Kerinjar.
    Difficile de comprendre ce qui se passe quand on est confronté au mutisme. Il en faut davantage pour impressionner une magistrate émérite qui a bien envie de gagner sa première étoile.
    Mais où est donc Landowski ?
    Découvrez des secrets de famille bien difficiles à percer, dans le 22e tome des enquêtes du commissaire Landowski !
    EXTRAIT
    Elle trébuche, ouvre des yeux effarés parce qu'elle perd l'équilibre et qu'elle s'envole, essaie de rattraper le dictaphone qui plane, puis elle chute dans les feuilles du chemin. Quelques mètres plus loin, son roulé-boulé prend fin.
    Elle s'immobilise sur le dos, les yeux grands ouverts.
    Fixes.
    Elle entend un bruissement léger dans le feuillage des arbres. Quelqu'un qui se cache peut-être ?
    Du calme sinon. Partout.
    Et le chien, assis, langue pendante, qui met le nez au vent. Il attend.
    C'est donc comme ça mourir ?
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Editions Bargain, le succès du polar breton. - Ouest France
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur.
    Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche.

  • - 67%

    C'est une chaussure abandonnée au bord du talus sur Yellow drive. Une chaussure de femme.
    Spacek l'a vue et l'emporte avec lui. Ce qu'il n'aurait pas dû...
    Cachée derrière sa fenêtre, Lola le regarde faire en ricanant. La suite s'annonce bien.
    Voilà deux personnages qui ne gagnent pas forcément à être connus. Ils rêvent de se venger parce que la vie a transformé la leur d'une manière cruelle.
    Dans les hauts de Mulholland, Meryl attend ses clients de l'après-midi alors que Abigail, actrice adulée d'Hollywood, joue l'ultime scène de sa vie.
    Il y a aussi Julianne, avocate redoutable et son doberman sans nom.

    Ces personnages, meurtris mais forts, n'avaient pas vocation à se rencontrer. Le destin a décidé de faire le ménage.
    Et le lieutenant Sorros du LAPD, discret mais toujours présent, attend patiemment que ses proies s'entretuent...

  • D'étranges coïncidences en Bretagne...
    Deux jeunes femmes sont enlevées sur la route menant de Plonévez-Porzay à Plomodiern. Un collectionneur de poupées a un accident grave au même endroit. Un registre dérobé dans un orphelinat sort de l'oubli. Un inconnu rôde la nuit du côté de Pentrez-Plage. Une vieille dame allume, chaque soir, des bougies rouges à Sainte-Anne-la-Palud, comme pour honorer la mémoire de quelque défunt. Et voilà qu'on passe bien étrangement de vie à trépas dans le Porzay...
    Qui donc mène ce funeste jeu de piste et pour quelle raison ?
    Mais Landowski, commissaire divisionnaire, se trouve en mission dans la région et c'est donc une affaire à sa mesure que ce fin limier entreprend d'élucider...
    Un jeu de piste plein de suspense vous attend dans le 26e tome des enquêtes du commissaire Landowski !
    EXTRAIT
    Le climat a changé. Les gens aussi.
    Le fourgon bleu est ancien. Sur ses flancs métalliques, on parvient encore à déchiffrer la raison sociale dont il faisait sa fierté, avant d'être revendu comme un esclave devenu inutile.
    Le temps passe. Les gens aussi.
    Le siège passager est un peu défoncé. Il ne faudrait pas grand-chose pour que la personne assise passe à travers, dans un grand moment de solitude. Longtemps, il a été occupé par un énorme chien berger très heureux d'être promu copilote. À sa place, aujourd'hui, il y a une caisse, plutôt un carton de livraison de livres renforcé, dont le couvercle n'est pas complètement refermé. Probablement à cause du contenant trop volumineux. On dirait qu'une jambe de jouet pousse le couvercle de l'intérieur. Un membre en celluloïd dont le pied est chaussé d'une socquette blanche et d'une sandale de la même couleur. Comme si le personnage inerte cherchait tout à coup à prendre l'air.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Éditions Bargain, le succès du polar breton. - Ouest France
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Côté Enquêtes, il s'appuie sur son expérience professionnelle dans le milieu judiciaire. Côté Suspense, il aime bien jouer à cache-cache avec son lecteur. Le commissaire divisionnaire Landowski est son personnage fétiche...


