• Le roman...
    Francis Cabrel et Richard Seff ont mandaté un avocat toulousain contre ce texte !
    Un livre dont certains passages dérangent le chanteur de variété d'Astaffort et le parolier devenu membre du Conseil d'Administration de la Sacem, doit sûrement receler quelques pépites !
    J'avais alors répondu avec ironie au Conseil de ces chers presque confrères qui m'avaient sélectionné en 1998 à leurs chères Rencontres d'Astaffort, cadre partiel de cette grande fresque philosophico-musicale-littéraire ! Ils n'avaient pas insisté. Aucun autodafé réclamé !
    Le vilain bouquin en papier s'appelait "La faute à Souchon ?" mais lors de son lancement dans la grande aventure de l'ebook, le titre "le roman du show-biz et de la sagesse" a jailli.
    Sur les routes du Lot, entre Limogne et Calvignac, devant un Dolmen dont la légende locale prétend qu'il fut brisé par un Géant en colère de ne pas trouver à boire sur ce causse du Quercy, je souriais : même les dolmens se brisent. J'avais trouvé l'image de couverture. Et en plus rimé Show-biz et brisent !
    Le lancement...

    Un ebook lancé en offre promotionnelle avec l'objectif avoué d'atteindre la tête des classements des meilleures ventes des boutiques numériques... et donc de le diffuser au maximum...
    Un partenariat entre la chanson représentée par http://www.chansons.tv et la sagesse de http://www.ternoise.net/sagesse
    Stéphane Ternoise
    Romancier, dramaturge, essayiste... et auteur de chansons... membre de la Sacem...

  • Edition revue et actualisée en 2014. Disponible en numérique et en papier.
    En 1998, après avoir participé aux rencontres d'Astaffort de Francis Cabrel, m'être alors penché sur les textes de ses chansons, une idée que d'aucuns jugeraient peut-être saugrenue, m'a taraudé l'esprit : la nécessité d'améliorer ses paroles...
    Ainsi naissait ma première parodie : Petit Abruti, sur Petite Marie.
    C'était le début d'une grande aventure ! Qui rapidement donnait naissance au site http://www.parodiesdechansons.com
    Un instant crucial de ce parcours : fin 2006 début 2007, où les médias ont préféré ne pas accorder de place au CD SARKOZY, principalement constitué de parodies.
    Avec la participation de Frédérique Zoltane, Stéphane David, Paul Glaeser, Christophe O'Neil et Patrice.
    Faute de budget communication et vu l'état des médias alors, l'information n'est pas parvenue au grand public.
    Depuis Benjy Dotti et Guillaume Ibot puisent parfois dans mes créations.
    J'ai naturellement mes auteurs favoris. De Renaud à Alain Souchon, en passant par Francis Cabrel et Claude François. Ce ne serait pas la variété des années 80 ?
    Quand je m'attaque à une oeuvre de Jacques Brel ou Georges Brassens, c'est toujours dans la perspective d'un hommage...
    Des projets sont toujours en phase de lancement, la série des JE NE SUIS PAS...
    Début 2011, au lancement de cette tentative de fournir en ebooks l'ensemble de mes écrits, il m'a semblé évident qu'un versant parodies de chansons devait y figurer. J'ai donc repris le document habituellement envoyé aux contacts d'artistes humoristes... pour réaliser qu'il était bien incomplet ! Alors, scrupuleusement, j'ai scruté les déclarations sacem et ces quelques sites consacrées aux parodies. 200 pages pour rire et réfléchir... en chansons.
    Les chanteurs les plus parodiés : Renaud, Francis Cabrel, Alain Souchon, Johnny Hallyday, Claude François, Jacques Brel, Hugues Aufray, Jacques Dutronc, Michel Polnareff, Georges Brassens, Serge Gainsbourg, Vincent Delerm, Michel Sardou, Joe Dassin.
    Les chanteuses les plus parodiées Vanessa Paradis, Sheila et Carla Bruni.
    Mais aussi : France Gall, Jean-Jacques Goldman, Daniel Balavoine, Hervé Vilard, Francis Lalanne, Bashung, Daniel Guichard, Michel Delpech, Maurice Chevalier, Georges Moustaki, Grand Corps Malade, Henri Salvador, Léo Ferré, Gérard Manset, C Jérôme, Pierre Perret, Fernandel, Boris Vian, Carlos, Barbara, Mike Brant, Gérard Lenorman, Chantal Goya, Tino Rossi, J.J. Lionel et un certain Rouget de Lisle (notre hymne national) ainsi que quelques chansons traditionnelles.

    Stéphane Ternoise
    Le parodiste du net

  • Dans le canton de Montcuq, une opinion prévaut : il n'existe pas de dolmens par ici, dans le Lot ils se situent vers Limogne et Gramat ; les mieux informés savent que Prayssac en possède de beaux spécimens.
    Pourtant, éloignés d'une dizaine de kilomètres (oui, Montcuq est vaste), ils existent. Ces deux dolmens témoignent d'un très ancien "saccage" mais surtout devraient questionner... avant qu'il ne soit trop tard !
    Cette présence devrait éveiller les curiosités mais elle ne semble pas intéresser les élus, qui peuvent certes compter sur la sonorité du nom et le Monopoly "collector" dédié à ce charmant point du Quercy pour drainer du tourisme, principalement estival.
    Pourtant, une politique volontariste de mise à jour des "autres dolmens" semble urgente, avant leur découverte "par hasard" par des propriétaires qui préféreraient les détruire par crainte d'une interdiction de construire pour cause de protection du patrimoine...
    Bien qu'aucun panneau ne les signale, leur visite ne nécessite que de posséder les bonnes indications...
    Stéphane Ternoise
    http://www.lotois.fr
    Document réalisé dans le cadre du projet lotois http://www.communes.info par Stéphane Ternoise, écrivain et photographe ayant choisi de vivre dans le Quercy en 1995.

  • Petit livre impertinent disponible en numérique... et en papier...
    Même quand les photos parlent, la littérature trouve toujours un moyen de s'immiscer dans mes livres.
    Il est vrai qu'en cette période, il peut apparaître important de rappeler un proverbe chinois : « Lorsqu'un troupeau de moutons est uni, le loup n'ose l'attaquer. »
    Surtout qu'Albert Einstein, s'il était cloné comme Dolly, répéterait sûrement : « Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. »
    Le 22 mars 2013, il s'agissait d'inaugurer ma série dédiée au salon du livre de Paris... où naturellement un éditeur vraiment indépendant n'a pas sa place (ou il devrait la payer bien chère...)
    /> Stéphane Ternoise
    Lecteur de Socrate (sur http://www.socrate.info : « On compte plus facilement ses moutons que ses amis. »)
    http://www.moutons.info

  • Mertilou prépare l'été fut publié le 12 août 2011 dans le recueil la fille aux 200 doudous et autres pièces de théâtre pour enfants, avec cinq autres de mes textes.
    Il s'agit d'une pièce pour troupes d'enfants, avec deux grands rôles et de nombreux merles-enfants figurants.
    Après la fille aux 200 doudous puis le lion l'autruche et le renard, mademoiselle Kate-Marie Glover l'a traduite, et cette version anglaise sera publiée le 1er mars 2012.
    Stéphane Ternoise, dramaturge lotois
    Le 28 février 2012

  • - ça magouille aux assurances ou la tentative par une inspectrice des assurances de coincer une as de la mise en scène des fausses déclarations aussi joueuse de belote dans la salle non-fumeur de chez Clara.
    - Sept femmes et la star quand Odette, la secrétaire de la star vieillissante Antonin, improvise avec les lauréates d'un concours qu'il a organisé dans l'intention de profiter de l'émerveillement de ses fans. L'Antonin avait tout prévu... mais il a disparu.
    Des pièces de Stéphane Ternoise
    http://www.dramaturge.net


    ça magouille aux assurances
    En ce temps-là, au début des années 1990, le tabac régnait dans la société française. Néanmoins, Clara, la cafetière (la veuve de Jojo), avait accordé une salle aux non-fumeurs, utilisée uniquement par des femmes. Une seule table avec Françoise, Pierrette, Jeanne et Jocelyne. Quatre veuves. Mais la première part désormais avant 8 heures. Pourquoi ? Mystère ! Et elle est remplacée par Claude, « une brave fille. »
    Un jour d'anniversaire, Françoise avoue ses grands secrets. Mais Claude n'était pas là par hasard, elle attendait sa confidence.
    Claude est inspectrice des assurances, en mission, en recherche de preuves dans des arnaques aux fausses déclarations.
    Personnages :
    Quatre joueuses de belote, d'une cinquantaine d'années : Françoise, Pierrette, Jeanne, Jocelyne.
    La cafetière, Clara, d'âge proche.
    Claude, plus jeune, remplace Françoise, à 8 heures.
    Sarah, la fille de Clara, une vingtaine d'années.
    Sept femmes et la star
    Sept ravissantes femmes lauréates d'un concours leur offrant 24 heures avec leur idole, le chanteur Antonin K. Six seulement viendront.
    Secrétaire de l'association organisatrice, Odette, un peu gaffeuse même à jeun, les accueille.
    Arrivées programmées à la file indienne. Mais l'idole est en retard... Odette improvise, l'alcool délie les langues : show-biz comme Antonin, la réalité diffère grandement de la mise en scène médiatique...
    Personnages :
    Odette : hôtesse d'accueil, la quarantaine.
    Les lauréates (25 à 35 ans) par ordre d'arrivée programmé :
    Aurélie, Brigitte, Cécile, Delphine, Emilie, Françoise (ne viendra pas), Géraldine : très distinguées, vêtues avec goût, arriveront avec un petit bagage.
    Le chanteur moustachu et vieillissant, Antonin K, la soixantaine, ne viendra pas.