  • Début juillet, en Bretagne, années soixante.
    Les examens du baccalauréat viennent de se terminer et la chaleur de l'été est là, pleine de promesses pour Anaïs la brune, Hortense la rousse et leur ami Ivan. Ces trois-là découvrent les plaisirs de l'existence d'une façon particulière et ne se quittent plus.

    Pour le meilleur.

    Désoeuvrés, comme peuvent l'être les jeunes dans ces périodes de la vie, mais à la recherche de sensations, ils traînent chez l'un ou chez l'autre, font l'amour, se promènent... Jusqu'au jour où ils se mettent en tête de visiter un manoir, apparemment inoccupé. Fortuitement, ils y découvrent du matériel photographique et des photos montrant des notables de leur petite ville prenant des poses suggestives, en tenue légère...
    Assurément, de quoi semer le trouble.

    Pour le pire.

  • Ana a rendez-vous. Avec David. Elle l'a rencontré sur Internet et, après quelques messages, la voilà partie en train, pour un week-end à la campagne. Plein de promesses.
    Pourtant, de cet inconnu qui l'a séduite, elle ne connaît pas grand-chose, pas même son visage.
    Bizarrement, quand Ana arrive à destination, il n'est pas là pour la recevoir. D'ailleurs, le domaine où elle pénètre s'avère finalement être la propriété de Peter, un ami de David, qui lui promet la venue de celui-ci pour plus tard.
    Petit à petit, tout devient étrange. Qui sont réellement David et Peter ? Et où Ana se trouve-t-elle vraiment ? Pourquoi ce week-end doit-il finir en bain de sang ?
    Une histoire implacable où les faux-semblants, la folie et les cadavres parsèment la route qui mène à la révélation finale...

  • Une folle envie

    Serge Le Gall


    Vous n'avez jamais songé à couper les ponts et partir à l'aventure ?
    C'est ce que Paul décide de faire un soir, alors que sa femme vole encore une fois vers New-York pour son travail. Sur un coup de tête, il descend dans la rue, boit un verre dans un bar puis il vole une voiture de luxe qui s'offre à lui.
    Il vient de changer sa vie.
    En compagnie de Clémence, la femme du supérieur de son épouse (parti lui aussi à New York...), ils prennent la route de l'océan. En chemin, ils vont faire plusieurs rencontres et tout ce petit monde se retrouve à festoyer sur l'Île de Noirmoutier jusqu'au bout de la nuit. Jusqu'au moment où un meurtre vient jeter le trouble...

  • Jeanne semble endormie. Il fait beau en ce mois de juin. La Laïta coule à deux pas. L'abbaye de Saint-Maurice et la forêt de Toulfoën servent de décor. Le petit sac à main a roulé plus loin. La chaîne de cou offerte par sa mère est brisée. Jeanne ne se réveillera plus jamais. Samuel Pinkerton rend visite à Marie Henry à la Buvette de la Plage au Pouldu où logent Maxime Maufra et Charles Filiger. Si le détective prend le temps de conter fleurette à Ernestine, il a plus d'un tour dans son sac. En compagnie de Cyrian, jeune journaliste à l'Union, il traque un dangereux prédateur qui séduit les jeunes filles avant de les assassiner. Le docteur Loudun, Charles l'aristocrate et Léon le charretier connaissaient la jeune lingère... Et Marie mange les baies qu'on lui offre si gentiment. Si rouges et si mortelles...