  • Edition revue et actualisée en mars 2014. Disponible en numérique et en papier.
    Stéphane Ternoise, écrivain vraiment indépendant depuis 1991, observateur non subventionné du monde littéraire, essayiste du net, http://www.essayiste.net dénonce une loi de la République, la décortique, (explique son origine) et informe les écrivains sur leurs véritables droits. Ecrivains (ou ayants droit), pour vraiment conserver les droits numériques de vos oeuvres publiées avant 2001, réagissez rapidement. Ecrivains d'aujourd'hui, attention aux contrats que l'on vous propose de signer...
    - Analyse globale de la loi 2012-287 du 1er mars 2012
    - Analyse du texte article par article
    - Un habillage philanthropique, une réalité économique, une incohérence suspecte
    - Le contrat d'édition en 2012
    - Les contrats d'édition sans clause numérique...
    />
    Vous ne lisez pas les interviews des dirigeants du groupe Hachette Livre, vous ne lisez pas les déclarations de monsieur Antoine Gallimard, éditeur et président du Syndicat National de l'Edition, vous ne lisez pas les publications du centre d'analyse stratégique du gouvernement sur l'édition française, vous ne lisez pas les dossiers des lois ni même les lois qui concernent les écrivains... Si vous lisiez leur prose guère littéraire, vous hurleriez sûrement aussi cette alerte "écrivains, réveillez-vous !"
    Comment réagir quand un document d'analyse du gouvernement note "il s'agit tout à la fois de proposer une offre attractive aux lecteurs, de préserver des marges et d'assurer des conditions financières et juridiques en mesure de dissuader les auteurs de se passer de la médiation traditionnelle de leur éditeur " ?
    Les écrivains, si prompts à s'indigner, pétitionner, dénoncer, s'engager, militer, deviennent curieusement silencieux quand il s'agit de leurs rapports aux éditeurs. Début 2012, pourtant, mené par Antoine Gallimard, le Syndicat National de l'Edition a fait fort : les parlementaires lui ont même voté une loi sur mesure, bien emballée en texte destiné à redonner vie aux oeuvres du vingtième siècle, mais instaurant une gestion collective guère favorable aux auteurs !
    Et les écrivains se taisent ! Pourquoi ? Le plus souvent ils ignorent presque tout. Les éditeurs, paternalistes, les ont persuadés qu'ils tiennent encore le secteur, les clés de la réussite, apportent une visibilité inaccessible autrement, un label de qualité...
    Folie que d'oser informer, essayer de briser la facile victoire des grands éditeurs français sur des écrivains fatalistes ? Je n'ai jamais souhaité entrer dans leur système, devenir un pion, même avec la perspective d'un jour arborer les bandeaux "best-seller" ou "prix Goncourt." Depuis 1991, je publie dans un relatif anonymat... et j'étais prêt pour la révolution numérique. Amazon est ainsi un véritable partenaire. Pas étonnant que la société américaine soit la cible privilégiée des installés : son approche offre aux écrivains une perspective de vivre dignement de leurs écrits.
    Alertez les écrivains ! Car cet essai parviendra difficilement aux premières victimes de la loi du 1er mars 2012. Lisez et informez !... Sinon d'autres lois pourraient compléter l'arsenal législatif censé maintenir l'ordre établi, avec des créateurs endormis dans les mains des intermédiaires.

    Autres entrées :
    - Prétendre à l'urgence de numériser les vieux livres indisponibles est un scandale...

    - Que s'est-il passé le 1er février 2011 ?
    - Pourquoi des livres ne sont plus disponibles en papier ?
    - Pourquoi ces 500 000 oeuvres... alors qu'il en existe bien plus d'indisponibles ?
    - Le contrat d'édition (papier)
    - La fausse excuse : contrer le projet Google Books...

  • La fille aux 200 doudous
    Pièce pour enfants en un acte (jouée en France, Biélorussie, Madagascar... voir http://www.comedie.es)

    Distribution :
    Six à une vingtaine d'enfants.
    Scène : dans son lit, une fillette, 6-7 ans, à peine visible. Trop de doudous ! Des doudous aussi dans toute la chambre.
    Entrent des enfants (minimum cinq, même âge), sur la pointe des pieds. Ils observent, admirent, se sourient, s'extasient, se montrent des doudous.
    Note de l'auteur au sujet de cet ebook :

    C'est peut-être mon côté voltairien !
    Non, je ne prétends pas marquer le XXIe siècle comme Voltaire le XVIIIe.
    Quoique, ma conceptualisation du rôle de l'ebook pourrait bousculer les esprits et révolutionner la société française !...
    A lui la liberté de penser, au modeste Ternoise la liberté de publier !
    Il eut 83 ans pour s'exprimer et à mon âge possédait déjà une notoriété que même nos stars du petit écran pourraient lui envier.
    Mais stop, ce n'est pas dans cette direction que se situe mon quelque chose de Voltaire.
    Voltaire souhaitait passer à la postérité par son oeuvre théâtrale, sa soixantaine de pièces.
    Il était considéré (se considérait) comme le digne successeur des plus grands, Corneille et Racine.
    Son théâtre n'a pas résisté au temps.
    Ses lettres philosophiques, ses essais, sa poésie... et ce sont deux petits contes, Candide et Zadig, que nous lisons le plus.
    J'ai écris cinq romans, quatre essais, cinq cents textes pour la chanson, des sketchs, quinze pièces de théâtre pour les troupes d'adultes, et c'est cette petite pièce "la fille aux 200 doudous" qui me vaut de nombreuses représentations, des troupes d'enfants aux spectacles scolaires, même en Biélorussie et à Madagascar !
    C'est parfois bizarre la vie, littéraire aussi !
    Dans les prochains jours, les traductions en anglais et allemand seront publiées, ce qui justifie cette parution alors que cette pièce figure déjà dans un recueil de pièces pour enfants et dans le "théâtre peut-être complet."


  • Ce monologue est également un petit manuel de combat social... (également disponible en papier ; voir http://www.livrepapier.com )

    à 25 ans, le personnage de ce monologue a quitté une confortable situation de cadre en informatique, chez Groupama Assurances, pour vivre de peu, de manière plus ou moins artistique... Un peu comme l'auteur de ce texte... Coïncidence, naturellement !.
    à 25 ans, arrêtez de travailler !... Ah, vous cherchez votre premier emploi !...
    Extraits :
    J'avais 25 ans, c'était en 1993. Je sais, si vous avez 25 ans et cherchez comment ne pas vous engloutir dans les voies sans issues, 1993, c'est une autre époque. Le vingtième siècle !
    (...)
    Si à cause de la date du grand virage de cette histoire, 1993 donc, vous pensez : son cas n'est pas adaptable... c'est que vous n'avez rien compris... Ceci n'est pas un mode d'emploi ! Simplement une réaction devant une situation.
    En 1993, si j'avais écouté 1968, 1975 ou 1980, j'aurais moi également pu être découragé, maudire d'être né trop tard !
    (...)
    Deux attitudes face à une tentative d'embrigadement dans un pays démocratique : la grande majorité balbutie, fataliste : « j'ai rêvé... mais maintenant je fais comme les autres » et quelques-uns vont voir.
    Aller voir. Chercher son point d'équilibre. Trouver sa voie, quand tant suivent les ruelles balisées, et grinchonnent, et manifestent. Trouver sa voie et en payer le prix.
    Avant de jouer ce texte sur scène, contactez l'auteur : http://www.theatre.st (théâtre ST Stéphane Ternoise)


  • Le 6 octobre 2012 fut publié "Le manifeste de l'auto-édition." (http://www.auto-edition.pro)
    Le 7 octobre 2012 fut donc publié "Le manifeste de l'autopublication."
    Pourquoi ? Il existe des hommes sans scrupules. Il existe des femmes sans scrupules.
    Alors, qui, découvrant (sans forcément le lire) "le manifeste de l'auto-édition" aurait été tenté de prétendre que self-publishing se traduisant autopublication, l'auto-édition représente le passé et l'autopublication l'avenir... On peut naturellement ergoter sur une distinction entre les deux termes, on peut également en sourire...
    Donc il s'agit simplement de bloquer ce titre, qui aurait pu entraîner une confusion dans le lectorat, et même servir à promouvoir les éditeurs 100% numériques sur le dos de l'indépendance !
    Cet ebook, au delà de cette mise au point, reprend donc exactement "Le manifeste de l'auto-édition" commercialisé au même prix.

  • 4 juin 2013 : la version 2 de l'édition numérique de ce premier roman... afin d'y intégrer la charte de qualité de l'auteur indépendant (une faute = un livre offert, voir http://www.autoedition.pro ) et la présentation du sixième roman, "Un Amour béton."

    Un roman pour comprendre une époque. Où même les mots perdent leur sens.
    Libertés d'avant l'an 2000 : une époque où seuls les installés pouvaient agir mais ne le souhaitaient pas, préféraient profiter des avantages en essayant de les transmettre à leurs enfants.
    Génération dont la décennie cruciale, de vingt à trente ans, s'est déroulée bien autrement des vagues prédictions de l'instituteur de Jel du CM2. Un instituteur qui prétendait : " vous êtes la génération de la paix, et connaîtrez le temps béni où tous les êtres humains serontheureux. Ne vous inquiétez jamais pour l'avenir."

    Une jeunesse élevée au mythe d'une ère enchantée débarrassée de la barbarie par la morale et de la maladie par la médecine.