  • Le commissaire nage en eaux troubles...
    Quelques bulles et plus rien... Du côté de Chateauneuf-Du-Faou, le canal de Nantes à Brest ne ressemble plus à un long fleuve tranquille. Depuis quelques mois, on s'y noie ferme ! Accidents, suicides ? On dit que les crimes sont souvent commis en période de lune montante. C'est à l'écluse 218 qu'on assassine !
    Des chats disparaissent aux abords des cimetières. Une fatigue soudaine atteint les jeunes filles du canton. Les retraités fortunés n'ont plus goût à la vie. La mystérieuse résidence hôtelière des Jardins de Lagad propose des cures de jouvence. Rajeunissement garanti ! Le commissaire Landowski ne croit pas aux arts divinatoires. Pourtant, Marie-Jeanne, voyante occasionnelle, approche de la vérité. À en avoir froid dans le dos... Au pied du château de Trévarez, Lando mènerait-il son ultime enquête ?
    Suivez le commissaire Landowski dans le 17e volet de ses enquêtes palpitantes, au sein d'une mystérieuse résidence hôtelière !
    EXTRAIT
    Pour être dépouillés de leurs avoirs et de leurs biens, il faut qu'ils meurent. Pour que le doute ne s'insinue pas dans les esprits, il faut qu'ils meurent proprement.
    Les instigateurs de leur enlèvement n'ont pas d'autre choix. Depuis le début de l'opération, l'exécution fait partie de leur projet, mais il s'agit de présenter les choses comme un suicide, au minimum comme un accident si les constatations d'usage laissent la porte ouverte à une autre interprétation. L'assassinat programmé doit rapporter gros. On ne s'attaque pas à du menu fretin. C'est un investissement et c'est un risque. Si la brigade de recherches s'oriente sur la piste d'un crime, c'est clos cacheté. Adieu le pactole et bonjour les emmerdes !
    Du côté des victimes programmées, ce n'est pas tout à fait la même chanson. En désespoir de cause, ils souhaiteraient en finir au plus vite puisqu'ils savent tous les deux qu'on va prendre leur vie. Leur fin est inéluctable. Elle est gravée dans la machination qu'ils n'ont comprise que trop tard.
    Ils ne peuvent pas dire qu'ils sont pressés de mourir. Tant qu'il y a de la vie, il reste un espoir. Même si cette notion est intellectuelle et dérisoire. Il n'y a que la souffrance qui puisse dicter ce choix. C'est la peur qui les fait appeler la mort de toutes leurs forces, dans un silence très lourd.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Éditions Bargain, le succès du polar breton. - Ouest France
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Serge Le Gall vit et écrit à Pont-Aven. Dans la collection Pol'Art, il vous a invité à suivre quatre aventures du détective Samuel Pinkerton. Dans la collection Enquêtes et Suspense, il vous propose ici de participer à la treizième enquête du désormais célèbre commissaire divisionnaire Landowski.

  • Voiles rouges sur venice beach - lieutenant sorros - 2 Nouv.

    Sur la plage de Venice Beach, les petits matins sont splendides. La mer, le sable, le soleil qui se lève sur l'Océan Pacifique.
    Sauf qu'il y a le corps d'un martyr cloué comme un trophée à une cabane de surveillance. Criblé de flèches...
    De quoi aiguiser l'appétit du lieutenant Sorros, du Los Angeles Police Department, qui habite non loin de là.
    Mais cette exécution sordide n'est que la partie émergée de l'iceberg ! Sorros n'en a pas terminé avec la pègre de Californie. Épaulé par l'inspecteur Philipps son adjoint et Barney Clarke, capitaine de police en retraite, il va faire un peu de ménage. À sa façon...
    Abigail la star est décédée. Meryl, sa fille, ne se résout pas à arrêter de faire des passes dans les hauts de Mulholland. Ryan et Clyde Carpenter cultivent leur vengeance. Kaya le junkie insouciant, joue des airs de Bob Marley. La belle Kimberley apporte un peu de douceur dans ce monde si brutal.
    De Cape Cod à Venice Beach, la mort ne dira pas son nom.
    Et si Spacek, le caïd de Yellow Drive, était encore vivant ?

  • Ma grand-mère ne quittait pas souvent sa commune. Aller jusqu'à Concarneau prenait des allures d'expédition lointaine. Il lui fallait bien s'y rendre parfois pour consulter un spécialiste, par exemple, avant de faire un tour au marché aux chiffons pour oublier les prescriptions contraignantes du médicastre. C'est lors de ces sorties exceptionnelles qu'elle évoquait les histoires réunies dans ce recueil. La Dame Blanche et le serpent, La pierre du coq, Les moutons d'Ouessant, La Faux du Diable, Le vase de Locmaria, Les loups du Coatloc'h, Les trois soeurs.

empty