    Stéphane Ternoise

  • Disponible en papier et numérique.
    Ces 8 kilomètres de la départementale 143 lotoise, j'en connais désormais chaque virage. La toute première fois, je souhaitais y observer les trois dolmens et les trois gariottes présentés dans un « Quercy Recherche » emprunté à la médiathèque de Montcuq. Les indications me permirent de photographier uniquement deux mégalithes (Pech Grillé et Peyre Gagès) et quelques gariottes supplémentaires. C'est en cherchant des informations sur ce dolmen du Bos Garnel (ou Bos d'Agarnel retrouvé sous le nom d'Agranel ou d'Agarnel dans la base des Monuments historiques) que je découvrais l'existence d'autres beaux spécimens : Mas del Dec et Pierre levée.
    Cinq dolmens, des gariottes (le terme cazelles est parfois préféré) et le village de Calvignac : quarante-et-une photos avec des indications précises. L'idéal serait d'effectuer cette découverte en marchant tranquillement...
    Dans le cadre du Projet http://www.france.wf versant http://www.lotois.fr
    Edito
    La route
    La première gariotte... est double...
    Le Dolmen d'Agranel
    Le dolmen de la Pierre-Levée
    Le dolmen du Mas-del-Duc
    Le dolmen de Pech Grillé ou le dolmen du Commun
    Le dolmen de Peyre Gagès
    Continuer jusqu'à Calvignac
    Le lavoir de Calvignac
    Stéphane Ternoise lotois depuis 1995

  • La baguette magique et les philosophes, pièce de théâtre de Stéphane Ternoise.

    Avant de quitter la terre, sa grand-mère lui a offert une baguette magique, en lui spécifiant qu'elle ne devait pas l'utiliser avant ses vingt ans. Romane ignore presque tout de ses pouvoirs, simplement qu'ils peuvent faire apparaître des morts décédés avant sa naissance.
    Pour la première fois, elle va l'utiliser un matin de spleen et remplacer son partenaire par Epicure, le philosophe.
    Sa soeur ou son frère (deux versions de cette pièce) sera transformé(e) en Sénèque.
    Une pièce de théâtre qui permet de présenter un peu de philosophie, la pensée d'Epicure puis celle de Sénèque.
    Retenue par http://www.seneque.info pour le regard contemporain sur Sénèque.

  • Les contes de Ternoise + 33 photos en couleur...
    Ce recueil fut l'un des premiers ebooks lancés dans la commercialisation enfin possible en France.
    En mars 2011, donc avant l'arrivée du Kindle.
    En novembre 2013, il m'est enfin possible de vous le proposer en papier. Papier et numérique : http://www.conte.es
    Ainsi, une refonte générale s'imposa, occasion d'agrémenter ces contes de nombreuses photos, principalement de ma campagne, ma petite ferme du Quercy mais également de ballades plus ou moins lointaines (jusqu'en Afrique)
    Parfois auteur de contes. Rarement. Mais il arrive un jour où le peu accumulé chaque année devient suffisant pour un recueil.
    Naturellement "les révélations sur la disparition du père Noël" mais aussi "la fille qui écoute les volailles" inspiré par sa fille, "18 avril 2005", une dérive sur sa soeur et "le lion, l'autruche et le renard", ce texte né après la communication par une amie Afar d'un conte du pays de sa naissance.
    La liste des contes :
    - Révélations sur la disparition du père Noël
    - 18 avril 2005
    - La fille qui écoute les volailles
    - Le lion l'autruche et le renard
    - La fortune des Trépon
    - Le droit de vote des vieux
    - Vin et venin
    - Prête-nom
    - Manger
    - Qui de l'oeuf ou de la poule ?... Enfin expliqué

  • Viré, viré, viré, même viré du Rmi ! Un roman social de Ternoise, librement inspiré de sa période rmiste lotois, avec même quelques documents officiels du système administratif français.
    Un roman aussi sur la condition de l'écrivain en France.
    Stéphane Ternoise a choisi l'indépendance à 20 ans. Il en a payé le prix.
    Ce roman est aussi celui d'un combat. L'écrivain est depuis devenu une référence de l'auto-édition en France.
    Un romancier dont l'oeuvre reste peu médiatisée mais découvert de jour en jour...
    http://www.romancier.org
    A lire également :

    - Le roman du show-biz et de la sagesse


    - Peut-être un roman autobiographique

    - Quand les familles sans toit sont entrées dans les maisons fermées

  • ** Tarif Promotionnel ce jour **
    Comme Stendhal lança le concept de cristallisation dans l'amour passion (de l'amour), Stéphane Ternoise isole dans cet essai l'amour serein en aspirations similaires, la sérénamour. (http://www.serenamour.com)
    Aborder le thème AMOUR ? Trop vaste ? Certes l'approcher différemment de liberté d'opinion ou production céréalière...
    Sous peine de le trahir, l'Amour ne se rationalise pas totalement, il part dans, presque, toutes les directions ? Bien sûr si l'on accepte d'accorder le qualificatif Amour à tout ce qui s'en prétend...
    Tout a été dit sur l'amour ?... Et pourtant, quand il en a la possibilité, chacun - ou presque !... - ajoute sa touche personnelle.
    Dire quelque chose de plus ? Ou autrement ?
    La sérénamour ?
    /> L'amour troisième millénaire ?...
    Vous vous sentez en recherche d'une autre approche de l'Amour ?

  • Version 3, du 18 novembre 2013, revue et actualisée. Editée en numérique et papier http://www.livrepapier.com
    Le livre numérique, fils de l'auto-édition : Stéphane Ternoise explore le monde de l'édition numérique dans un ebook qui n'a pas eu besoin de mentir pour plaire à un éditeur. Un livre qui peut balancer la vérité sur les pratiques de ces éditeurs, le cafouillage des lois, les lobbies, les subventions et les grands enjeux du livrel.
    Stéphane Ternoise est auteur et éditeur indépendant depuis 1991, professionnel depuis 2004, son expérience et son analyse permettent de comprendre l'évolution du secteur de l'édition, afin de ne pas en être les victimes.
    Il s'adresse donc aux écrivains, aux lectrices et lecteurs.
    Il explore les perspectives du milieu littéraire dans un livre numérique qui dérangera naturellement des installés et pourrait occasionner un électrochoc dans l'édition française.
    Cet essai présenté à la une du portail http://www.ebooksdiscount.fr fut le premier ebook du mois lors du lancement du site http://www.ebookdumois.com.
    Les écrivains en quête d'une voie pour vivre de leur plume, liront cet essai avec une attention encore plus particulière.

    - Présentation
    - Préface : Si vous croyez au livre numérique...
    - Presque comme un roman...
    - Simenon aurait sûrement opté pour le livre numérique...
    - Dépôt légal des livres numériques
    - La protection contre le plagiat du livre numérique
    - ISBN des livres numériques
    - Des lois pour le livre numérique
    - Risque d'entente sur des prix élevés entre les éditeurs ?
    - Le marché du livre numérique en France
    - Etude sur le livre numérique : le Bief
    - L'ebook indépendant sera coulé par la médiocrité ?
    - Rappel : auto-édition n'est pas compte d'auteur
    - Impasse de la concentration de l'édition en France
    - Du monde de la musique à celui des livres
    - Le livre papier sera produit tant qu'il se vendra
    - Les tartuffes du numérique existent déjà
    - Les fêlés du blogage
    - Les livres du domaine public
    - D'autres livres gratuits ?
    - Qu'est-ce que le SNE ?
    - Quand CPE et SNE négocient...
    - Qu'est-ce que le CNL, Centre National du Livre ?
    - CRL, Centre Régional du Livre... l'exemple Martin Malvy
    - L'ebook selon le SNE. Analyse de la version officielle
    - Nos librairies de qualité vendent quoi ?
    - Aphorismes pour twitter
    - Etudes sur l'offre numérique illégale de livres français sur Internet
    - Agitation sur le numérique au CRL Midi-Pyrénées
    - Les livres numériques se vendent...
    - Edition papier rime avec pilon...
    - Le combat pour réduire au maximum le domaine public
    - Un portail équitable pour le livre numérique
    - L'édition classique en fin de parcours
    - Nom du livre électronique ?
    - Livres numériques et livres numériques... premières distinctions
    - Le format des livres électroniques
    - Comment lire le livre électronique ?
    - Créer un fichier PDF
    - Créer un fichier ePub
    - Créer un ebook pour Kindle
    - Doit-on « protéger » les ebooks par des DRM ?
    - Le rôle social du livre numérique
    - L'histoire de l'ebook est déjà longue... elle s'inscrit dans l'Histoire du livre
    - Pierre Lévy, philosophe, le 16 janvier 1998
    - La bibliothèque numérique est une réalité
    - Internet est la chance des écrivains
    - Avec le numérique, il y aura trop de livres ?
    - Comment être lu reste la question essentielle
    - Etre visible... attention danger !
    - La sélection des éditeurs...
    - Stabilité de la chose imprimée contre le mouvement des documents
    - Amanda Hocking, Stephen Leather et moi...
    - Librairies virtuelles... où faut-il vendre ?
    - La France de l'édition a besoin d'Apple, Amazon et Google
    - Google : une solution ou un problème ?
    - La boutique Kindle...
    - Le statut de l'auteur éditeur... livres papier ou numérique
    - Au sujet d'Internet
    - La poésie enfin publiable
    - L'auto-édition... même Antoine Gallimard en parle...
    - Equation économique du livre numérique
    - Stéphane Ternoise
    - A lire également


  • Ils ne sont pas intervenus (le livre des conséquences)

    Le cinquième roman de Stéphane Ternoise, également le plus personnel, où il livre quelques clés de son enfance...
    À 40 ans il publiait son treizième livre, la version papier de ce roman.
    Ce roman a servi de prétexte au lancement du site http://www.romancer.fr :


    Romancer sa vie : Le romancier tourne autour de sa vie : la notion d'autobiographie en littérature...


    Le village vivait déconnecté des possibilités du monde. Seules les mauvaises nouvelles leur parvenaient. Naturellement déformées.
    En termes actuels : c'est alors qu'est née ma prise de conscience des injustices sociales liées à la naissance, au conditionnement.
    Maudit déterminisme familial et social.
    Karine et Betty furent deux faces de mon incapacité à vivre.
    J'ignorais qu'il ne faut jamais avoir honte de ce dont nous ne sommes pas responsables.
    De sa guerre d'Algérie, je ne connais presque rien.
    Le monde ne m'intéressait pas vraiment. Certains se passionnaient pour la politique. J'étais contre Chirac et Pasqua,
    ça s'arrêtait là. Survivre. Trouver le moyen de le supprimer sans laisser de trace.

  • "Un Amour béton" fut publié le 22 mai 2013. Ce roman perpétue mon engagement d'indépendance et comme les précédents n'a pas bénéficié du soutien des grands médias. Comme le déclara Alain Beuve-Méry, le petit-fils du fondateur du Monde où il couvre l'édition. « Tout dépend de la maison d'édition dans laquelle vous êtes édité, et du travail fait en amont par les attachés de presse auprès des journalistes et des jurés littéraires. » Dans ce même quotidien influent, Baptiste-Marrey écrivait « les grands groupes publient, distribuent, vendent et font commenter favorablement les titres qu'ils produisent. »
    Vous proposer en lecture gratuite une grande partie du roman, c'est essayer d'obtenir un peu de visibilité. Etre éditeur indépendant en France, en 2013, reste très difficile. Même http://www.editeur.pro ! Les politiques (d'Aurélie Filippetti à Martin Malvy en passant par les autres) soutiennent les installés.
    "Un Amour béton" : en acceptant le rôle peu glorieux du nègre de Kader Terns, le « météorite du livre numérique, disparu dans d'affreuses circonstances », je ne pouvais imaginer entrer dans la partie la plus mouvementée de ma vie...
    Vos médias s'en délecteront bientôt : Kader fut broyé, son assassin présumé s'est suicidé, sa complice potentielle clame son innocence derrière les barreaux et moi, qui devais tenir le rôle peu glorieux du nègre de l'autobiographie du « jeune et talentueux écrivain choc de l'année 2011 », j'hésite à la croire tout en redoutant de rapidement me retrouver soupçonné...
    Dois-je laisser "éclater l'affaire" ou puis-je raconter comme j'en avais l'intention quand la version de l'accident me sembla aussi stupide qu'évidente ?
    Mais tout ceci, c'était avant. Avant que tout s'accélère et m'aspire dans le tourbillon...
    Stéphane Ternoise
    http://www.lire.mobi
    (chaîne youtube littéraire ; interviews et lectures)

    Une offre présentée par http://www.gratuitaujourdhui.com

  • Le théâtre féminin de Ternoise. Pièce disponible en livre papier ou numérique.
    Trois personnages : Fanny, Anne et Karine. Et l'envie de confronter leur amour pour Théo.
    Et si Anne et Fanny pouvaient être jouées par la même actrice ? Les deux pièces se sont écrites en même temps. Mais qu'Anne et Fanny se croisent on non mène autrement l'intrigue. Deux pièces donc. La ressemblance physique est encore plus frappante quand la pièce est destinée à deux comédiennes...
    Pour les troupes féminines avec deux ou trois comédiennes.
    Pour la demande de représentation : http://www.dramaturge.net

  • Dans ses romans, des traces d'humour ont souvent retenu les lectrices et lecteurs... Ses pièces de théâtre sans être de la comédie de boulevard, déclenche des rires (mais intelligents !)... Stéphane Ternoise écrit également des sketchs !
    Quelques titres vous permettront de situer la démarche... du politique, de "Nicolas Sarkozy Rocky 1" au "Modem de François Bayrou et l'adsl du Lot" en passant par "François, es-tu là ?" où Jacques Chirac tente d'obtenir des réponses du ciel...
    à la société, prise par des angles inédits : "L'année de 364 jours", "Jésus Canada Dry", "Mon fils et la religion"...
    « Parodies de chansons et sketchs me permettent de travailler avec quelques humoristes. J'écris désormais parfois aussi à la
    demande. La majorité de ces sketchs furent néanmoins créés en « libre inspiration. »
    Le site http://www.sketches.fr a acquis une certaine renommée... Mais il existe aussi http://www.sketchs.info et il me faudra développer avec des vidéos http://www.sketchs.tv (tout comme http://www.comiques.tv ).
    J'ai du boulot dans mon versant webmaster ! Mais je préfère écrire...»
    S. Ternoise

  • 20 ans de notes et réflexions. Pour finalement essayer de répondre à la question régulièrement lue et entendue : "Comment devenir écrivain ? Etre écrivain !"
    Plus que des conseils ("J'ai naturellement lu des "conseils aux écrivains" et vous propose d'en sourire avec vous. Des conseils parfois utiles... quand ils amènent à réfléchir sur ses propres réponses")
    Stéphane Ternoise (http://www.ecrivain.lu) propose une vision globale de ce drôle de métier. Pourquoi et comment être écrivain.
    Lecture indispensable pour de nombreux francophones...
    - Présentation...
    - Les conseils...
    - Trouver le moyen d'en vivre pour être écrivain à temps plein
    - La question en cache souvent une autre : comment publier mon livre
    - Tout comprendre... même les contrats avec les éditeurs
    - Trouver un "vrai-éditeur" ?
    - Accepter du travail de commande ?
    - La méthode de travail
    - Faut-il lire ou ne jamais ouvrir un livre pour ne pas risquer d'être influencé ?
    - En parler aux parents et obtenir l'avis d'écrivains ?
    - Selon certains écrivains...
    - Des méthodes, des techniques...
    - La vraie formation ?
    - Pas vraiment un métier... pour les autres
    - Ne pas céder au découragement...
    - Un désir de reconnaissance ?
    - Ecrire doit être un plaisir ?
    - Méfiez-vous des citations !
    - Devenir écrivain, être un jeune écrivain... fut toujours difficile !
    - Ne croyez pas en ces histoires de DON...
    - Cette histoire est vraie : je l'ai inventée
    - Henry Miller
    - Lucia Etxebarria
    - Michel Houellebecq
    - Adam Haberberg, un roman de Yasmina Reza
    - Stendhal et Honoré de Balzac
    - Raconter sa vie ?
    - Un livre doit vraiment être très médiatisé ?
    - Essayer d'écrire un best-seller ou essayer de vivre de sa plume ?
    - Quand France-Culture s'interroge sur l'être et le devenir
    - Atelier d'écriture ou creative writing ?
    - Vous écrivez mal ? C'est peut-être un bon début !
    - Conseils d'écrivains contemporains à écrivains débutants
    - Un succès...
    - Etre lu
    - Alors, vous souhaitez toujours devenir écrivain ?
    - Chaque oeuvre est une aventure

  • Avant les élections présidentielles, une comédie politique contemporaine en trois actes. Théâtre politique (http://www.theatrepolitique.fr/)
    Par « mesure de commodité », naturellement !, l'auteur attribue aux personnages des prénoms couramment usités dans les hautes sphères, en France, à la fin du deuxième millénaire (toute ressemblance avec des personnalités... imaginez la suite !).
    Osons même une date, naturellement purement indicative : 1994.
    Jacques : la soixantaine, maire d'une très grande ville, peut-être même la capitale du pays ; il souhaite obstinément devenir président de la République. Mais un certain Edouard domine les sondages.
    Bernadette : la soixantaine, très vieille France, son épouse. Il est aussi question d'un Nicolas... (pour jouer cette pièce de Ternoise : http://www.theatrepolitique.fr/theatre3.html)


  • Stéphane Ternoise a presque toujours vécu à la campagne, excepté ses années dans un bureau, Arras, Reims, Douai. Dès qu'il a eu déniché un coin de terre où se poser dans le sud-ouest, il s'est intéressé aux arbres fruitiers, donc naturellement aux pommiers. http://www.pommiers.net témoigne de cet intérêt. Ce livre d'art constitue une fusion entre le versant photographe de sa profession et son aspiration à une vie saine et la plus proche possible de la nature.
    On vous l'a toujours affirmé : la gelée est l'ennemie des pommes !
    Certes, au printemps, mieux vaut que nos pommiers en fleurs en soient épargnés sinon elle peut nous priver de fruits.
    Mais qui n'a jamais mangé de pommes transies par les gelées doit trouver une solution, comme planter des arbres, car ces délices ne se vendent pas dans la grande distribution, pas même, malheureusement, sur les marchés.
    Les pommes se ramassent le plus tôt possible et se sortent des chambres froides jusqu'à la récolte suivante !
    Une pomme cueillie ou ramassée après gelée doit se manger rapidement (sous l'arbre, c'est encore meilleur !) mais elle peut facilement résister à plusieurs vagues de froid matinal.
    Jusqu'en décembre même, ici, dans le sud-ouest, quand les attaques répétées des insectes exigent un dernier passage.
    Non seulement ces dernières pommes sont délicieuses mais elles offrent au photographe l'opportunité de merveilleux clichés... Cette année, la neige fut même au rendez-vous des ultimes survivantes.
    Stéphane Ternoise,
    Lotois depuis 1995.
    Livres d'artistes
    http://www.artlowcost.fr
    Vous pouvez acquérir certains de ces 30 clichés au format originel du photographe, en droit de reproduction privée, exemplaires numérotés et signés, sur http://www.galerie.me

empty